Élections

LE RJMP INVITE A PARLER DE LA CONTRIBUTION DE LA SOCIETE CIVILE POUR DES ELECTIONS APAISEES

« Personne ne naît bon citoyen ; aucune nation ne naît démocratique. Dans les deux cas, il s’agit plutôt d’un processus qui continue à évoluer au cours de la vie et auquel les jeunes doivent être associés dès leur naissance. Une société qui se coupe de ses jeunes rompt son lien vital ; elle est condamnée à être saignée à blanc. Vous êtes les gardiens de ce lien vital. Nourrissez-le, développez-le, fortifiez-le. »
(Kofi Annan, ancien Secrétaire des Nations Unies, cité par Centre Culturel Américain). (1) Centre Américain, Guide de l’Education Civique, Conakry, 2004, 74 p.)

Le Coordonnateur National du RJMP et Premier Point Focal Adjoint du Cadre de Concertation de la Société Civile du Kasaï Occidental, Monsieur Edel Martin KABUTAKAPUA, a été invité par la Section des Affaires Politiques de la MONUSCO/Kananga afin de donner sa contribution au Colloque organisé par cette dernière en vue des élections apaisées au Kasaï Occidental. Il faut rappeler que l'atmosphère politique dans cette partie du pays n'est pas favorable aux élections apaisées et qu'à ce sujet, le RJMP avait déjà lancé un message d'alerte précoce afin de prévenir le danger.
Nous donnons ci-dessous, la communication de Monsieur Kabutakapua Edel adressée aux participants et aux organisateurs.
Bonne lecture et merci pour votre intérêt et tout appui que apporterez aux actions du RJMP


ASADHO demande une commission d’enquêter sur la corruption des députés lors du renouvellement du Bureau du Parlement de la RDC

Plusieurs informations parvenues à l’ASADHO font état de la distribution des sommes d’argent à certains députés nationaux à la veille de l’élection du nouveau Bureau de l’Assemblée Nationale et du vote de la motion de défiance contre les Ministres des affaires étrangères, Monsieur TAMBWE MWAMBA, et de la communication et des médias, Monsieur Lambert MENDE.


Oublié, le Territoire de Aru soumet ses doléances au Premier Ministre de la RD Congo

Regroupées sous sept points, les doléances émanant de la population de Aru sont adressées au Premier Ministre Antoine Gizenga pour que le Gouvernement fasse respecter les promesses émises lors de la campagne électorale, afin qu’on ne les oublie pas. Si non, les prochaines élections prendront compte de la démagogie


RD Congo : Que nous ont révélé les dernières élections démocratiques à la congolaise ?

Apres examen, la DECIDI a recensé un certain nombre de révélations qu’elle voudrait bien soumettre à l’appréciation de tout le monde afin d’éveiller un débat, pour que les Congolais soient poussés à se corriger plus tard. Car, si de tels comportements indignes persistent, on ne parlerait plus d’élections démocratiques dans notre pays.


RAPPORT SYNTHETIQUE DE L’OBSERVATION DES ELECTIONS DU GOUVERNEUR AU SUD-KIVU DU 27 JANVIER 2007

De deux candidats restés, Cibalonza de PPRD et Buhambahamba du Camp de la Patrie, le premier a eu 28 voix et le second 8.


Résultats provisoires des sénatoriales

La commission électorale indépendante a publié les résultats provisoires des élections sénatoriales. C’était au cours du point de presse samedi 20 janvier à Kinshasa. En tout, 108 sénateurs sont élus à travers la République. Une première lecture des ces résultats révèle une supériorité en nombre de sièges de l’Alliance pour la Majorité présidentielle (AMP), indique radiookapi.net


Résultats provisoires des sénatoriales

La commission électorale indépendante a publié les résultats provisoires des élections sénatoriales. C’était au cours du point de presse samedi 20 janvier à Kinshasa. En tout, 108 sénateurs sont élus à travers la République. Une première lecture des ces résultats révèle une supériorité en nombre de sièges de l’Alliance pour la Majorité présidentielle (AMP), indique radiookapi.net


COMMUNIQUE DE PRESSE RELATIF A L’EXAMEN PAR LA COUR SUPREME DE JUSTICE DU RECOURS DU CANDIDAT J.P. BEMBA

La Societé Civile / Forces Vives Rappelle à tous/tes, congolais/es, que c’est le candidat qui est élu par la majorité des congolais/es qui devra gouverner en faisant attention aux avis de la minorité. En plus, les deux familles politiques, AMP et UN, ont gagné chacune un « morceau » de pouvoir et seront donc toutes les deux aux affaires au cours du mandat qui commence : elles auront chacune des députés nationaux et provinciaux, des gouverneurs, vices-gouverneurs et ministres provinciaux, ...


Syndiquer le contenu