Bas-Congo

Affaire journaliste Joachim Diana : le Tribunal de Grande instance délibère sur la liberté provisoire

Le journaliste Joachim Diana Gikupa du journal la Colombe a comparu en chambre de conseil, ce 22 février 2013. Le juge de grande instance a demandé des garanties à Diana Gikupa, ce que le journaliste a fait. Le Tribunal de Grande instance a alors décidé de prendre une ordonnance dans le délai légal. En ce qui concerne l’audience en appel, elle a été fixée au 8 mars 2013.


PROGRAMME D'ACTIVITES 2011 D'ASCOVI

I. MOIS DE JANVIER 2011.

I.1 Dimanche 02 janvier 2011.

- Évaluation des activités 2010

I.2 Dimanche 23 janvier 2011

- Réunion de coordination ASCOVI.Avenue sokwela n0 1 , paroisse particulière ECC - CPK , Salongo Nord , commune de Lemba.


RAPPORT D'ACTIVITE DANS LE BAS -CONGO -VILLAGE BOKO A MBANZA-NGUNGU

Dans le cadre de ses activités,l'ONG Nationale HUMAN RESCUE à travers ses activités sur le terrain,tient à vous présenter son Rapport d'activité dans la Province du Bas-Congo au Villa BOKO,à Mbanza-Ngungu.

Nous pensons qu'il ya encore beaucoup à faire pour cette partie de la RD.Congo.


Déclaration du COJESKI-RDC relative à l'agression de l'Armée Angolaise au Bas-Congo

CONSIDERANT le fait que cette énième occupation militaire angolaise intervenue depuis bientôt deux semaines, a occasionné des déplacements massifs des populations civiles, des crises humanitaires aigues ainsi que des violations massives des droits de l’homme perpétrées contre les populations civiles et sans défense, aujourd’hui abandonnées à leur triste sort par le Pouvoir Central en République Démocratique du Congo ; Et que les animateurs des services publics et la population locale de Kuzi et Sava Ina ont été contraint à l’entrée des troupes angolaises, à fuire et à se réfugier à plus de 30 kilomètres, dans les villages voisins de Kiandu, Nkeka et Mbanza-Kuzi ;


ET SI LA MONUC N’ETAIT QU’UNE MONTAGNE QUI ACCOUCHE D’UNE SOURIS

En effet, une question serait de savoir ce que le Gouvernement congolais et la MONUC peuvent encore entreprendre aujourd’hui en termes de consolidation de la paix et de restauration de l’autorité de l’Etat qu’ils n’ont pas pu pendant les huit ans du processus de paix ? Quel aura été le bilan de la MONUC en RDC ?

Avant de trouver des réponses à ces questionnements, retenons que la même International Crisis Group très impliquée dans les analyses sur la situation en RDC soulignait en juin 2006 que : « … Les élections auront lieu, pas grand-chose ne changera et cinq ans plus tard, les combats reprendront parce que les causes de la guerre n’auront pas été réglées… ».

Or, il n’est pas encore cinq ans depuis que les élections ont eu lieu, le Kivu est déjà en train de redevenir un brasier. Et si le feu s’étendait de nouveau en Province Orientale et à l’Equateur ? Et si la MONUC n’était qu’une montagne qui accouche d’une souris ?


Campagne synchronisée de sensibilisation de la Jeunesse de la Province du Bas-Congo à la démocratie et à la non violence.

Cette campagne de Juin à Décembre 2008 a pour finalité de mobiliser toutes les couches et catégories sociales de la Jeunesse du Bas-Congo autour des valeurs humaines positives de paix, de bonne gouvernance et de cohabitation pacifique en vue de faire face aux conflits socio-politico-religieux auxquels sont assujetties les jeunes du Bas-Congo suite aux instrumentalisations de tout bord. Cette campagne provinciale a cinq principales phases opérationnelles
à savoir:


Déclaration du COJESKI-RDC relative aux massacres des adeptes de Bundu-Dia-Kongo à Luozi et à Seke Banza

NOUS, Organisations, Mouvements et Associations des Jeunes de la République Démocratique du Congo oeuvrant au sein du Collectif des Organisations des Jeunes Solidaires du Congo-Kinshasa (COJESKI-RDC), profondément préoccupés par le cycle infernal des répressions sanglantes et des massacres répétitifs des adeptes du Mouvement Politico-religieux Bundu– dia–Kongo, dans la province portuaire du Bas-Congo ;
VUS les exactions, les actes de xénophobie, les actes de barbarie et les actes criminels perpétrés du 23 février 2008 à nos jours dans la province du Bas-Congo par certains inciviques sous le couvert des mouvements politico – religieux ;


COMMUNIQUE DE PRESSE/009/2002

Sony MWANDA membre de la Société Civile Force vive province du Bas Congo est inquiet de la disparut ion de son frère NZUNZI NZUNZI MWANDA résidant sur l’avenue terminus n°4717 dans la commune de NVUNZI à Matadi.


Syndiquer le contenu