Paix et démocratie

Joseph KASA-VUBU est à la RDC, ce que Georges WASHINGTON est aux Etats-Unis !

L’histoire de la RDC et des Etats-Unis présente plusieurs similitudes.

Ces ressemblances se remarquent notamment lorsqu’on la considère du point de vue de la naissance de leur première République. Et aussi, lorsqu’on considère le rôle joué par certaines figures qui, à un moment donné, ont eu l’honneur de présider aux destinées de leur pays respectif, de part et d’autre de l’Atlantique.

En considérant - sans émotion, ni états d’âme - l’action politique historique de Joseph KASA-VUBU, « Mbuta-Muntu » (le Grand Homme, en langue kikongo) apparait aujourd’hui en RDC comme étant le meilleur équivalent historique de Georges WASHINGTON.

L’érection de « La Statue du Grand Homme » en pleine festivité du premier Cinquantenaire organisé par la RDC -en tant que République - en est la preuve éloquente.

Dès lors, la RDC et les Etats-Unis ne peuvent-elles pas bâtir une nouvelle coopération dans plusieurs domaines (culturelle, scientifique, technologique…) fondée sur leurs nombreuses similitudes ? Ne pourraient-ils pas aussi, sur la même base, écraser définitivement le spectre hideux de la « balkanisation » qui menacerait la RDC depuis sa naissance ?


QUID DE DERNIERES NEGOCIATIONS INTER CONGOLAISES AU PAYS DE NELSON MANDELA ? (Version rectifiée).

A notre humble avis, au lieu de prioriser les approches de conservation d’hypothétiques acquis de la Troisième République, ce remake en miniature du Dialogue Inter Congolais de Sun City devait plutôt s’attaquer à la problématique de l’accomplissement de la réconciliation nationale conformément à l’esprit de l’Accord Global et Inclusif de Pretoria. C’est la quête d’un consensus national pour la paix qui devait
constituer le point focal de ces discussions d’Afrique du Sud. Ce n’est qu’après que devaient intervenir des travaux d’experts chargés de traduire ledit consensus national en mécanismes décisionnels par lesquels gouvernants et acteurs de la société civile devront s’atteler à négocier en douceur la passe extrêmement délicate des élections de
2011. C’est en dernier lieu que, la crise sécuritaire imminente ayant été désamorcée, il devrait s’agir d’amener les représentants du pouvoir et de l’opposition à réfléchir ensemble sur les voies et
moyens de tourner la page d’un passé récent plein de turpitudes des uns et des autres, et de lever de nouvelles orientations de la vie politique nationale. Une erreur a toujours été de penser que la solution des questions politiques entrainerait ipso facto une
résolution de l’équation sécuritaire. C’est plutôt le contraire qui
est valable.


QUID DE RECENTES NEGOCIATIONS INTER CONGOLAISES AU PAYS DE NELSON MANDELA ?

A notre humble avis, au lieu de prioriser les approches de conservation d’hypothétiques acquis de la Troisième République, ce remake en miniature du Dialogue Inter Congolais de Sun City devait plutôt s’attaquer à la problématique de l’accomplissement de la réconciliation nationale. C’est la quête d’un consensus national pour la paix qui devait constituer le point focal de ces discussions d’Afrique du Sud. Ce n’est qu’après que devaient intervenir des travaux d’experts chargés de traduire ledit consensus national en mécanismes décisionnels par lesquels gouvernants et acteurs de la société civile devront s’atteler à négocier en douceur la passe extrêmement délicate des élections de 2011. C’est en dernier lieu que, la crise sécuritaire imminente ayant été désamorcée, il devrait s’agir d’amener les représentants du pouvoir et de l’opposition à réfléchir ensemble sur les voies et moyens de tourner la page d’un passé récent plein de turpitudes des uns et des autres, et de lever de nouvelles orientations de la vie politique nationale. Une erreur a toujours été de penser que la solution des questions politiques entrainerait ipso facto une résolution de l’équation sécuritaire. C’est plutôt le contraire qui est valable


Ben Affleck demande au Congrès américain de ne pas réduire l'aide à la RDC

Ben Affleck demande au Congrès américain de ne pas réduire l'aide à la RDC. L'acteur américain Ben Affleck, très impliqué en République démocratique du Congo (RDC), a mis en garde mardi les parlementaires américains contre une réduction de l'aide étrangère au pays qui risquerait de le faire basculer à nouveau dans la guerre. "L'austérité requiert que nous fermions les yeux sur le Congo, mais ce serait faire des économies de bouts de chandelle qui feraient basculer de nouveau la République démocratique du Congo", a déclaré Ben Affleck devant la commission des Affaires étrangères de la Chambre des représentants.
Ben Affleck faisait partie d'un groupe de personnalités --avec notamment Cindy McCain, épouse du sénateur républicain John Mcain, ancien candidat malheureux de la présidentielle américaine de 2008-- venus plaider au Congrès une implication plus importante des Etats-Unis pour la promotion et la protection des droits de l'homme en Afrique.


TABLEAU SYNTHETIQUE DES CONFLITS ET LEUR MODE DE RESOLUTION

TABLEAU SYNTHETIQUE DES CONFLITS ET LEUR MODE DE RESOLUTION
Au cours de l'atelier provincial d'élaboration d'une stratégie de prévention, gestion, résolution et transformation pacifiques des conflits,organisé par la MONUSCO en partenariat avec le Ministère Provincial de
l'Intérieur et l'Unité de Médiation de la Société civile, un important outil de plaidoyer vient d'être produit au Kasai Occidental et mis à la disposition de différents intervenants dans la thématique. il s'agit des gouvernants, des élus, des OSC, ANE, des chercheurs et autres.
Quatre axes ont été retenus, à savoir:
1. La prévention des conflits;
2. la gestion des conflits;
3. la résolution des conflits;
4. la transformation pacifique des conflits.


ATELIER SUR L’ELABORATION DE LA STRATEGIE PROVINCIALE EN MATIERE DE PREVENTION, GESTION ET TRANSFORMATION DES CONFLITS AU KASAÏ

Il s'est tenue du 05 au 07 février 2011 dans la ville de Kananga au Kasai occidental, un atelier sur l'élaboration d'un plan stratégique de prévention et gestion des conflits avec la participation de tous les intervenants représentant les institutions et entités provinciales sur la question.


« RAPPORT PAIX ET JUSTICE : LES DILEMMES DANS LES NÉGOCIATIONS DE PAIX »

Il s'est tenu à Kananga un atelier provincial sur l’élaboration d’une stratégie provinciale en matière de résolution pacifique, de gestion et de prevention des conflits au Kasaï Occidental. Cet atelier a été organisé par la Division des Affaires Civiles de la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation au Congo (MONUSCO en sigle) et l'Unité de Médiation de la Société Civile du KasaïOccidental.
A cette occasion, Monsieur Edel Martin KABUTAKAPUA, Coordonnateur National du RJMP et Président Provincial de la Société Civile du Congo au Kasaï Occidental a été invité et a donné sa communication su "Rapport entre Justice et paix: dilemmes dans les négociations de paix". Il sied de signaler que ce thème a été envoyé aux structures membres et partenaires de Pax Christi International pour réflexion. Nous donnons ici le texte qu'il avait développé ainsi que le questionnaire destiné aux carrefours.


UNION EUROPEENNE ET LA REVISION DE LA CONSTITUTION EN RDC

Depuis Bruxelles, la Déclaration de la Haute Représentante Catherine Ashton exprime la position de l'Union Européenne sur la situation de la Révision de la Constitution en République Démocratique du Congo/RDC, et ce, l'adoption de la constitution en 2006, et qui a permis de jeter les bases d'un système politique ouvert, essentiel pour consolider la stabilisation du pays.
Madame Catherine Ashton
Union Européenne


Syndiquer le contenu