NON-VIOLENCE.PAIX ET DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE CENTRALE

Région: Kinshasa
Composante: ONG de paix et éducation civique
Secteur d'activité: Paix et démocratie

La NPDAC/ONG est une association sans but lucratif évoluant sous forme d’un centre de recherches ayant vocation de promouvoir la paix et la sécurité humaine, ainsi qu’une culture de démocratie et bonne gouvernance.

Depuis sa création en mars 2003, dans le cadre d’un accompagnement du processus de paix en cours au pays en tant qu’acteur de la société civile, la NPDAC/ONG a eu à produire plusieurs études et analyses portant sur la problématique sécuritaire congolaise, laquelle comporte des influences directes sur la dynamique de restructuration de la paix en cours dans toute l’Afrique Centrale.

Travaillant en étroite collaboration avec la Chaire UNESCO pour l’Afrique Centrale et les Pays de la SADC et d’autres partenaires internes et externes, la NPDAC/ONG a participé à plusieurs ateliers et panels locaux et internationaux, et publié plusieurs écrits sur la paix et démocratie en RD Congo et dans le reste de la sous-région.

La NPDAC/ONG est présentement engagée dans une dynamique de promotion de la paix et sécurité en Afrique Centrale se fondant sur un programme de tenues de séminaires de renforcement des capacités des officiels du secteur de sécurité de la sous-région qu'elle propose aux responsables de sécurité nationale des Etats de la sous-région.


Courriel

fstnbsng99@gmail.com ;

Adresse, téléphone et télécopieur

Av.Diasuka No 5, Kinshasa/ limete
Tel. 00243998866498/00242050528188/00277839771118.

Présentation, historique et objectifs

La NPDAC est une organisation non - gouvernementale créée en mai 2003, en rapport avec le fait que les efforts actuellement fournis par les pouvoirs publics et des partenaires privés, dans le sens de la restauration de la paix et la stabilité dans la région, étaient presque exclusivement axés sur les seuls aspects militaires et diplomatiques ; laissant très peu de place à des approches préventives.

En tant que centre de recherches sur les questions de paix et sécurité, et de promotion de la culture de non – violence dans les Grands Lacs, la NPDAC s’est fixée comme objectifs :

- Evaluer périodiquement et ponctuellement le profil de la menace à la paix et sécurité et proposer aux décideurs des pistes de solution.
- Constituer une banque des donnés pour les questions de paix et sécurité dans la région.
- Concevoir ou appuyer techniquement des initiatives visant la promotion de la paix dans la région.
- Œuvrer dans le cadre de la lutte anti - terroriste dans la région.
- Œuvrer pour une exécution harmonieuse des résolutions des Nations Unies et de l’Union Africaine pour la restauration et la consolidation de la paix dans la région

Réalisations à ce jour

La NPDAC/ONG a déjà eu à apporter sa modeste expérience de consultance sous-régionale en management de la paix, défense et sécurité dans les projets, ateliers et panels qui suivent :

- Projet d’implantation du programme de réforme de la Police Nationale de la RDC dénommée Security Sector Accountbility and Police Reform, en sigle SSAPR, de la Coopération Britannique (DFID) / Ambassade de la Grande Bretagne à Kinshasa, en 2010 ;

- Atelier sur « le Sida et l’Armée » organisée par l’Institute for Security Studies, en sigle ISS, de Pretoria, en partenariat avec le Ministère de la Défense de l’Ouganda, à Jinja près de Kampala en 2009 ;

- Panel organisé par l’African Security Sector Network, en sigle ASSN, en partenariat avec le King’s College de Londres pour la requalification de ses stratégies et programmes, tenu à Maputo en 2009;

- La conférence annuelle organisée par le Bostwana International Policy Agency, en sigle BIPA, de l’Université de Botswana et le Programme Formative Process for Intégration of Southern African, en sigle FOPRISA, sponsorisé par le Secrétariat Général de la SADC, tenue à Johannesburg en 2008 ;

- L’étude intitulée « Peace Support Operations and Post-Conflict Peace Building in SADC », une évaluation globale des opérations de paix et processus de consolidation post-conflit de la paix dans la SADC commanditée par la BIPA et FOPRISA ;

- Panel réuni par le réseau Southern Defense and Security Management Network, en sigle SADSEM, du Graduate School for Public and Development Management de l’Université de Witwatersrand de Johannesburg pour la préparation de sa conférence annuelle et tenu à Johannesburg en 2007 ;

- Co-rédaction de l’« Analyse des Expériences Non-Etatiques de Police de Proximité en RDC », une étude commanditée par le Global Security Network - Sector Security Reforms, en sigle GFN-SSR, de l’Université de Birmingham, et DICAF, qui portait sur une évaluation de l’impact des acteurs non-étatiques de police sur le processus de consolidation post-conflit de la paix en cours en RDC, disponible sur www.ipes.org et www.dcaf.ch ;

- Panel sur l’évaluation du processus de paix congolais réuni par le réseau SADSEM et tenu à Kinshasa en juillet 2005 ;

- Panel sur l’évaluation du processus d’intégration de l’Armée de la RDC organisé par l’ISS de Pretoria à Kinshasa en février 2004.

En novembre 2003, LA NPDAC a produit une étude intitulée « La nécessité d’une prise en charge correcte de la menace terroriste et de l’implication de la RDC dans la dynamique internationale de la lutte anti – terroriste «, destinée aux décideurs congolais.

En décembre 2003, elle a été associée aux journées de réflexion organisées au Centre Lokole par l’ONG PATRI, en perspective de la prochaine conférence internationale sur la paix et sécurité dans les Grands Lacs, où elle a fait une intervention intitulée « La réussite du processus de la restauration de la paix et sécurité dans les Grands Lacs est fortement tributaire d’une prise en charge correcte de la menace terroriste et de la réhabilitation de la concorde entre les peuples et les Etats dans la région. »

En février 2004, la NPDAC a produit une étude sur les « Aspects sécuritaires relatifs aux prochaines consultations sécuritaires en RDC », et elle se propose d’organiser vers mai et juin des journées de réflexion sur ce thème, en partenariat avec l’IFES / RDC.

En mars 2004, la NPDAC a participé à l’atelier organisé par le Centre d’Etudes Stratégiques et de Sécurité d’Afrique Centrale « Labor Optimus », sur la relecture du projet de la loi organique sur la Défense et l’Armée en RDC.

En avril 2004, la NPDAC a été invitée à intervenir à l’atelier intitulé « Apport de la communauté universitaire au processus électoral en RDC », organisé part la commission Justice et Vérité de l’Université de Kinshasa, où elle fit un exposé sur les aspects sécuritaires des prochaines échéances électorales en RDC.

Programme

La NPDAC produit essentiellement des études sur des voies et moyens de Sensibiliser les décideurs et les opinions publics de la région sur la problématique de al consolidation post-conflit de la paix et sécurité dans la sous-région, notamment sur les risques d'une délocalisation des mouvances djihadistes africaines du Sahel et de la Corne de l'Afrique vers l'Afrique centrale.

Responsables et structure

La Coordination de la NPDAC est composée comme suit :

- Coordonnateur : Faustin Lokasola N'Koy Bosenge
- Coordonnateur Adjoint : François Batamba
- Chargé des Opérations : M. Justin Bandja
- Chargé des études : M. Jean Marie Bolika
- Chargé de la documentation : Mr Axel Bossengue.
- Chargé des finances : Mlle Yolande Masingambo
- Chargé des relations publiques : M. Jeesse N'koy

Réseaux dont cette organisation est membre