Réseau "Jeunes dans le Monde pour la Paix"

- Mus par la fréquence des conflits dans les Grands Lacs et les diverses violations des droits de l’homme
et libertés fondamentales en République démocratique du Congo, les initiateurs du RJMP se sont réunis le O4 Août 1999 à Kananga en République Démocratique du Congo et ont créé cette Structure.
- Une Organisation Non Gouvernementale de défense des droits de l’Homme et libertés fondamentales , le RJMP est une association sans but lucratif, apolitique et d’obédience laïque.
- Son Siège se trouvait à sa création à la Paroisse Christ -Roi Ndesha ; aujourd’hui il est situé sur l’Avenue André Guillaume LUBAYA, Commune de Kananga, Province du Kasaï Occidental en R.D.Congo.- Sur décision de l’Assemblée Générale, le siège du RJMP peut être transféré à n’importe quel autre milieu de la R.D.Congo.
Aujourd’hui, le RJMP a atteint sa maturité. Il est implanté dans les 2 Kasaï, le Nord Kivu, le Katanga et la Province Ville de Kinshasa. Le Réseau est déterminé à étendre ses activités sur l’étendue de la Province du Kasaï Occidental, de la R.D.Congo et du Monde entier.


Courriel

rjmp_3269@yahoo.fr

Adresse, téléphone et télécopieur

1) Avenue Shabunda - ex Macar– (Réf. Immeuble Tshiebue au croisement des Avenues Macar et Noela de Roover -De la Mission-) N° 23/ Commune de Kananga B.P.70 Kananga / R.D.Congo.
2) E-mail : ,edm_kanatshi@hotmail.com; 3) Téléphone: + 243 997 406 289/+243 852 581 510

Ville

Kananga

Présentation, historique et objectifs

I. PRESENTATION.

I.1. Naissance du RJMP.

Mu par la fréquence des conflits dans les Grands Lacs et les diverses violations des droits et libertés fondamentales de l’homme en République démocratique du Congo, le Réseau Jeunes dans le Monde pour la Paix, RJMP en sigles, a vu le jour le 04 août 1999 à Kananga, Chef-lieu de la Province du Kasaï Occidental, en République Démocratique du Congo.

Il est une Organisation Non Gouvernementale des Droits de l’Homme et d’obédience laïque .Ses objectifs et ses actions visent la promotion de la paix et de la justice sociales pour un développement humain durable

Le RJMP est fort de sa reconnaissance juridique qu’attestent les documents officiels ci-après :
- L'Acte notarié n°1622/2002 du Notaire de la Ville de Kananga certifie l'existence du RJMP par les clauses insérées dans les statuts de ce dernier.
- l’Attestation d’identification des ONG/DH N°003 du 20 Septembre 2002 établie par le Secrétariat Général du Ministère des Droits Humains de la République Démocratique du Congo ;
- l’Arrêté Provincial n° 01/10/CAB/G.P./K.OCC/020/04 du 1er mars 2004 de Son Excellence Monsieur le Gouverneur de la Province du Kasaï Occidental.

Organisé à deux niveaux _ fédéral et local_ le RJMP comprend aujourd’hui :
a). plus de 400 membres effectifs identifiés ;
b) 6 Sections opérationnelles (Section Centrale de Kananga, de Dimbelenge, de Mbuji Mayi, de Kakenge, d’Ilebo et de Tshikapa) et 4 autres sections en gestation (Section de Luebo, de Lwiza, de Demba et de Lodja). Il a 4 représentants respectivement à Kinshasa, à Goma, à Bukavu et à Butembo .
c) 5 groupes ou associations affiliées : - CRC-PEL (Centre de Recherches Culturelles Patrice Emery LUMUMBA), - GKA (Groupe Kizito et Anuarite), - OSVP (Orphelinat des Sœurs de Saint-Vincent de Paul), FENADIHO (Femme Engagée dans l’Education de la Nation pour le Développement Intégral de l’Homme) et ALCC (Eglise Catholique Libérale Africaine).

I.2.Domaines d’intervention

Convaincu qu’on ne peut parler de paix là où il y a l’injustice, la guerre et la pauvreté, le RJMP oriente ses activités vers des domaines qui favorisent les conditions de paix et de justice sociale. Ainsi centre-il ses actions sur :
1 les droits de l’Homme, la démocratie et la résolution des conflits ;
2 la justice sociale, la santé et le développement humain durable ;
3 la sécurité sociale et alimentaire, la démilitarisation et le commerce des armes ;
4 les activités génératrices des revenus et ou les unités de production
5 les grandes questions du moment en matière du développement, de la démocratie, de la justice, de la sécurité, de santé, de l’éducation, de l’éthique, …

I.3. Buts :

Explicitement le RJMP a pour buts :
- La promotion de la paix et de la justice sociales dans l’Afrique et le Congo Démocratique déchirés par les guerres et ruinés par la pauvreté généralisée ;
- L’éveil de la conscience des jeunes à leurs responsabilités futures et à leur engagement au profit du développement communautaire ;
- Le développement humain durable.

I .4. Objectifs.

Eu égard aux innombrables cas de violation des droits et libertés fondamentales de l’homme constatés dans notre pays – surtout au cours de ces sept dernières années de guerre -, le RJMP s’est révélé être une réponse appropriée aux multiples besoins exprimés en termes d’objectifs spécifiques ci-après :
- Encadrer et promouvoir la jeunesse ;
- Défendre et promouvoir les droits et libertés fondamentales de la personne humaine en accordant une attention particulière aux groupes vulnérables (femmes, enfants, orphelins, vieillards, déplacés de guerre, réfugiés, refoulés, …) et aux sans voix- personnes habitant les milieux ruraux et ou les coins reculés des centres urbains ;
- Combattre l’injustice, la pauvreté, la délinquance juvénile et l’ignorance sous toutes leurs formes ;
- S’impliquer dans la recherche des solutions aux grands problèmes de l’heure, lesquels problèmes touchent l’humanité.

I.5 Méthodes et Techniques d’Action.

En vue d’atteindre ses objectifs et pour l’efficacité de son action, le RJMP s’appuie sur certaines méthodes et techniques dont voici les plus usitées :

1 Monitoring et promotion des droits de l’Homme : enquêtes, plaidoyer, lobbying, dénonciations (interpellations, lettres ouvertes, mémorandum, prise de position, sit-in, …) ;
2 Médiation : négociation et résolution pacifique de conflits ;
3 Education civique : apostolat de la plume et publication, conférences et causeries, séminaires, ateliers ou sessions de formation, théâtres, excursions, campements et colonies de vacances, … ;
4 Rapports : les informations récoltées et les activités réalisées par le RJMP font l’objet soit des rapports de circonstance soit de publication ;
5 Affiliation et partenariat avec d’autres groupes ou associations en vue de la synergie.

En résumé :
1. Pour les actions immédiates, le RJMP s’appuie sur des stratégies ci-après :
1 Informations, Enquêtes suivies des plaidoiries, lobbyings, sit-in, visites et plus tard des dénonciations, lettres ouvertes ou mémorandums en cas de persistance du cas constaté ;
2 Médiations pour la résolution pacifique des conflits.

2. Pour les actions à long terme, le RJMP privilégie l’éducation civique, assurée d’une part à travers les associations de masses, les écoles appropriées, dans les colonies de vacances ou dans les excursions où sont encadrés les jeunes et d’autre part à travers l’apostolat de la plume, les conférences, les sessions de formation.
I.6.Organisation du RJMP.

A l’issue de son Assemblée Générale Statutaire et Elective qui s’est tenue à Kananga du 17 au 18 avril 2004, le RJMP est organisé de la manière ci-après :
Au niveau fédéral : l’Assemblée Fédérale, le Conseil d’Administration, le Conseil de Contrôle et le Collège des Conseillers
Au niveau local : l’Assemblée locale, la Section, les 3 Départements et les Conseillers de la Section.

I.6.1. L’organisation au niveau fédéral
Assemblée Fédérale : Organe suprême, l’AF est constituée de tous les membres initiateurs et effectifs du RJMP. Elle est convoquée par le Président Administrateur en session ordinaire chaque le 15 août de chaque année et a tout moment en cas de nécessite.

&.Conseil d’Administration : organe de suivi, de contrôle et de coordination du RJMP.
Sa Composition actuelle :
Président Administrateur : Edel Martin KABUTAKAPUA
Président Administrateur Adjoint a.i : Antoinette DJA MAO
Secrétaire Général : Jean-Baptiste KANDOLO MB. SAYAL
Chargé des programmes et projets : Livinus KANGITSI KATEMBO
Trésorier Général : Cécile MUNATSHIEBE MULAMBA
Caissière Générale : Micheline MILOLO TSHIBUABUA

&.Conseil de Contrôle : organe chargé de l’audit interne et de la vérification de la gestion du Conseil d’administration, des sections et des départements du RJMP.
Sa Composition :
1. Commissaire au compte principal : Alidor KAPUKU MUAMBA MBUYI
2. Commissaire au compte adjoint : Gaston MALELA LUFULUABO

&. Collège des Conseillers : organe consultatif qui joue un rôle tant technique que moral en vue de sauvegarder l’idéal du Réseau.
Sa composition :
1. Conseiller Juridique : Magistrat Christophe MUTOMBO Tshikala.
2. Conseiller Socioculturel : Gustave MUAKADI BANTU
3. Conseiller Economico - financier : Jean-Paul MUKEBA

I.6.2.L’organisation au niveau local
Assemblée Locale : organe supérieur des délibérations au niveau de chaque section du RJMP, elle est composée de tous les membres effectifs de chaque section en règle avec la morale de la structure et les cotisations mensuelles.

Section : organe de base, d’exécution et de gestion quotidienne de la politique du RJMP,la section est implantée en tout lieu jugé important par le Conseil d’Administration, dispose de trois départements et peut se diviser en cellules compte tenu de l’importance du milieu où elle opère.

Réalisations à ce jour

II. Activités réalisées.

Fidèles à ses objectifs, le RJMP a déjà, uniquement avec ses moyens du bord, réalisé beaucoup d’activités que nous allons classer de la manière suivante :

II.1. Monitoring et promotion des droits de l’Homme :
&..Elaboration des rapports d’incidents dont :
a) Un rapport manuscrit des six pages, élaboré le 29 mai 2001 au sujet de « violation des droits de l’homme, arrestations arbitraires et meurtres tant dans l’ex-partie sous contrôle gouvernementale que celle occupée par le R.C.D.-Goma avec ses alliés rwandais (en l’occurrence dans les Territoires de Dimbelenge et Lusambo). Ce rapport, subdivisé en sous-titres, expose l’exploitation du diamant, jours et nuits, dans les mines de KOMBEKOMBE par le Rwandais Joseph KROQUAR et l’esclavage dont étaient victimes les petits creuseurs Congolais.
Une copie de ce rapport fut envoyée à la LINELIT pour la vulgarisation ;

b) Deux autres rapports manuscrits, des 3 et 2 pages, rédigés respectivement le 17 juin 2001 et le 03 novembre 2001 ont été expédiés à la LINELIT dans le même but ;

c) De plusieurs rapports narrant les exactions de la population civile dans les 2 Kasaï, tant dans la partie sous contrôle gouvernemental que celle occupée par le R.C.D. GOMA ont été élaborés mensuellement et parfois semi mensuellement. A partir du 29 mai 2000, les copies de ces rapports étaient expédiées à la Section Droits de l’Homme de la MONUC/ Secteur 3 ;

d) En date du 16 avril 2003, le RJMP a, conjointement avec la Section Droits de l’Homme et la Radio Okapi de la MONUC à Kananga, effectué une mission de vérification sur le tronçon Kananga-Djofua (situé à 60 KM de la Ville de Kananga) en vue de se rendre compte de diverses exactions policières dont était fréquemment victime la population civile au niveau des barrières établies à TUBULUKU, MUAMBA MBUYI, MUANZANGOMA, BONDO, BIBUMBA ET DJOFUA.

&.Plaidoyer et lobbying.

a) En date du 02 novembre 2001 : plaidoyer auprès du Chef du Quartier KAMAYI en faveur du jeune nommé Emmanuel BEYA et sa famille – sis au n° 7 de l’avenue LUBUNGA- arrêté arbitrairement par les éléments de la Police Nationale du District de Kananga. Cette action a coûté au Président Administrateur du RJMP et au Chef du Quartier précité, l’arrestation et l’incarcération durant 10 heures au cachot dudit District de la Police Nationale Congolaise. Il leur a été reproché injustement d’avoir empêché la police de faire son travail.

b) En date du 16 octobre 2001 : plaidoyer auprès du Commandant militaire de la DEMIAP ( le T2), en faveur des 9 civiles en provenance de l’ex Territoire occupé par le RCD - GOMA, mais arrêtés depuis le 13 octobre 2001 et gardés au Camp KAMAYI ( Bureau 2). Suite à notre intervention, ces 9 personnes ont été d’abord transférés le 17 octobre 2001 au Camp BOBOZO et puis libérées le 26 octobre 2001.

c) Plaidoyer auprès de l’Administrateur de l’UNICEF, sous bureau de Kananga, en faveur des enfants orphelins et déplacés de guerre encadrés par les Religieuses de la Congrégation de Saint-Vincent de Paul. Ce plaidoyer avait trouvé une réponse très favorable en date du 12 mars 200 3 avec la visite de l’Orphelinat des Sœurs de Saint-Vincent de Paul par l’Administrateur de l’UNICEF, accompagné de deux membres du RJMP. Vingt matelas, des objets classiques dont les cartons de cahiers, de crayons, d’ardoises, …ont été remis aux enfants concernés ;
d) Le RJMP a adressé, en date du 20/05/2004, un mot de bienvenue à Kananga à Son Excellence Monsieur Aubrey HOOKS, Ambassadeur des U.S.A. en R.D.C. Dans ce mot, le RJMP :
- sollicite l’intervention des USA dans les divers problèmes d’ordre social et économique auxquels sont confrontées l’administration urbaine et la population du Kasaï Occidental ;
- condamne les menaces de guerre du Président Rwandais Paul KAGAME contre la République Démocratique du Congo ;
- demande au Gouvernement américain de rappeler le président belliqueux à l’ordre et d’aider les pays voisins de la R.D.C. à démocratiser leurs institutions en vue d’une paix durable dans l’Afrique Centrale embrasée par des guerres multiformes.
e) Plaidoyer et lobbying auprès des autorités judiciaires et politico administratives ainsi que sensibilisation des autorités académiques et scolaires pour la libération des 14 étudiants détenus en la Prison centrale de Kananga depuis le 24 mai 2004. Il a obtenu l’ordonnance de la mise en liberté provisoire des 8 étudiants le 11 juin 2004 et continue à plaider en faveur des 6 autres qui restent encore détenus.

En bref, en ce qui concerne la défense et la promotion des droits de l’homme et surtout, tout au long de la guerre qui avait fait perdre à notre Province une partie de son territoire, le RJMP a été saisi de plusieurs dossiers auxquels il a apporté des solutions appropriées et ce, en collaboration avec les autorités de l’ANR, la DEMIAP, de la Police Nationale, de l’Administration sans oublier les partenaires de la Société Civile et de la MONUC ;

&. Dénonciation (interpellation, lettres ouvertes, …) et problèmes d’actualité.
a) Dans les informations données par la Radio Okapi le 08 et le 09 avril 2003, le RJMP avait dénoncé les diverses exactions et arrestations arbitraires dont avaient été régulièrement victimes les citoyens civiles en provenance des ex-Territoires sous contrôle du Rassemblement Congolais pour la Démocratie (RCD-GOMA) ;
b) Par sa référée n° RJMP/Cad/3269/42/03/DN d’août 2003, le RJMP, dénonce – auprès des personnes et groupes impliqués dans le processus de paix en RDC
les exactions de la population civile et le maintien des barrières ou postes de contrôle dans les Provinces des Kasaï Occidental A et B ;
c) Le RJMP a adressé une lettre, en collaboration avec le Centre des Recherches Culturelles Patrice Emery Lumumba, à Monsieur le Secrétaire Général des Nations Unies pour dénoncer l’inefficacité et le caractère inhumain des stratégies actuelles de la lutte anti-terroriste. Dans cette lettre, les deux structures protestent contre les méthodes de lutte anti-terroriste (l’un des fléaux les plus préoccupants des temps modernes) et proposent des pistes de solutions à ce drame du siècle ;
d) Déclaration officielle faite le 02 juin 2004 face à l’affrontement entre les étudiants et les élèves de l’Institut Technique Social de Kamayi, lequel affrontement a occasionné des dégâts matériels et humains. Dans cette déclaration, le RJMP :
- déplore le climat de haine entretenu entre les étudiants et les élèves ;
- condamne le comportement irresponsable et incivique des élèves et des étudiants qui ont détruit différents bâtiments publics et surtout les bâtiments scolaires ;
- condamne la brutalité avec laquelle les forces armées du 411ème Bataillon avaient arrêté et acheminé les 14 étudiants en prison centrale de Kananga ;
- Demande au Ministère Public d’accélérer l’audition pour fixer le dossier des 14 étudiants détenus et de leur accorder la liberté provisoire qui leur permettra de renouer avec les activités académiques en cours ;
- Recommande le dialogue entre les autorités des établissements supérieurs et secondaires de Kananga en vue de décrisper la situation de haine et de tension latente qui règnent encore entre les élèves et les étudiants en même temps que la révision du programme d’éducation civique dans les établissements ci haut cités .

Depuis le transfert de son bureau de la Commune de Ndesha à celle de Kananga, le RJMP reçoit plusieurs personnes qui lui soumettent des dossiers relatifs aux divers cas de violation des droits et libertés fondamentales de la personne humaine.

II.2.Médiation et Résolution des conflits

a) En date du 12 juin 2001, le RJMP a offert ses bons offices pour résoudre le conflit notoire et ardent qui opposait le Directeur Général de l’Institut Supérieur de Développement Rural (I.S.D.R./TSHIBASHI) de Kananga à ses 14 enseignants. Cette médiation lui avait pris deux heures, soit de 15 à 17 heures locales. ET grâce à son intervention, le dossier de la plainte déposée au Parquet par les belligérants a été sursis et l’année académique 2000-2001 menacée d’être blanche a été sauvée,
Le RJMP avait facilité, du 26 au 27 janvier 2004 la rencontre entre Madame Marie -Melissa SANDERSON et Monsieur MUNDALA O.TETE, respectivement Conseillère et Assistant Politiques auprès de l’Ambassade des U.S.A. en R.D.Congo avec les ONG sans oublier les autorités politico administratives locales du Kasaï Occidental. Cette délégation avait offert une quantité d’ouvrages à la Bibliothèque Centrale de l’ISP/KANANGA et avait regagné Kinshasa avec plusieurs projets des ONG et autres Associations du Kasaï Occidental.

II.3. Education Civique.
&.Apostolat de la plume et Publication :
a) Le RJMP a publié un dépliant qui présente la structure, ses objectifs, son organisation, … et qui expose un message du Président du Conseil d’Administration sur les obstacles, les propositions et les recettes pour une paix et un développement humain durable en République Démocratique du Congo ;
b) Le RJMP a fondé, en janvier 2003, un Magazine Scolaire d’éducation civique dénommé « PAX ». Le 1er numéro de ce magazine a été publié, avec ses propres ressources, en avril 2003, en 5000 exemplaires et distribué à plus de 200 structures et aux autorités politico -administratives locales au cours de la période allant du 30 avril jusqu’au 03 mai 2003 .
c) Avec ses revenus personnels, le RJMP a publié des actes de son Assemblée Fédérale tenue à Kananga du 17 au 18 avril 2004, des actes de la session de formation tenue à Mashala/Dimbelenge du 15 au 18 décembre 2004 sur le thème « Promotion des droits de l’Homme et Administration de la justice ».
d) La Structure a publié aussi le Rapport de la Mission effectuée en juillet 2004 dans le Territoire de Dimbelenge par le Président Administrateur.
e) Il faudra ajouter aux publications du RJMP la présente carte postale dans laquelle il fournit le minimum d’informations que peuvent solliciter certains partenaires.
&.Conférences et Causeries :
a) Le Professeur Père Oscar BIMWENYI KWESHI a tenu, sur invitation du RJMP et le MIEC, une Conférence-débat le 30 mai 2001 à la Paroisse Universitaire Saint Marc de Kananga sur le thème « Le développement …nouveau nom de la Paix » .Plus de 1000 intellectuels de la Ville de Kananga avaient pris part active à cette conférence animée par un orateur de grande notoriété ;
b) En collaboration avec le Mouvement International des Etudiants Catholiques (MIEC), le RJMP a organisé, du 23 avril au 23 mai 2002, une conférence-débat sur le thème « La MONUC et les droits de l’Homme ». Au total 742 étudiants dont 121 étudiantes des 6 Institutions Supérieures et Universitaires de la place en l’occurrence l’ISP/Kananga, l’ISDR/Tshibashi, l’ISSR/Kananga, l’UFI, le CIDEP/Kasai Occidental et l’UPRECO avaient pris part à cette série des conférences. L’Orateur a été Monsieur Claude Malette, Officier des Droits de l’Homme et chef de la Section Droits de l’Homme du secteur 3 de la MONUC à Kananga ;
b) En date du 15 juillet 2003, le RJMP a été invité et avait donné une conférence-débat aux Journées Scientifiques organisées par le Centre Interdisciplinaire pour le Développement et l’Education Permanente (CIDEP -Kananga) sur le thème « La promotion des droits humains comme condition pour un développement humain durable en R.D.Congo ».

&.Séminaires et sessions de formation
a) Le RJMP organise régulièrement des séances de formation, d’informations et de restitution au profit de ses membres ;
b) En vue de défendre et de promouvoir les droits de l’Enfant à une bonne éducation et de lutter contre la baisse du niveau de l’enseignement dans notre pays en général et dans la Province du Kasaï Occidental en particulier, le RJMP, en collaboration avec le CRC-PEL et sous le haut patronage de la Coordination Diocésaine des Ecoles Conventionnées Catholiques de Kananga, a organisé du 15 au 16 octobre 2003, un atelier de formation des professeurs de français au secondaire. Cet atelier avait connu l’assistance de plus de 40 enseignants sans oublier les chefs d’établissements et certaines autorités scolaires et avait pour thème « L’enseignement de la dissertation à l’école secondaire ».
c) Avec les appuis financier et matériel (transport et documentation) respectivement du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme et de la Section Droits de l’Homme de la MONUC/Kananga, le RJMP a tenue du 15 au 18 décembre 2004 dans le Territoire de Dimbelenge une session de formation à l’intention de plus de 60 participants venus de la Société Civile, de l’Administration publique locale, de la Police Nationale Congolaise et des Forces Armées Congolaises sur le thème « Promotion des droits de l’homme et administration de la justice ».
d) Du 24 février au 1er mars 2005 , le Président a représenté le RJMP à la Consultation régionale sur la paix dans les Grands Lacs organisée à Bujumbura (Burundi) par Pax Christi International.
e) Du 13 au 16 septembre 2005 le RJMP vient de tenir sa deuxième Assemblée Générale à Kananga sous le thème : » Droits de l’Homme, Paix et Elections en R.D. Congo » réunissant au total 100 représentants de toutes les entités du Réseau.

&.Campement, Colonies de vacances et Excursions.
a) Sous la conduite de son Président Administrateur Adjoint, Monsieur l’Abbé Jean-Paul KABASELE, le RJMP organise des excursions, campements et colonies de vacances au sein du groupe Kizito et Anuarite et ce, pendant les congés et les vacances surtout.
b) Le RJMP encadre en son sein un orchestre des jeunes qui s’occupent des chansons relatives à promotion de la paix et des droits de l’homme.

&.Activités génératrices de revenus –AGR-
a) Le Département Femme et Enfant du RJMP (DEFER en sigle) est l’expression de la volonté et l’engagement du RJMP à offrir aux femmes un cadre de réflexion, de sensibilisation aux divers problèmes de la femme et de la jeune fille congolaise. Le DEFER constitue un cadre de manifestation des talents des femmes. Les femmes du DEFER apprennent à fabriquer du vin, du lait, de la confiture. Elles s’adonnent à l’élevage de canards et de poules ; elles fabriquent aussi du savon en même temps qu’elles s’initient déjà à la couture et à l’art kuba.
b) La Section RJMP de Dimbelenge se donne à la culture des champs collectifs de riz, maïs, haricot, et autres pour s’autofinancer.

III. Relations Publiques : Partenariat et affiliation.

- Fidèle à l’article 2 de ses Statuts, et considérant le partenariat ainsi que l’affiliation dans le sens de la synergie, le RJMP a développé ses relations publiques avec des organisations religieuses ou laïques, gouvernementales ou non gouvernementales, locales ou internationales. Et il tient à étendre davantage ce cercle de relations.
- Les archives du RJMP regorgent une quantité suffisante des correspondances et des invitations expédiées ou reçues sur divers objets, des cassettes audio et des photos, etc.
- Le RJMP a déjà bénéficié des visites de travail de la part de :
a) de la délégation de l’Ambassade des USA en RDC – deux fois : du 25 au 26/01/2004 et du 22 au 24/02/2005 ;
b) de la délégation du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, Bureau en RDC- une fois : en décembre 2004-.
- Le RJMP a reçu l’invitation et a participé à la Consultation dans les Grands Lacs organisée à Bujumbura/Burundi du 24/02 au 02/03/2005 par PAX CHRISTI International sur « La paix dans les Grands Lacs » ;
- Par le biais de son Président Administrateur, le RJMP a été désigné et élu comme président de la Coordination Provinciale de la Société Civile du Congo ;
- Le RJMP recevra dans les jours à venir la délégation du Pax Christi International dans le cadre de son affiliation à ce Réseau International.

Cette liste de nos actions n’est limitative. Les quelques réalisations énumérées ci haut ont néanmoins l’avantage d’attester que le RJMP a atteint l’âge de maturité et qu’il entend contribuer efficacement à la paix et au développement de notre pays et de notre chère Province. Et fort de sa reconnaissance juridique, qu’attestent l'autorisation du Ministère de Droits Humains du 20 mars 2002 et l’autorisation provisoire de fonctionnement de Son Excellence Monsieur le Gouverneur de la Province du Kasaï Occidental signée le 1 mars 2004, le R.J.M.P est déterminé à aller de l’avant pour réaliser ses objectifs.

IV. Difficultés rencontrées

Que d’obstacles sur le chemin du RJMP !
Comme la plupart des ONG de la République Démocratique du Congo, le R.J.M.P évolue dans un environnement socio -financier particulièrement difficile !
Les cotisations des membres constituent jusqu’à ce jour notre seule source de financement. Et il faut bien avouer que cette source est une goutte d’eau dans la mer face aux besoins que nous sommes appelés à affronter régulièrement :
- démarches auprès de cyber pour consulter les boîtes E-mail (manque d’une connexion à l’Internet),
- Nous éprouvons d’énormes difficultés de transport pour visiter nos Antennes de l’intérieur, pour répondre aux nombreuses demandes d’installations des antennes des droits humains à l’intérieur de la Province et pour nous rendre sur les lieux de drame en vue de constater les violations des Droits Humains par manque de moyens de transport propres;
- Manque de la prise en charge des frais administratifs et de la prime pour les permanents qui, jusqu’à ce jour, font le bénévolat à 100 % ;

Pour supporter le coût élevé du loyer et motiver les permanents, le RJMP éprouve d’énormes difficultés car il ne compte à présent que sur les cotisations de ses membres qui, du reste, sont des salariés, et sur les maigres recettes de quelques unes ses activités.

Quoi qu’il en soit, le R.J.M.P, est déterminé à relever le défi. Contre vents et marées, il est décidé de réaliser ses objectifs puisqu’il est question d’apporter sa pierre à l’édification d’une nouvelle République Démocratique du Congo, d’une Afrique et d’un Monde à visage humain et paisible..

Voilà pourquoi le RJMP lance un appel pathétique à tous les hommes et institutions de bonne volonté pour un concours moral, matériel et financier en vue de renforcer nos capacités d’actions dans l’intérêt supérieur de l’humanité.
Son équipement en bureautique moderne avec une connexion Internet et sa dotation des moyens propres de transports renforcerait à coup sûr ses actions sur terrain et sauverait des milliers des gens dont surtout de l’intérieur- qui font appel à son intervention dans leurs inquiétudes.

Aux membres du RJMP, nous lançons un appel d’engagement. L’avenir du Réseau repose entre nos propres mains. Un sociologue américain affirmait avec pertinence, nous citons :
« Le progrès d’une nation ne dépend plus de l’action du gouvernement. Il est aussi dans une large proportion tributaire des initiatives privées. L’on devra donc accorder une place importante aux initiatives privées. », Fin de citation.

Le RJMP a déjà fait montre de son engagement au progrès des nations et rayonne auprès des tiers.

Programme

Bientôt en ligne!!!

Responsables et structure

La composition actuelle du Cad se présente comme suit:
-Président Administrateur :Edel Martin KABUTAKAPUA (Licencié en Communication, Option Relations Publiques) ;
- Président Administrateur Adjoint :Antoinette DJAMAWO ( Licenciée en Sciences Politiques et Administratives) ;
- Secrétaire Général : Jean-Baptiste KANDOLO SAYAL : (Licencié en Français Linguistique) ;
- Chargé des Programmes et Projets : Livinus KANGITSI KATEMBO (Licencié en Histoire)
- Trésorière Générale : Cécile MUNATSHIEBE ( G2 en Sciences Médicales) ;
- Caissière Générale :Micheline MILOLO (G2 en Sciences Médicales) ;

Réseaux dont cette organisation est membre