Droits de la personne

21 OCTOBRE : JOURNEEAFRICAINE DES DROITS DE L’HOMME, L’ACVDP PLAIDE POUR LA RATIFICATION DE LACHARTE AFRICAINE DES DROITS ET DU

Chers touts et partenaires,

Chaque le 21 octobre, la Communauté Africaine célèbre la Journée Africaine des Droits de l’Homme, réunie en sa 5éme Session Ordinaire à Benghazi (Libye) du 3 au 14 avril 1989 la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples, a adopté par la 18éme Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement en juin 1981 à Nairobi (Kenya) la Charte Africaine des Droits de L'Homme et des Peuples qui est entrée en vigueur le 21 octobre 1986, conformément aux dispositions de son article 63.


La délégationde l’ACVDP reçue par son Excellence Ministre des Droits Humains

Chers partenaires,

La délégation de l’Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables ACVDP en sigle composée de :

1. KOBOLONGO KONGUNDE Crispin Chef de la délégation et président de l’ACVDP

2. ABIMANA Paul Chargé des programmers

3. YONGO Elysée Chargée des questions administratives et financière

4. NDUMBA Hortense Directrice du centre de formation professionnelle ACVDP

a été reçue hier mardi 08 octobre 2019 par Son Excellence Monsieur le Ministre des Droits Humains dans son cabinet de travail situé sur l’immeuble Kassaï au 5 eme niveau place royal dans la commune de la Gombe.

Au menu des échanges, les points suivants ont été développés :


Avec l’appui du Centre Carter : L’ONG «ACVDP» a démarré la sensibilisation aux Droits de l’homme à Kimbaseke

L’ONG « Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables » (ACVDP) a démarré, vendredi 30 août, ses activités de sensibilisation de la population, des autorités, des magistrats et des officiers de police judiciaire (OPJ) de la ville province de Kinshasa, aux Droits de l’homme, aux mécanismes de protection et à la participation citoyenne.


RAPPORT DE MISSION DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES MEMBRES DE L'ANTENNE ACVDP NORD KIVU

Introduction

Conformément à son programme de promotion des droits de l’homme et de lutte contre les violences sexuelles, l’ACVDP a initié le projet de renforcement des capacités de ses membres de l’antenne du Nord Kivu avec l’appui technique du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH) Monusco du 29 juillet au 05 août 2019 dans la ville de Goma. Il a été question de Renforcement des capacités des membres de l’ACVDP antenne Nord Kivu en technique de monitoring sur les cas de violences sexuelles en milieux scolaires et de jeunes qui s’inscrit dans le cadre de la mission de l’ACVDP et vise à contribuer à l’amélioration des connaissances des membres de l’ACVDP et la lutte contre les violences sexuelles faites à l’enfant ainsi que à l’amélioration de la protection et la promotion des droits humains universellement reconnus en République Démocratique du Congo en général et au Nord Kivu en particulier. Ce projet voudra résoudre deux problèmes majeurs à savoir :

La protection des enfants et le respect des droits de l’homme.

Les droits de l’homme et le droit de vote universellement sont reconnus par les instruments internationaux des droits de l’homme ratifiés par la RDC ainsi que le cadre juridique national comme la constitution.

D'où, pendant une semaine soit du 29 juillet au 05 août 2019, les membres de l’antenne ACVDP Nord Kivu étaient renforcés en capacité pour prévenir les prévenir les violences sexuelles dans cette partie de la République.

Déroulement de la mission


RDC : Un rapport de l’ONU sur la situation sécuritaire au pays fait une victime

Un rapport de l’organisation des Nations unies sur la situation sécuritaire en République démocratique du Congo (RDC) a fait une victime à Kinshasa, capitale du pays où une demoiselle du nom de TUNGU KILOLO Francine, 42 ans (Née le 23 août 1973), avait été accusée d’en assurer la distribution, selon sa famille.


Rapport d'enqête de deux organisations de droits de l'homme AEDH et OMCT ce 26 juin 2015 sur les prisons au Kivu en RDC

A l’occasion de la Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture ce 26 juin 2015, l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) et Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH) sortent d'un grand silence en présentant un rapport d’enquête sur la situation carcérale dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo (RDC). Les deux ONGDH demandent une réforme du système pénitentiaire congolais.


RDC : Un rapport de l’ONU sur la situation sécuritaire au pays fait une victime

Un rapport de l’organisation des Nations unies sur la situation sécuritaire en République démocratique du Congo (RDC) a fait une victime à Kinshasa, capitale du pays où une demoiselle du nom de TUNGU KILOLO Francine, 42 ans (Née le 23 août 2015), avait été accusée d’en assurer la distribution, selon sa famille.
Selon les faits portés à la connaissance de l’organisation Journaliste pour la promotion & la défense des droits de l’homme (JPDH), par des proches parents de l’infortunée, Francine Tungu, jeune sœur de Tungu Luyeye - identifié comme membre de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps, principale formation politique de l’opposition) - ne donne plus signe de vie.
Les proches parents de Tungu nient le fait reproché à leur fille dont la destination reste inconnue après avoir été interpellée par des personnes se réclamant de l’Agence nationale des renseignements (ANR) fin juin 2013.
«Dans les différents cachots sillonnés, aucune trace de notre fille n’a été trouvée», témoigne un parent dont l’identité n’a pas pu être révélée pour des raisons de confidentialité.
Le rapport intermédiaire du groupe d’experts de l’ONU sur la situation en République démocratique du Congo a été divulgué, fin juin 2013, par Inner City Press qui révélait, entre autre, la « collaboration entre certaines unités des FARDC et les FDLR dans des zones proches des territoires contrôlés par le M23».
Selon le rapport, le groupe d’experts a notamment interrogé 10 soldats des FARDC à Tongo, au Nord-Kivu, qui auraient déclaré que « les FARDC et les FDLR se réunissaient régulièrement et échangeaient des informations opérationnelles».
L’ONU avait envoyé une lettre le 12 Juin 2013 au gouvernement congolais « pour demander des éclaircissements sur ce soutien et attend une réponse».


RDC-LES GROS POISSONS N’ECHAPPERONT PAS DEVANT LA JUSTICE : LA LOI NATIONALE PORTANT MISE EN ŒUVRE DES STATUTS DE ROME EST VOTE

RDC-LES GROS POISSONS N’ECHAPPERONT PAS DEVANT LA JUSTICE : LA LOI NATIONALE PORTANT MISE EN ŒUVRE DES STATUTS DE ROME EST VOTEE PAR L’ASSEMBLEE NATIONALE CONGOLAISE. MALGRE LES TERGIVERSATIONS ET L'ELASTICITE.


Syndiquer le contenu