Congo (RDC)

3 mai 2015 : OLPA demande aux autorités congolaises de « Libérer les médias »

En République démocratique du Congo, le thème retenu pour cette journée est : « Laisser le journalisme prospérer ». Ce 3 mai 2015 est une date historique pour l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) qui fête son onzième anniversaire d’existence et de dévouement à la cause de la liberté d’information en République démocratique du Congo.
A cette occasion, le Comité exécutif de l’Observatoire de la liberté de la presse en Afrique (OLPA) dresse un tableau sombre de l’état d’exercice de la liberté de la presse en RDC au cours de ce premier semestre 2015. Plusieurs medias sont illégalement fermés depuis 2011 à ce jour tels sont les cas de Radio Lisanga Télévision (RLTV), Canal Futur Télévision (CFTV), Radio Télé Lubumbashi Jua (RTLJ), Canal Kin Télévision (CKTV), Radio télévision Catholique Elikya (RTCE), Radio communautaire de Muanda (RCM), Radio Télé Associative Kisalu (RTAK), Radio Mangrove, Radio Océan de Vie, le quotidien le Journal, etc.

Autres détails sur : www.olpa-rdc.


Face aux charniers humains decouverts au Congo-Kinshasa Indignation de Congolais de l’Etranger

Les congolais de l'Etranger sont en indignation totale avec le comportement des affaires intérieurs et sécurité du gouvernement de Joseph Kabila sur la question des fausses communes découvertes à Kinshasa en République Démocratique du Congo. Le Président de la RDC, Joseph Kabila a donné des lecons aux ambassades qui s'intègerent dans les affaires intérieurs de la RDC.


OLPA exige la reprise immédiate des émissions des medias de Muanda

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) exige la reprise immédiate et inconditionnelle des émissions de la Radio Communautaire de Muanda (RCM), de la Radio Télé Associative Kisalu (RTAK), de la Radio Mangrove et de la Radio Océan de Vie, toutes émettant à Muanda. Ces medias ont été verbalement interdits d’émettre jusqu’à nouvel ordre, le 23 avril 2015, par M. Fumu Nzanza, chef de poste principal de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR/Muanda). www.olpa-rdc.org


OLPA EXIGE L’ARRESTATION DES ASSASSINS DU JOURNALISTE SOLEIL BALANGA EALE A MONKOTO (EQUATEUR)

Dans une lettre adressée au Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et sécurité, réceptionnée par son Cabinet, le 22 mars 2015, l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) demande à ce dernier d’instruire tous les services de l’Etat, afin que les commanditaires et l’auteur matériel de l’assassinat du journaliste Soleil BALANGA EALE (45 ans), journaliste à la radio Monkoto Soso Aleli (Traduction : le Coq chante), station communautaire émettant à Monkoto, à 545 kms de Mbandaka (Equateur), ne restent pas impunis, mais qu’ils répondent de leurs actes devant les juridictions compétentes.
En annexe la copie de la lettre de l’OLPA au Vice-premier Ministre en charge de l’Intérieur et de la sécurité.

Autres détails sur le portail de l'OLPA: www.olpa-rdc.org


OLPA choqué par la tentative d’enlèvement de son Secrétaire exécutif et de cambriolage de ses locaux à Kinshasa

OLPA est choqué par la tentative d’enlèvement de Joseph-Alain Kabongo, Secrétaire exécutif de l’Organisation basée à Kinshasa. Il a échappé à un enlèvement, le 11 avril 2015 à 19 heures. Le bureau de l'OLPA a aussi échappé à un cambriolage spectaculaire 24 heures plutôt. OLPA en appelle aux autorités congolaises à renforcer les cadres de protection opérationnels et législatifs essentiels à l’action des Défenseurs des Droits de l’Homme (DDH) en RDC.


RDC-AMNESTY INTERNATIONAL: L'ETAT DOIT TRAVAILLER MAIN DANS LA MAIN AVEC LA MONUSCO POUR ENQUETER SUR LA FOSSE COMMUNE À KINSHAS

AMNESTY INTERNATIONAL a fait une DÉCLARATION PUBLIQUE ce 9 avril 015 Numéro d’index AI : AFR 62/1414/2015 en exigeant une collaboration etroite entre la monusco et le gouvernement de la RDC. Le sujet fait trembler LAMBERT MENDE OMALANGA porte-parole du gouvernement. Titre:
"RDC. Les autorités doivent travailler main dans la main avec la MONUSCO afin qu'une enquête approfondie et indépendante soit menée sur une fosse commune"


OLPA stupéfait après la condamnation d’un journaliste à 11 mois de prison à Kinshasa

OLPA exprime sa grande stupéfaction après la condamnation par le Tribunal de paix de Kinshasa/Gombe, d’Hugues Michel Mukebayi Nkoso, directeur de RD-Congo News. Il a été condamné, le 16 mars 2015, par le Tribunal de paix de Kinshasa/Gombe à onze mois d’emprisonnement et au paiement d’une amende de 100.000 Francs congolais (l’équivalent de 109 dollars américains) pour imputations dommageables. Le journaliste a été également condamné d’office au paiement à titre de dommages-intérêts de 100.000 Francs congolais au Cardinal Laurent Monsengwo Pasinya. OLPA s'insurge contre ce jugement fâcheux pour la liberté de la presse en RDC.

Pour d'autres détails visitez le site www.olpa-rdc.org


OLPA exige le rétablissement du signal d’une radio à Goma

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA)exige le rétablissement immédiat et inconditionnel du signal de Mishapi Voice radio de Goma. Elle a cessé d’émettre après que son signal eut été coupé et son émetteur emporté, le 23 mars 2015, par les inspecteurs judiciaires du Parquet général de Goma, agissant pour le compte de la représentation provinciale de l’Autorité de régulation des Postes et Télécommunication (ARTPC /Goma). Héritier Tumba, un membre du personnel de la radio chargé de la sécurité des installations de Mishapi Voice radio trouvé sur le lieu a été interpellé après avoir été molesté, puis conduit au cachot du Parquet général de Goma.

Pour tout détail www.olpa-rdc.org


Syndiquer le contenu