Droits de la personne

Amnesty International has published a new report today on Malta Forest and Housing Rights Violations in DRC in Katanga

How a mining company buried the truth about forced evictions in the Democratic Republic of Congo provides satellite imagery and other new evidence, exposing how a Belgian company’s subsidiary, Entreprise Général Malta Forrest (EGMF), supplied bulldozers that were used to unlawfully demolish homes and forcibly evict hundreds of people living next to the company’s Luiswishi mine in Kawama, Katanga, in Congo-Kinshasa


Amnesty International publie son rappor sur Malta Forrest en RDC

Après les bulldozers, Comment une compagnie minière a étouffé la vérité sur des expulsions forcées en République démocratique du Congo, présente des images satellite et d'autres éléments de preuve qui révèlent que l'Entreprise Général Malta Forrest (EGMF), filiale du Groupe Forrest International, a permis en 2009 que des bulldozers lui appartenant soient utilisés pour démolir illégalement des logements et expulser de force des centaines de personnes vivant à Kawama, dans la province du Katanga, près de la mine de Luiswishi, alors exploitée par l'entreprise.


Quelle solution face aux obstacles à l'alternance démocratique du pouvoiren RDC?

Quelle solution face aux obstacles à l'alternance démocratique du pouvoir en RDC? Les Citoyens congolais ont beaucoup à apprendre de Burkinafaso.


Les lois des amnisties tombent dans l'eau en RDC

Lorsque les crimes sont démontrés avec les preuves süffisantes, les lois des amnisties n'ont pas de la valeur et tombent directement dans l'eau. Bien que promu au rand du général de FARDC, le citoyen congolais Jérôme Kakwavu vient d'être condamné à 10 ans de prison par la Haute Cour Militaire de Kinshasa. Malheureusement, c'est seulement l'unique cas sur 20000 autres qui devront purger.


Scruter la situation au Burkina avec attention en RDC

Scruter la situation au Burkina avec attention en RDC
La situation au Burkina est scrutée avec attention en RDC où le débat sur une possible révision constitutionnelle fait rage. Les responsables de la prison centrale de Kinshasa ont confisqué tous les postes téléviseurs qui étaient dans les cellules des prisonniers pour empêcher les détenus de suivre l'évolution de la situation à Ouagadougou.
Les Congolais suivent aussi avec amusement les mésaventures d'une délégation de la majorité partie au Burkina Faso étudier la stratégie utilisée par le président Compaoré pour faire modifier la Constitution.


RDC: les crimes commis de 1993 à 2003 pourront-ils être jugés?

Quatre ans après la publication du Mapping Report de l'ONU - la cartographie qui dévoilait l'étendue des crimes commis en République démocratique du Congo entre 1993 et 2003, les chambres spécialisées que le gouvernement avait promis de mettre en place n'ont toujours pas vu le jour. Quels sont les obstacles à la création de ces chambres spécialisées ?


Amnesty International: Enquête sur le travail des droits de l'homme d'Amnesty International

Amnesty International est actuellement en train de déterminer sur quoi il devrait concentrer son énergie afin d'obtenir le plus de changements possible en faveur des droits humains au cours des quelques années à venir. Le mouvement voudrait toucher tous les thèmes des droits de l'homme. Son enquête oublie les questions de prisonniers.
Lisez maintenant la suite et répondez maintenant aux questions pour que le bureau central de Londre tienne compte de vos opinions.


La situation des Défenseurs des Droits de l'Homme de Bandundu.

L'ONG Nationale de Promotion, Protection et Défense des Droits de l'Homme de la République Démocratique du Congo dénommée HUMAN RESCUE/DRC reste en ligne par rapport à ses 3 Défenseurs des Droits de l'Homme de la Province du Bandundu qui se trouve toujours dans une situation de clandestinité il ya de cela plusieurs jours.


Syndiquer le contenu