Sud Kivu

Les déplacés de Minova :Les ethnies vivent séparées.

Les réfugiés sont regroupés en deux camps : celui de Bushushu où se trouvent les Batembo et les bahavu et celui de Buchiro où se trouvent les Rwandophones venus de Mushaki, Masisi , Rutshuru , Kitchanga , Mweso , Karuha ,…


Il n y a pas que Laurent NKUNDA.

Pendant que les travaux de la Conférence pour la paix et le développement des provinces du Nord et Sud Kivu débutent le 06 janvier à Goma, les FDLR ( Forces démocratiques pour la libération du Rwanda) , présentes sur le territoire Congolais, perturbent la paix de la population pendant les festivités de nouvel an.


DECLARATION DU COJESKI-RDC relative la tenue de la Conférence sur la Paix, la Sécurité et le Développement des provinces du Kivu

La paix et la sécurité dans les deux provinces congolaises du Sud-Kivu et Nord-Kivu, restent tributaires de l’organisation rapide du Dialogue Inter Rwandais, un dialogue global et inclusif qui doit réunir sur une même table toutes les forces vives du Rwanda venant de trois communautés ethniques principales du pays à savoir les Hutus, les Tutsis et les Twa. La paix et la sécurité dans les deux provinces passent impérativement par la lutte contre l’impunité. Il est difficile de mettre sur une même table d’une part les bourreaux et les criminels de tout bord et d’autre part les victimes innocentes des tragédies Rwandaises en République Démocratique du Congo, et croire, aboutir à une réconciliation sincère et durable.


NORD-KIVU ET SUD-KIVU : « Tel nom tel sort »

Avec les nouvelles pertes des territoires déjà récupérés par les FARDC, en faveur des hommes de Kunda, aucun ne se demande quels ont été le contenu des accords que le gouvernement congolais aurait signé avec le Rwanda d’une part et le Général déchu Nkunda d’une autre part.
Souvent tenues secrètes, les rencontres entre les autorités de Kinshasa avec Nkunda demeurent jusqu’à présent les seuls outils pouvant expliquer ce qui se passe sur le terrain des combats dans le Nord-Kivu.
Malheureusement, ce sont de simples militaires, fils du Congo, qui périssent en se battant pour un objectif incertain pour eux, et inutile pour les tenants du pouvoir. C’est le cas aussi de toute cette population, en majorité femmes et enfants, déplacée et exposée aux maladies et intemperies, à une catastrophe humanitaire à cause d’une guerre sans fondement.


Calvaire des déplacés de Walungu.

Qui pourra sauver cette population ?


Calvaire des déplacés de Walungu.

Aujourd’hui, certaines jeunes filles et femmes mariées, des familles déplacées, et même autochtones, montent le soir au camp de la MONUC basé à Walungu afin de se prostituer.


RODHECIC/Bukavu organise une "semaine de la paix" à Kaniola

Cette année, le RODHECIC/Bukavu en partenariat avec Pax Christi/AntenneBukavu a organisé dans la semaine allant du 22 au 28 octobre 2007 une « semaine de la paix » dans le territoire de Walungu, et spécialement dans le Groupement de Kaniola, une entité qui a connu et continue à connaître les affres de la guerre par une présence quasi permanente des groupes armés (Hutus et rastas), extrémistes Inderahamwe qui pillent et violent sans pitié.
Ceci a eu comme thème principal « Redonner l’espoir de paix à la population de Kaniola ». Les manifestations se sont déroulées sous formes d’activités participatives, faisant intervenir la population locale dans son entièreté (pères, mères et jeunes).


L'ONG SOLIDARITE CHRETIENNE EN ASSEMBLEE GENERALE

La fin de l'année aura été marquée par une organisation d'une assemblée générale élective au sein de l'ong SOLIDARITE CHRETIENNE


Syndiquer le contenu