OLPA prend acte de la libération d’un journaliste à Geti

OLPA prend acte de la libération d’Aristote Kandadu, journaliste à la Radio Maendeleo Geti, station communautaire émettant à Geti, localité située en territoire d’Irumu, à 60 kms de Bunia, chef-lieu de la province d’Ituri à l’Est de la République démocratique du Congo (RDC).


Gouvernement Ilunga Ilunkamba : OLPA pour la suppression du Ministère des médias

Dans un mémorandum adressé à M. Sylvestre Ilunga Ilunkamba, Premier ministre, réceptionné par son cabinet, les membres de l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) demandent à ce dernier d’abolir le portefeuille ministériel dénommé Ministère de la Communication & Médias, et de renforcer les capacités du régulateur public.


RAPPORT DE MISSION DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES MEMBRES DE L'ANTENNE ACVDP NORD KIVU

Introduction

Conformément à son programme de promotion des droits de l’homme et de lutte contre les violences sexuelles, l’ACVDP a initié le projet de renforcement des capacités de ses membres de l’antenne du Nord Kivu avec l’appui technique du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH) Monusco du 29 juillet au 05 août 2019 dans la ville de Goma. Il a été question de Renforcement des capacités des membres de l’ACVDP antenne Nord Kivu en technique de monitoring sur les cas de violences sexuelles en milieux scolaires et de jeunes qui s’inscrit dans le cadre de la mission de l’ACVDP et vise à contribuer à l’amélioration des connaissances des membres de l’ACVDP et la lutte contre les violences sexuelles faites à l’enfant ainsi que à l’amélioration de la protection et la promotion des droits humains universellement reconnus en République Démocratique du Congo en général et au Nord Kivu en particulier. Ce projet voudra résoudre deux problèmes majeurs à savoir :

La protection des enfants et le respect des droits de l’homme.

Les droits de l’homme et le droit de vote universellement sont reconnus par les instruments internationaux des droits de l’homme ratifiés par la RDC ainsi que le cadre juridique national comme la constitution.

D'où, pendant une semaine soit du 29 juillet au 05 août 2019, les membres de l’antenne ACVDP Nord Kivu étaient renforcés en capacité pour prévenir les prévenir les violences sexuelles dans cette partie de la République.

Déroulement de la mission


OLPA salue la reprise des émissions de RTVS1 à Kinshasa

OLPA salue la reprise des émissions RTVS1 émettant à Kinshasa, propriété d’Adolphe Muzito, ancien Premier ministre et membre de la plate-forme d’opposition politique dénommée Lamuka, après 32 jours d’interruption.


Nord-Kivu: OLPA stupéfait par l’interpellation de deux journalistes à Goma

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, est stupéfait par l’interpellation de Maria-Jose Rosello Sanchez et Arnau Quinquilla Capdevilla, journalistes à Directa, média basé à Barcelone (Espagne).


Kinshasa: OLPA exige le rétablissement immédiat du signal de RTVS1

OLPA exige le rétablissement du signal de Radio-télévision Satellite 1 (RTVS1) émettant à Kinshasa. Ce média a été réduit au silence le 29 juin 2019 sans notification officielle. La coupure brusque du signal de cet organe de presse serait consécutive aux appels à manifester lancés par des opposants politiques sur RTVS1.


OLPA offusqué par l’interpellation d’un journaliste à Kenge

OLPA est offusqué après l’interpellation d’Emile Yimbu, correspondant de Congoprofond.net à Kenge, chef-lieu de la province de Kwango. Emile Yimbu, journaliste de Congoprofond.net (site d’informations générales basé à Kinshasa) a été interpellé, le 21 juin 2019 à 10 heures (heure locale) par trois éléments de la Police nationale congolaise (PNC/Kenge) commis à la sécurité de M. Jean-Marie Peti-Peti, gouverneur de province de Kwango.


12 JUIN:L’ACVDP PLAIDE POUR LA REDYNAMISATION DU COMITE INTERMISTERIEL DE LUTTE CONTRE LE TRAVAIL DES ENFANTS

COMMUNIQUE DE PRESSE N° 003/ACVDP/2019
L’ACVDP PLAIDE POUR LA REDYNAMISATION DU COMITE INTERMISTERIEL DE LUTTE CONTRE LE TRAVAIL DES ENFANTS ET DE L’APPLICATION EFFECTIVE DE LA CONVENTION 182 DE L’OIT en RDC
En marge de la journée mondiale de lutte contre le travail des enfants célébrée chaque le 12 juin dont le thème cette année est « La seule chose qu'un enfant devrait faire travailler est son imagination » l’Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables ACVDP en sigle plaide pour la mise en œuvre de la convention 182 de l’OIT ratifiée par la RD Congo et de l’application effective de la loi portant protection de l’enfant congolais ainsi que les arrêtés ministériels interdisant l’exploitation des enfants.
La place de l’enfant est dans l’école et non dans la rue pour exercer des activités lucratives et autres.

Selon l’OIT, En 2019, l’Organisation internationale du Travail célèbre 100 ans de progression de la justice sociale et de promotion du travail décent.

La seule chose qu'un enfant devrait faire travailler est son imagination. Pourtant aujourd’hui, encore 152 millions d’enfants sont encore astreints au travail des enfants. Le travail des enfants est présent dans pratiquement tous les secteurs, mais 7 de ces enfants sur 10 travaillent dans l’agriculture.

Cette année, la Journée mondiale contre le travail des enfants passera en revue les progrès accomplis en 100 ans de soutien de l’OIT aux pays pour combattre le travail des enfants. Depuis sa création en 1919, la protection des enfants est inscrite dans le Préambule de la Constitution de l’OIT. Une des premières conventions adoptées par l’OIT portait sur l’âge minimum (n° 7, 1919).

C’est ainsi que face à plusieurs formes de travail des enfants répertorié par l’ACVDP comme :
Bana kwata : Se réfère aux enfants qui opèrent aux abords des magasins où sont vendus les sacs de lait, du riz , de farine. Ils assurent le partage d’un sac et bénéficient d’une quantité qu’ils revendent. Ils attrapent donc les clients pour les magasins. « Kwata » terme Suku qui signifie attrape.

Bana Mbuengi : Se réfère aux enfants qui vendent du fufu des camions et bénéficiant ainsi
d’une commission.
Bana Ephé : Désigne les enfants qui vendent des cigarettes ou autres articles dans des
cartons à travers la ville, d’une manière ambulante.
Bana vernis : Désigne les enfants qui embellissent les ongles des femmes. (Manucure et pédicure)
Bana Nioka : Désigne les enfants de sexe féminin qui font la prostitution à travers la ville On les retrouve généralement dans les cimetières.
Bana Udjana : le phénomène «Ujana» en swahili signifie «jeunesse» ce phénomène est véhiculé par une «nouvelle» génération de filles âgées de 16 à 18 ans, désigne les enfants de sexe féminin qui se promènent à moitié nue en pleine journée, dans la ville province de Kinshasa depuis un certain temps.
Bana Cheko:Désigne les enfants commissionnaires des mousses (matelas en), on les retrouve souvent aux alentours des usines de fabrication des mousses en train de chercher les clients.
Bana Mayi : Ceux qui vendent des sachets d’eau. Désigne également les enfants maîtres-nageurs qui secourent les naufragés des baleinières.
Bana Dringo : Désigne les enfants qui attendent les acheteurs au grand marché enfin de les aider à transporter les marchandises ou la nourriture dans un carton jusqu’au parking.
Bana Tshekele : Désigne les enfants qui nettoient les haricots en décomposition en provenance de l’intérieur du pays.