La politique éditoriale

Voici la politique éditoriale du Portail Internet de la Société Civile en RD-Congo. Elle est le résultat du travail fait, conjointement, par le comité éthique et le comité de formation sur demande du collectif de suivi lors de la réunion du 9 janvier 2004. Elle entre en vigueur le 19 février 2004.

1 . Définition et objectif du Portail Internet de la Société Civile en RD-Congo :
Le portail internet de la société civile en RDC est le carrefour virtuel de la société civile congolaise. Il offre à tous les réseaux et à toutes les organisations membres d’une structure provinciale et/ou nationale et/ou thématique et/ou géographique ainsi que d’autres organisations désireuses de bénéficier d’une visibilité Internet dynamique. Il présente à la fois les organisations de la société civile, leurs actions et leurs idées.
Le Portail internet se veut la voix de la société civile en RDC. Il démontre toutes la richesse de la société civiles congolaise de même que l’étendue de son implication dans le développement du pays. Tout particulièrement, il souhaite mettre en valeur les perspectives de la société civile congolaise dans le processus de démocratisation en cours.

2. Préambule :
L’information par nature est un couteau à double tranchant, elle peut édifier tout comme elle peut écraser émetteurs et récepteurs. Or, le but du Portail est d’édifier le public sur les sujets entrant dans le champ de compétences spécifiques des organisations membres de la société civile congolaise.
Pour préserver l’aspect édifiant de l’information, la communauté des membres-usagers du Portail Internet de la société civile en RDC prévoit de réguler l’information publiée sur le Portail au moyen d’une autodiscipline.
La présente politique éditoriale est le moyen privilégié de cette régulation dont la nécessité est ressentie par tous. Ci après, les principes à suivre pour tous les membres-usagers

3. Règles à observer
Art 1 :SEULES les organisations reconnues membres-usagers peuvent publier sur le site.
Art 2 :Chaque membre-usager est exclusivement responsable de ses propres publications et n'engage en rien les autres membres du Portail, le Collectif de suivi ou les partenaires financiers du Portail.
Art 3 :Il est créé un Comité éthique dont la tâche est de revoir A fortiori les soumissions afin de s'assurer que les membres-usagers respectent la politique éditoriale.
Art 4 :Seront considérées contraires à la politique éditoriale toutes les soumissions reconnues contraire aux droits humains, notamment :

  • à caractère raciste, discriminatoire, violent ou incitant
    à la division ethnique ;
  • à caractère haineux, injurieux ou diffamatoire ;
  • à caractère sexiste…
  • De caractère à créer les polémiques;

Art 5 :Seront considérées contraires à la politique éditoriale toutes les soumissions reconnues à caractère publicitaires ou à but commercial (sauf celles promotionnelles autorisées par le comité éthique).
Art 6 :Toute publication voulant être publiée comme manchettes doit; soit comporter une analyse soit être une capitalisation d’expériences .
Nous entendons par analyse, le fait d’exprimer la vision de l‘organisation sur un sujet pré-défini qui préoccupe la société civile congolaise. Des textes de fond qui abordent les origines, les causes et les solutions d’une problématique de la société civile congolaise.
Nous entendons par capitalisation d’expériences, les projets, les initiatives et les résultats des organisations. Le compte rendu des expériences terrains avec ses difficultés, ses solutions et ses réussites.
Tout article qui ne répond pas à ces critères sera retiré (mis dans la catégorie fait divers ou hors thème selon la pertinence du texte) de la page d’accueil et ne sera pas comptabilisé comme publication de l’organisme.
Art 7 :Toute information utile mais qui ne correspond pas à l’article 6 peut être publiée, par contre, elle ne sera pas comptabilisée comme publication de l’organisation et doit être soumise dans la catégorie « fait divers » (articles d’actualités et de la vie quotidienne) où « hors thème » (poèmes, gags, etc).
Art 8 : Toute publication qui se veut une réponse directe à un texte paru précédemment sur le portail doit obligatoirement être publiée dans la rubrique « courrier des lecteurs » et ne sera pas comptabilisé comme une publication de l’organisation .
Art 9 : Toute publication doit avoir au minimum 300 mots (plus ou moins une page) .
Art 10 : Si une publication contient plus de 10 fautes d’orthographes par 300 mots, elle est automatiquement retiré du Portail et renvoyer vers le membre usager qui l’a émit. Après correction, l’article peux être remis en circulation sur le portail.
Il en va de même pour les articles qui ont une syntaxe extrêmement déficiente rendant le texte illisible et incompréhensible.
En cas où il est impossible pour le comité éthique de retracer l ‘auteur fautif, le texte est tout simplement supprimer sur le portail.
Art 11 : Il est déconseillé de copier un texte appartenant à un autre site web (Ils est favorable d’en faire la demande au comité éthique en passant par la liste du collectif de suivi) . Nous conseillons aux membres de faire un résumé du document et de soumettre une URL (un lien) qui montre où l’on peut trouver le document.
Art 12 :La politique éditoriale ci-présente est de strict respect par tous les membres-usagers. La non conformité à la politique éditoriale entraîne des sanctions pour le membre-usager fautif. Les sanctions vont du retrait de la publication non-conforme au retrait du statut de membre-usager.
Art 13 :La procédure de sanction est la suivante :

  • Toute proposition de sanction du Comité éthique doit être au préalable validée par au moins 2 membres du Comité
  • Elle doit être par la suite explicitement justifiée par une lettre publique transmise sur la liste collectif@societecivile.cd où se retrouvent tous les membres-usagers.
  • Suivant la lettre d’avertissement lui adressée par le Comité éthique, et dans le cas spécifique d’une première ou d’une deuxième infraction, le membre-usager visé peut en tout temps soumettre de nouveau de l'information conforme au Code.
    Suite à un deuxième avertissement du comité d’éthique, l’organisation fautive doit rencontrer le comité de formation afin de corriger ses lacunes en publication.
  • Les organisations peuvent perdre leur statut de membre-usager lorsqu’elles enfreignent le Code d’éthique pour une troisième fois. Sur avis du Comité d’éthique, la Cellule technique modifie le mot de passe du membre visé de façon à retirer son accès à l’interface de publication. Toutes les publications de ce membre-usager n’enfreignant PAS le code d’éthique demeurent en ligne.
  • En cas de divergence d'opinion sur un cas particulier, le Collectif de suivi est l'instance finale de décision.

Art 14 :Un membre-usager qui a ainsi perdu son droit de participation peut solliciter du Collectif de suivi d'acquérir de nouveau son statut de membre-usager après une période de 3 mois.
Art 15 :La présence du comité éthique n’empêche pas les autres membres-usagers d’avoir l’œil sur les soumissions de tous. Ils peuvent ainsi faire rapport au Comité d’éthique s’ils jugent qu’une infraction est commise.
Art 16 :La présente politique éditoriale sert de document de régulation des publications du Portail Internet de la société civile en RDC et entre en vigueur à la date de son adoption par le Collectif de suivi.