RAPPORT D'ACTIVITE DANS LE BAS -CONGO -VILLAGE BOKO A MBANZA-NGUNGU

RAPPORT DE VISITE CONJOINTE HUMAN RESCUE/CAEDI

Du lundi 19 au jeudi 22 avril 2010, s'est tenue une concertation entre la représentation de HUMAN RESCUE-RDC, Bureau du Bas-Congo et le Centre Agro-Ecologique et de Développement Intégré (CAEDI) et l'école BOKO à 12 Km de Mbanza Ngungu.
La concertation a commencé par une présentation de Human Rescue et de ses objectifs; suivi de celle du CAEDI par son secrétaire et enfin par celle de l'EP 4 BOKO par son directeur.
Le directeur a présenté la lecture de la situation du village Boko et ses environs et celle de l'école d'une manière particulière.

RELATION HUMAN RESCUE-CAEDI ET EP 4 BOKO

Le CAEDI est une ONG fondée par des étudiants Catholiques dont la majorité est issue du Mouvement International des Etudiants Catholiques (MIEC) sous la direction du père jésuite Michel LOBUNDA, actuellement en Australie pour son doctorat.
Depuis 2009, le territoire de Mbanza Ngungu leur a livré l'autorisation de fonctionnement.
L'objectif visé par cette association d'étudiants catholiques est la promotion des initiatives locales et la lutte contre les écarts socio-économiques entre paysans et ceux vivant dans de grands centres villes.
Après transmission de l'arrêté ministériel de 2007 au Gouvernorat du bas Congo à Matadi, une antenne de Human Rescue a été installée à Mbanza Ngungu sous la responsabilité de Monsieur Rolly NKOKO.
le 10 février 2010, le Human Rescue/ Bas Congo reçoit la demande de partenariat du CAEDI, et lui a répondu positivement.
C'est à partir du mois de mars que ces deux associations entrent effectivement en partenariat et ont réfléchi conjointement sur certaines actions à mener. Cette réflexion a conduit à descendre sur terrain, à 12 Km de Mbanza Ngungu pour palper les réalités dans cette contrée oubliée et où les autorités pensent qu'il y a urgence du développement.

SITUATION DE BOKO ET ENJEUX DU DEVELOPPEMENT

Boko est un groupement d'une dizaine de petits villages situés à 12 Km de Mbanza ngungu. situé à 155 Km de la Ville-Province de Kinshasa.
Depuis 1960, une école a été construite et reste statique c'est à dire, elle n'organise que le niveau primaire.
Réhabilité par l'Unicef, don du Japon, cette école est devenue viable mais sans soutien officiel.
L'école a 6 salles de classes et 1 bureau du directeur, les élèves viennent de différents villages voisins, de 3 à 6 Km de l'école.
L'école est buttée à plusieurs problèmes:
- Les élèves viennent de loin, à pied et sans un quelconque soutien;
Tous les enseignants viennent de Mbanza Ngungu (3 heures de marche à pied) et sans moyen de transport;
Les paysans vivent de l'agriculture. Il n'ya pas de marché à proximité et sont obligé d'aller à Mbanza Ngungu chaque fois que le besoin se présente, même problème pour les cas de maladies.

- Dans une circonférence de 6 km, il n'existe aucun centre de santé digne de nom sinon le mélange du spiritisme et de tradipraticiens.
- les jeunes sont obligés de quitter le village après le cycle primaire à cause de manque d'infrastructure scolaire de base.
Les jeunes désœuvrés, non scolarisés et n'ayant aucune chance de travailler, ne sont pas encadrer ni professionnellement ni structurellement.

COUT DE LA CONCERTATION

HUMAN RESCUE-RDC et CAEDI ont cotisé et ont mis à la dispositions de cette réflexion, une somme de 50$. Le transport étant pris en charge par chacune des Organisations.

Pour le CAEDI Pour l’ONG Nationale HUMAN RESCUE-RDC
Bureau du Bas-Congo,
Secrétaire Exécutif
Serge SANGE Rolly NKOKO

COMPTE RENDU DE LA VISITE DU 23 AU 8 MAI 2010

Du 03 au 08 mai 2010, s'est tenu une semaine de formation sur la gestion des petits projets à Boko. Les points suivants ont été retenus à l'ordre du jour:
- Visite du terrain que dispose l'école en vue d'abriter une ferme-école dans les prochaines années;
- la formation des enseignants, quelques paysans et élèves de l'EP 4 BOKO dont l'âe se situe entre 15 et 20 ans sur le VIH/SIDA et les maladies sexuellement transmissibles;
- La remise de matériel médical (tensiomètre, balance, etc.) et de médicaments de soins de santé primaire à l'école en vue d'une ouverture d'une pharmacie rurale.

VISITE DU TERRAIN

Le directeur a montré l'espace qu'occupe l'école, espace non exploité capable d'abriter plusieurs activités génératrices de revenus dont la ferme-école.

L'école dispose d'un grand espace occupé par quelques paysans à titre temporaire. Un ancien camps militaire y avait été installé dans le temps, mais délocalisé depuis lors.

FORMATION

La formation sur le VIH/SIDA, animé respectivement par les membres du CAEDI et Human Rescue a rassemblé 43 personnes dont:
- 36 adolescents (16 filles et 20 garçons) âgés de 15 à 20 ans
- 7 adultes dont une femme et un infirmier du village.

La formation a pris une journée, suivi d'une petite formation de gestion de petits projets.
Lors de la formation, plusieurs questions posées par les jeunes adolescents ont fait l'objet d'un débat soutenu. Les questions portaient souvent sur:
- on peut guérir su SIDA?
- Le préservatif ne s'achète qu'à 12 km, comment s'y prendre autrement?
- Comment savoir si on est porteur du SIDA?

Toutes ces questions montrent combien ce milieu est enclavé. C'est une grande nécessité d'ouvrir une petite pharmacie qui aidera des jeunes à s'acheter de tel produits pour leur protection.

PHARMACIE RURALE

La pharmacie rurale ou boite de secours scolaire a été décidé ensemble lors de la première réunion qui a eu lieu au sein de l'école entre Responsable pour le Bas Congo de Human Rescue et le CAEDI, un groupe d'étudiants Catholiques.
Cette pharmacie est destinée à:
-Soulager les élèves qui tombent malades en plein cours, ne fut ce que pour les premiers soins;
- Soulager les enseignants souffrant pendant la période de scolarité ne fut ce que pour les soins primaires;
- Aider les familles environnantes et paysans de Boko et environs de s'acheter des médicaments sur place et au prix de Mbanza Ngungu

COUT DE LA DESCENTE SUR TERRAIN

La visite du 3 au 8 mai a concerné 3 personnes dont deux du CAEDI et un de Human Rescue. 275$ a été disponibilité et repartis de la manière suivante:
- Transport Mbanza Ngungu-Kinshasa pour trois personnes: 30$
- Achat matériel médical et médicaments: 230$
- Imprévu: 15$

ORGANISATION DE LA PHARMACIE

Après avoir pris connaissance, lors d'une enquête d'évaluation de routine organisée sur place, il s'est avéré important de confier la gestion de la pharmacie à un infirmier qui a intervenu lors de la formation sur le VIH/SIDA, parce qu'il réside sur place;
Faute d'un bâtiment disponible, la pharmacie a été installée dans le bureau du directeur. L'école supervisera les activités et enverra régulièrement le rapport au CAEDI et Human Rescue.
Human Rescue et CAEDI suivront conjointement les activités et évaluation l'impact de l'activité sur la population paysanne de BOKO et environs.

Le salaire du pharmacien n'est pas encore connu, un service lui a été demandé en attendant une organisation définitive c'est à dire chercher un appui à ce projet.

PROPOSITION

Satisfait du geste concret, le directeur a salué l'initiative. Nous avons assisté Nous avons directement assisté aux premières ventes, un signe d'encouragement.
Le directeur, au nom de l'établissement a salué la coopération entre Human Rescue, CAEDI et son école.
Dans ses attentes, le directeur souhaite qu'on approfondisse la question de la ferme-école, parce que c'est une entreprise socio-économique rurale très importante.
Entreprise sociale en ce qu'elle va donner et diffuser le savoir;
Entreprise économique en ce qu'elle investira sur le futur et développera les activités rentables.

La ferme-école, une fois en place, permettra de s'offrir une alternative en terme d'auto-emploi et favorisera l'émergence d'un genre d'agriculture autre que ce que les paysans ont connu jusqu'à nos jours.
Afin d'intégrer une formation professionnelle et technique et permettra enfin d'installer une élite agricole fière d'être agriculteur.

Le CAEDI étant représenté par son bureau exécutif et Human rescue par son représentant pour le Bas Congo, un bureau conjoint aidera à renforcer la coopération qui a déjà commencé.

Pour le CAEDI Pour Human Rescue/Bas Congo
Secrétaire Exécutif Rolly NKOKO
SERGE SANGE