Congo (RDC)

SIGNIFICATION DU PROCES VITAL KAMERHE ET LES POURSUITES FUTURES CACHES CONTRE LES OPPOSATIONS ET LES ACTEURS ELECTORAUX INTERNAT

RDC2015-2016:SIGNIFICATION DU PROCES VITAL KAMERHE ET LES POURSUITES FUTURES CACHES CONTRE LES ACTEURS ELECTORAUX INTERNATIONAUX
Soumis par CAPD SK le Mar, 24/02/2015 - 01:31
Congo (RDC)

SIGNIFICATION DU PROCES VITAL KAMERHE ET LES POURSUITES FUTURES CACHES CONTRE LES OPPOSATIONS ET LES ACTEURS ELECTORAUX INTERNATIONALES
-------------------------------------
Le Procès contre Kamerhe de l’UNC annonce de nouveaux procès en préparation contre les politiciens, les organisations des droits de l’homme et les observateurs internationaux des élections en République Démocratique du Congo.
Le Gouvernement et la justice congolaise doivent démontrer la séparation de pouvoir, l’application de principe de la liberté d’expression au sens du Pacte International Relatif aux Droits Civils et Politiques que la République Démocratique du Congo a ratifié et s’est engagée à mettre en œuvre sans condition.
Les observateurs électoraux internationaux ne devront pas être poursuivis en justice congolaise ou être interdits de ne pas entrer en RDC aux élections 2016, seulement parce qu’ils ont documenté les irrégularités électorales en 2011


OLPA surpris par la suspension de trois journaux à Kinshasa

. L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, est désagréablement surpris par la suspension des journaux le Baromètre, le Tonnerre et Afro Lipopo de Kinshasa.
Le bureau du CSAC ont confirmé la mesure de suspension s’abstenant de donner les vrais motifs de ces sanctions. Les journaux le Baromètre, le Tonnerre et Afro Lipopo ont été respectivement suspendus pour 30 et 15 jours.
OLPA exige la levée immédiate de cette suspension.


RDC2015-2016:SIGNIFICATION DU PROCES VITAL KAMERHE ET LES POURSUITES FUTURES CACHES CONTRE LES ACTEURS ELECTORAUX INTERNATIONAUX

Le Procès contre Kamerhe de l’UNC annonce de nouveaux procès en préparation contre les politiciens, les organisations des droits de l’homme et les observateurs internationaux des élections en République Démocratique du Congo en 2016.


OLPA condamne l’interpellation d’un reporter cameraman à Kinshasa

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) condamne l’interpellation de Blaise Mpoko, reporter cameraman travaillant pour le magazine télévisé « Deuxième œil ya communication » diffusé sur plusieurs chaînes de télévision de Kinshasa. Il a été interpellé, le 21 février 2015 par les éléments des FARDC. OLPA exige une enquête sérieuse afin d’identifier les auteurs de cette interpellation.


Avec ses grandes oeuvres: Kabila n'accepterait pas d'être parmi les dictateurs africains

Avec ses grandes oeuvres, il est difficile de croire que Joseph Kabila peut lui-même accepter d'être sur la liste des dictacteurs africains. Il a été au Senegal.


RDC: La question de la retraite : L’argent disparaît pour des fonctionnaires et agents d’hier et d’aujourd’hui

Réponse aux citoyens interpellées sur la question de la retraite :
----------------------------------------------------------------------
Nombreuses hautes personnalités ont pris contact direct avec la principale organisation des droits de l’homme « CONGOLESE ACTION FOR PEACE AND DEMOCRACY (CAPD-asbl» qui a promis de répondre par la voie officielle. Nous demandons aussi aux personnes interpellées de nous répondre par la voie officielle dans les communications publiques soit à la radio RTNC chaîne nationale soit à la radio de la paix Radio Okapi soit à la RFI.


OLPA choqué par l’assassinat d’un journaliste à Goma

OLPA est choqué par l’ignoble assassinat de Robert Chamwami Shalubuto de la RTNC/Goma. Il a été abattu par des individus armés non autrement, le 26 décembre 2014, à 20 heures (heure locale) au quartier Keshero dans la ville de Goma. Ses assaillants qui, visiblement filaient le journaliste ont tiré à bout portant sur ce dernier, avant d’emporter son sac contenant plusieurs effets du journaliste. OLPA exige une enquête sérieuse.


Les gros poissons et l'INSS-Institut National de Sécurité Sociale doivent justifier devant le Peuplesions?

Actuellement, les révélations sont très amères: quelqu'un qui a travaillé pendant 35 ans presque toute sa vie, doit avoir 24$USD par mois pour survivre pendant la vieillese après la pension vers l'âge de 65 ans. Où est partie l'argent régulièrement versé des agents de l'Etat du gouvernement de la République Démocratique du Congo. L'INSS-L'Institut National de Sécurité Sociale doit avoir chaud, car les loupes et les enquêtes de la principale organisation des droits de l'homme travaillant de manière indépendante est orienté sur cet INSS là.


Syndiquer le contenu