Médias et communications

OLPA inquiet par la détérioration de la liberté d’expression et de presse à quelques mois des élections

Dans une correspondance adressée au Premier Ministre, chef du Gouvernement, réceptionnée par le Cabinet de la Primature, le 20 mars 2015, l’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) se déclare inquiet au sujet de la détérioration de la liberté de la presse au cours de cette semaine à Kinshasa et à Goma (Nord-Kivu). OLPA déplore l’interpellation brutale des journalistes Aurélie Lafontaine, Eric Izami, Federico Scoppa, Chinois Mbelechi et Maxime Le Hegrat à Kinshasa ainsi qu’ Alexis Bouvy à Goma (Nord Kivu). OLPA est plus qu’inquiet par la détérioration de la liberté d’expression et de presse en RDC.


OLPA surpris par la suspension de trois journaux à Kinshasa

. L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, est désagréablement surpris par la suspension des journaux le Baromètre, le Tonnerre et Afro Lipopo de Kinshasa.
Le bureau du CSAC ont confirmé la mesure de suspension s’abstenant de donner les vrais motifs de ces sanctions. Les journaux le Baromètre, le Tonnerre et Afro Lipopo ont été respectivement suspendus pour 30 et 15 jours.
OLPA exige la levée immédiate de cette suspension.


OLPA condamne l’interpellation d’un reporter cameraman à Kinshasa

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA) condamne l’interpellation de Blaise Mpoko, reporter cameraman travaillant pour le magazine télévisé « Deuxième œil ya communication » diffusé sur plusieurs chaînes de télévision de Kinshasa. Il a été interpellé, le 21 février 2015 par les éléments des FARDC. OLPA exige une enquête sérieuse afin d’identifier les auteurs de cette interpellation.


OLPA choqué par l’assassinat d’un journaliste à Goma

OLPA est choqué par l’ignoble assassinat de Robert Chamwami Shalubuto de la RTNC/Goma. Il a été abattu par des individus armés non autrement, le 26 décembre 2014, à 20 heures (heure locale) au quartier Keshero dans la ville de Goma. Ses assaillants qui, visiblement filaient le journaliste ont tiré à bout portant sur ce dernier, avant d’emporter son sac contenant plusieurs effets du journaliste. OLPA exige une enquête sérieuse.


OLPA condamne l’interpellation de deux journalistes à Kinshasa

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique condamne l’interpellation de Richard Junior Kamunga et de Crispin Kanzoko, respectivement journaliste à Radio Okapi et éditeur de l’hebdomadaire Réveil Plus de Kinshasa. Ils ont été arrêtés en plein exercice de leur métier alors qu'ils tentaient de couvrir un meeting de l'UDPS à Kinshasa. OLPA exhorte le gouvernement congolais à favoriser l’exercice de la liberté de la presse sur toute l’étendue du pays.


OLPA soulagé après la reprise des émissions d’Equateur Radio à Mbandaka

L’Observatoire de la Liberté de la Presse en Afrique (OLPA), organisation indépendante de défense et de promotion de la liberté de presse, exprime son soulagement après la reprise des émissions d’Equateur Radio (E-radio), une station privée de radio, émettant à Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur, au nord de la République démocratique du Congo (RDC).
E-Radio a repris la diffusion de ses émissions, le 8 décembre 2014 après 45 jours d’interruption occasionnée par l’occupation des installations de la radio par des éléments de la Police nationale congolaise (PNC/Mbandaka).


OLPA exige la libération d’un journaliste incarcéré à Mbandaka

OLPA exprime ses vives inquiétudes sur la détention prolongée de Luron Libono Nyamuinga,journaliste à Equateur Radio (E-radio) de Mbandaka, accusé d'avoir injurié Sébastien Impeto Pengo, Vice-gouverneur de la province de l’Equateur. OLPA condamne cette incarcération injustifiée du journaliste, laquelle viole gravement la liberté de presse.


OLPA exige la libération d’un journaliste incarcéré à Kinshasa

OLPA exige la libération immédiate et inconditionnelle du journaliste Eric Masimo Matuka incarcéré depuis le 14 novembre 2014 à l’ANR Kinshasa ainsi que la cessation de toutes les pressions sur le journal C-News.


Syndiquer le contenu