Paix et démocratie

ACVDP en partenariat avec PEACE ONE DAY a sensibilisé les enfants sur la Culture de la Paix dans la Commune de Kimbanseke

Outre le grand concert sur la paix organisé par Peace One Day à Goma dans la province du Nord Kivu le dimanche 21 septembre 2014, Journée Internationale de la Paix, dans la partie ouest de la RDCongo, précisément dans la ville province de Kinshasa, la journée a été célébrée par l'Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables ACVDP partenaire de Peace One Day par la sensibilisation à la culture de la paix en milieu scolaire de la Commune périphérique de Kimbanseke : Complexe Scolaire Notre Dame de la Grace et Ecole de Dimanche (ECODIM) de l'Eglise Pas à Pas de Mokali.


L'ACVDP PARTENAIRE DE PEACE ONE DAY A PARTICIPE AU LANCEMENT DE LA CAMPAGNE SUR LA PAIX A GOMA

En prévision de la journée internationale de la paix qui est célébrée chaque le 21 septembre, l’Organisation Non Gouvernementale du droit Anglais dénommée Paece One Day avec l’appui de la Fondation BUFFETT organisera dans la partie est de la République Démocratique du Congo et la Région des Grands Lacs pour encourager toutes les parties et les Coalitions à se rassembler au nom de la paix à l’occasion de cette journée.


TRAQUE DES ADF/NALU PAR LES FARDC : C’EST CONTREPERFOMANT DE COMBATTRE UNE REBELLION PRIMAIRE AVEC DES ORGUES DE STALINE

En effet, un haut commandant des opérations qui maîtrise bien son métier et bien sensé n’accepterait jamais de combattre des individus à pieds et bien disséminés sur le terrain avec des bombes de BM21, dont une seule pièce coute plus de 1000 dollars, alors qu’il a la possibilité d’obtenir un meilleur résultat en usant plutôt des cartouches de 7, 62mm dont le prix unitaire avoisine un dollar seulement. Pis encore, l’orgue de Staline étant une arme à tir courbe dont la portée se mesure en dizaine de kilomètres, il est nettement criminel d’en faire usage dans des zones habitées où il est quasi impossible d’établir une ligne de démarcation entre d’inoffensifs civils et les rebelles qui ont plutôt tendance à se dissimiler au sein de ces derniers.

Un problème est que plus ce petit jeu de cache-cache perdure avec un commandement des opérations enclin à utiliser abusivement des bombes de BM2, plus l’Etat perd des millions de dollars pour un résultat quasi nul, plus les rebelles ont des opportunités de multiplier des attaques raids et embuscades pour se ravitailler en munitions, produits pharmaceutiques, vivres etc.


OFFRE D’UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES RESSOURCES HUMAINES DU SECTEUR DE SECURITE EN AFRIQUE CENTRALE

De toutes les façons, l’absence d’une stratégie de sécurité nationale et politique nationale de paix, défense et sécurité bien élaborées en fonction du profil réel de la menace contraignent généralement des dirigeants à pratiquer une navigation à vue qui les amène à subir des événements plus qu’ils ne les contrôlent. C’est bien-là la cause fondamentale de toutes ces essais-erreurs, impasses et perpétuels recommencements qui justifient toutes ces stagnations caractérisant certains processus de consolidation post-conflit de la paix en cours en Afrique Centrale.

Gouverner, c’est prévoir dit-on. La NPDAC.ONG estime que les Etats de l’Afrique Centrale gagneraient beaucoup en procédant maintenant au renforcement des capacités de leurs officiels du secteur de sécurité en matière de management de la paix, défense et sécurité, afin de les préparer ainsi à mieux affronter tous ces enjeux et immenses défis sécuritaires sensés émailler leurs cheminements respectifs sur le sentier du développement.


FACE A L'ENGAGEMENT DU COMMANDANT DE L'OPERATION SOKOLA

Le 25 février 2014, la Société Civile du Nord-Kivu avait annoncé la
suspension des appuis de la population aux FARDC engagées dans
l'Opération SOKOLA1 contre les rebelles ougandais de l'ADF-NALU.


VOEUX pour 2014, et AVEUX de 2013.

Voici venu l'an 2014 ! Que faut-il lui souhaiter face aux crises, convulsions et spasmes de l'An 2013 ! Et au nom de notre engagement au Projet de PAIX et de DEMOCRATIE en RDC ?


Mandela s’en est allé, sur qui compter maintenant ?

Mandela s’en est allé, sur qui pouvons-nous encore compter? Nous Africains ?
Pour obtenir des changements historiques majeurs dans nos pays ?
Pour la résolution de nos crises ; de nos paradoxes ; de nos imbroglios superbes ! Pour le nettoyage des idées fausses, et opinions préconçues défavorables à l’Africain ? Et,surtout, quel sera l’avenir de nos démocraties en crise perpétuelle ? Réflexion pour un projet de Renouveau démocratique Post-Mandela.


ET SI LE COLONEL MAMADOU NDALA VENAIT DE PAYER DE SA VIE SON AMOUR ET SINCERE DEVOUEMENT POUR LE CONGO

Comme toujours, certains hommes politiques parlent déjà des enquêtes, voulant ainsi donner cette fausse impression qu’ils ne savent pas qu’aucune d’elles n’a jamais abouti à des conclusions dans ce pays. De toutes les façons, si enquête il y aura, ses responsables devraient commencer par relever la forte similitude entre cet assassinat du Colonel Mamadou Ndala et celui d’un autre patriote congolais, en l’occurrence le Commandant Ngandu Kisase, qui tomba également dans ce qui était présentée comme une « embuscade », dans des circonstances presque identiques.


Syndiquer le contenu