Congo (RDC)

RDC: La question de la retraite : L’argent disparaît pour des fonctionnaires et agents d’hier et d’aujourd’hui

Réponse aux citoyens interpellées sur la question de la retraite :
----------------------------------------------------------------------
Nombreuses hautes personnalités ont pris contact direct avec la principale organisation des droits de l’homme « CONGOLESE ACTION FOR PEACE AND DEMOCRACY (CAPD-asbl» qui a promis de répondre par la voie officielle. Nous demandons aussi aux personnes interpellées de nous répondre par la voie officielle dans les communications publiques soit à la radio RTNC chaîne nationale soit à la radio de la paix Radio Okapi soit à la RFI.


OLPA choqué par l’assassinat d’un journaliste à Goma

OLPA est choqué par l’ignoble assassinat de Robert Chamwami Shalubuto de la RTNC/Goma. Il a été abattu par des individus armés non autrement, le 26 décembre 2014, à 20 heures (heure locale) au quartier Keshero dans la ville de Goma. Ses assaillants qui, visiblement filaient le journaliste ont tiré à bout portant sur ce dernier, avant d’emporter son sac contenant plusieurs effets du journaliste. OLPA exige une enquête sérieuse.


Les gros poissons et l'INSS-Institut National de Sécurité Sociale doivent justifier devant le Peuplesions?

Actuellement, les révélations sont très amères: quelqu'un qui a travaillé pendant 35 ans presque toute sa vie, doit avoir 24$USD par mois pour survivre pendant la vieillese après la pension vers l'âge de 65 ans. Où est partie l'argent régulièrement versé des agents de l'Etat du gouvernement de la République Démocratique du Congo. L'INSS-L'Institut National de Sécurité Sociale doit avoir chaud, car les loupes et les enquêtes de la principale organisation des droits de l'homme travaillant de manière indépendante est orienté sur cet INSS là.


OLPA condamne l’interpellation de deux journalistes à Kinshasa

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique condamne l’interpellation de Richard Junior Kamunga et de Crispin Kanzoko, respectivement journaliste à Radio Okapi et éditeur de l’hebdomadaire Réveil Plus de Kinshasa. Ils ont été arrêtés en plein exercice de leur métier alors qu'ils tentaient de couvrir un meeting de l'UDPS à Kinshasa. OLPA exhorte le gouvernement congolais à favoriser l’exercice de la liberté de la presse sur toute l’étendue du pays.


Louis-Alphonse Koyagialo est aussi décédé jeune à l’âge de 67 ans ce dimanche 14/12/2014 en Afrique du Sud

Après le retrait de Nzanga Mobutu du gouvernement en 2011, Koyagialo a été rehabilité par Joseph Kabila qui a trouvé en lui les qualités pour attirer la sympathie des habitants de la province de l’Equateur. Après sa désignation comme premier Ministre et formateur du gouvernement après les fameuses élections de novembre 2011, Koyagialo avait suscité un espoir à l’Equateur depuis son élection, que son âme repose en paix. Louis-Alphonse Koyagialo, gouverneur de la province de l’Equateur s’ajoute à la nième liste de cadres Kabila qui s’éteignent dans des conditions douteuses en Afrique du Sud.


OLPA soulagé après la reprise des émissions d’Equateur Radio à Mbandaka

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, exprime son soulagement après la reprise des émissions d’Equateur Radio (E-radio), une station privée de radio, émettant à Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur, au nord de la République démocratique du Congo (RDC).
E-Radio a repris la diffusion de ses émissions, le 8 décembre 2014 après 45 jours d’interruption occasionnée par l’occupation des installations de la radio par des éléments de la Police nationale congolaise (PNC/Mbandaka).


OLPA exige la libération d’un journaliste incarcéré à Mbandaka

OLPA exprime ses vives inquiétudes sur la détention prolongée de Luron Libono Nyamuinga,journaliste à Equateur Radio (E-radio) de Mbandaka, accusé d'avoir injurié Sébastien Impeto Pengo, Vice-gouverneur de la province de l’Equateur. OLPA condamne cette incarcération injustifiée du journaliste, laquelle viole gravement la liberté de presse.


Amnesty International has published a new report today on Malta Forest and Housing Rights Violations in DRC in Katanga

How a mining company buried the truth about forced evictions in the Democratic Republic of Congo provides satellite imagery and other new evidence, exposing how a Belgian company’s subsidiary, Entreprise Général Malta Forrest (EGMF), supplied bulldozers that were used to unlawfully demolish homes and forcibly evict hundreds of people living next to the company’s Luiswishi mine in Kawama, Katanga, in Congo-Kinshasa


Syndiquer le contenu