Congo (RDC)

Destruction du matériel de Nyota TV à Lubumbashi : OLPA saisit la FECOFA

Dans une correspondance adressée à la Fédération congolaise de football association (FECOFA), le 27 juillet 2015, l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) félicite la Commission de discipline de cette institution pour avoir suspendu M. Kimbungila Matezo Franklin, entraîneur du Football Club Renaissance de Kinshasa, pour six mois avec interdiction d’accès aux installations sportives, à cause de son comportement anti-sportif et de la destruction du matériel de la station privée Nyota TV émettant à Lubumbashi (Haut-Lomami).


ACVDP DANS L’EDUCATION CIVIQUE DES PERSONNES VULNERABLES EN PARTENARIAT AVEC FONDATION HIRONDELLE ET COUNTER PART INTERNATIONAL

Le mercredi 22 juillet 2015, l’Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables ACVDP en sigle a été doté d’un support audio pour la sensibilisation des jeunes dans le cadre de la campagne jeunes et Elections par la Fondation Hirondelle. Jeunes et élections est une campagne destinée à la jeunesse congolaise pour que celle-ci joue pleinement son rôle de future leader du pays, elle doit être en mesure de maitriser les enjeux politiques été électoraux.
Cette campagne entend également apporter aux jeunes une partie des réponses aux questions qu’ils se posent à l’aube des prochaines élections.
Le jeudi 23 juillet 2015, le siège social et administratif de l’ACVDP situé au quartier Kingabwa yaounde dans la commune de Limete a été visité par la délégation de Counterpart international, est une organisation de développement international qui œuvre en partenariat avec les peuples, les communautés et les institutions pour leur donner les moyens de stimuler et maintenir leur propre développement. Ses activités englobent actuellement 23 pays.
Depuis presque 50 ans, Counterpart travaille en partenariat avec les communautés dans le besoin afin de résoudre des problèmes complexes liés au développement économique, à la nutrition et à la santé, à l’assistance humanitaire et au renforcement de la société civile


OLPA satisfait après la libération d’un journaliste à Kinshasa

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) exprime sa satisfaction après la libération d’Hugues Michel Mukebayi Nkoso, directeur de RD-Congo News, un bi-hebdomadaire interdit de parution à Kinshasa. Le journaliste a quitté l'ex-prison de Makala, le 16 juillet 2015 dans l’après-midi après avoir purgé sa peine de prison de 11 mois et après s’être acquitté quelques jours auparavant de 100.000 francs congolais d’amende au profit du Trésor public. Il a regagné son domicile de Kinshasa.

Autres détails sur www.olpa-rdc.org


J.A. KABONGO A RADIO OKAPI : « LA PRESSE CONGOLAISE TRAVAILLERA BIEN SI TOUTES LES LOIS SONT RESPECTEES PAR LES DIRIGEANTS EUX-M

Lors de son intervention sur les ondes de la radio Onusienne Okapi au cours de l’émission « Parole aux auditeurs » diffusée, le 23 juin 2015, Joseph-Alain Kabongo, Secrétaire Exécutif de l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) a d’emblée réagi au récent appel du Chef de l’Etat aux journalistes et aux médias congolais. Un appel lancé dans le cadre des consultations présidentielles en prévision d’un éventuel dialogue. Le Président de la République avait reçu les responsables des médias de Kinshasa avec lesquels il a échangé sur les questions de l’heure. Ci-dessous la quintessence de l’intervention. www.olpa-rdc.org


RDC : Un rapport de l’ONU sur la situation sécuritaire au pays fait une victime

Un rapport de l’organisation des Nations unies sur la situation sécuritaire en République démocratique du Congo (RDC) a fait une victime à Kinshasa, capitale du pays où une demoiselle du nom de TUNGU KILOLO Francine, 42 ans (Née le 23 août 1973), avait été accusée d’en assurer la distribution, selon sa famille.


Rapport d'enqête de deux organisations de droits de l'homme AEDH et OMCT ce 26 juin 2015 sur les prisons au Kivu en RDC

A l’occasion de la Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture ce 26 juin 2015, l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) et Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH) sortent d'un grand silence en présentant un rapport d’enquête sur la situation carcérale dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo (RDC). Les deux ONGDH demandent une réforme du système pénitentiaire congolais.


RDC : Un rapport de l’ONU sur la situation sécuritaire au pays fait une victime

Un rapport de l’organisation des Nations unies sur la situation sécuritaire en République démocratique du Congo (RDC) a fait une victime à Kinshasa, capitale du pays où une demoiselle du nom de TUNGU KILOLO Francine, 42 ans (Née le 23 août 2015), avait été accusée d’en assurer la distribution, selon sa famille.
Selon les faits portés à la connaissance de l’organisation Journaliste pour la promotion & la défense des droits de l’homme (JPDH), par des proches parents de l’infortunée, Francine Tungu, jeune sœur de Tungu Luyeye - identifié comme membre de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps, principale formation politique de l’opposition) - ne donne plus signe de vie.
Les proches parents de Tungu nient le fait reproché à leur fille dont la destination reste inconnue après avoir été interpellée par des personnes se réclamant de l’Agence nationale des renseignements (ANR) fin juin 2013.
«Dans les différents cachots sillonnés, aucune trace de notre fille n’a été trouvée», témoigne un parent dont l’identité n’a pas pu être révélée pour des raisons de confidentialité.
Le rapport intermédiaire du groupe d’experts de l’ONU sur la situation en République démocratique du Congo a été divulgué, fin juin 2013, par Inner City Press qui révélait, entre autre, la « collaboration entre certaines unités des FARDC et les FDLR dans des zones proches des territoires contrôlés par le M23».
Selon le rapport, le groupe d’experts a notamment interrogé 10 soldats des FARDC à Tongo, au Nord-Kivu, qui auraient déclaré que « les FARDC et les FDLR se réunissaient régulièrement et échangeaient des informations opérationnelles».
L’ONU avait envoyé une lettre le 12 Juin 2013 au gouvernement congolais « pour demander des éclaircissements sur ce soutien et attend une réponse».


Boende : OLPA plaide pour un procès juste et équitable en mémoire du journaliste Soleil Balanga

OLPA plaide pour un procès juste et équitable en mémoire de Soleil Balanga Eale, journaliste à la radio Monkoto Soso Aleli assassiné le 15 avril 2015. Le Tribunal de grande instance de Boende poursuit l’instruction de cette cause. Tout en saluant l’ouverture de ce procès, OLPA invite les autorités judiciaires de la province de l’Equateur à assurer un procès juste et équitable à ce passionné du métier d’informer.

Autres détails sur www.olpa-rdc.org


Syndiquer le contenu