Droits de la personne

Rapport d'enqête de deux organisations de droits de l'homme AEDH et OMCT ce 26 juin 2015 sur les prisons au Kivu en RDC

A l’occasion de la Journée internationale pour le soutien aux victimes de la torture ce 26 juin 2015, l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) et Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH) sortent d'un grand silence en présentant un rapport d’enquête sur la situation carcérale dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo (RDC). Les deux ONGDH demandent une réforme du système pénitentiaire congolais.


RDC : Un rapport de l’ONU sur la situation sécuritaire au pays fait une victime

Un rapport de l’organisation des Nations unies sur la situation sécuritaire en République démocratique du Congo (RDC) a fait une victime à Kinshasa, capitale du pays où une demoiselle du nom de TUNGU KILOLO Francine, 42 ans (Née le 23 août 2015), avait été accusée d’en assurer la distribution, selon sa famille.
Selon les faits portés à la connaissance de l’organisation Journaliste pour la promotion & la défense des droits de l’homme (JPDH), par des proches parents de l’infortunée, Francine Tungu, jeune sœur de Tungu Luyeye - identifié comme membre de l’Union pour la démocratie et le progrès social (Udps, principale formation politique de l’opposition) - ne donne plus signe de vie.
Les proches parents de Tungu nient le fait reproché à leur fille dont la destination reste inconnue après avoir été interpellée par des personnes se réclamant de l’Agence nationale des renseignements (ANR) fin juin 2013.
«Dans les différents cachots sillonnés, aucune trace de notre fille n’a été trouvée», témoigne un parent dont l’identité n’a pas pu être révélée pour des raisons de confidentialité.
Le rapport intermédiaire du groupe d’experts de l’ONU sur la situation en République démocratique du Congo a été divulgué, fin juin 2013, par Inner City Press qui révélait, entre autre, la « collaboration entre certaines unités des FARDC et les FDLR dans des zones proches des territoires contrôlés par le M23».
Selon le rapport, le groupe d’experts a notamment interrogé 10 soldats des FARDC à Tongo, au Nord-Kivu, qui auraient déclaré que « les FARDC et les FDLR se réunissaient régulièrement et échangeaient des informations opérationnelles».
L’ONU avait envoyé une lettre le 12 Juin 2013 au gouvernement congolais « pour demander des éclaircissements sur ce soutien et attend une réponse».


RDC-LES GROS POISSONS N’ECHAPPERONT PAS DEVANT LA JUSTICE : LA LOI NATIONALE PORTANT MISE EN ŒUVRE DES STATUTS DE ROME EST VOTE

RDC-LES GROS POISSONS N’ECHAPPERONT PAS DEVANT LA JUSTICE : LA LOI NATIONALE PORTANT MISE EN ŒUVRE DES STATUTS DE ROME EST VOTEE PAR L’ASSEMBLEE NATIONALE CONGOLAISE. MALGRE LES TERGIVERSATIONS ET L'ELASTICITE.


Face aux charniers humains decouverts au Congo-Kinshasa Indignation de Congolais de l’Etranger

Les congolais de l'Etranger sont en indignation totale avec le comportement des affaires intérieurs et sécurité du gouvernement de Joseph Kabila sur la question des fausses communes découvertes à Kinshasa en République Démocratique du Congo. Le Président de la RDC, Joseph Kabila a donné des lecons aux ambassades qui s'intègerent dans les affaires intérieurs de la RDC.


RDC-AMNESTY INTERNATIONAL: L'ETAT DOIT TRAVAILLER MAIN DANS LA MAIN AVEC LA MONUSCO POUR ENQUETER SUR LA FOSSE COMMUNE À KINSHAS

AMNESTY INTERNATIONAL a fait une DÉCLARATION PUBLIQUE ce 9 avril 015 Numéro d’index AI : AFR 62/1414/2015 en exigeant une collaboration etroite entre la monusco et le gouvernement de la RDC. Le sujet fait trembler LAMBERT MENDE OMALANGA porte-parole du gouvernement. Titre:
"RDC. Les autorités doivent travailler main dans la main avec la MONUSCO afin qu'une enquête approfondie et indépendante soit menée sur une fosse commune"


USA-RDC:Readout of the President’s Call with President Joseph Kabila of the Democratic Republic of the Congo

President Obama spoke today with President Joseph Kabila of the Democratic Republic of the Congo (DRC).


RDC: Les membres de la Commission des Droits de l'Homme de la RDC sont maintenant connus et ont de nombreux défis à relever.

Après de nombreuses contributions du Conseil des droits de l'Homme des Nations Unies Unies à la suite de l'examen périodique universel, les noms des membres de la Commission nationale des droits de l’homme de la République Démocratique du Congo(CNDH) ont été officiellement communiqués et entérinés mercredi 1er avril 2015 par l’Assemblée nationale.


Une ancienne diplomate congolaise livre des documents en Norvege illegalement

Une ancienne diplomate congolaise continue à livrer des faux documents congolais aux autorités Norvegienne de l'immigration dans l'opération de refoulement des demandeurs d'asile deboutés. Cette dame don't l'identité n'a pas été rendue publique se fait passer pour une diplomate encore en function dans ce pays. Selon plusieurs temoignages concordants, elle utiliserait de anciens laisser-passer contre quelques billets pour autoriser les autorités norvegiennes à proceder au refoulement des congolais en Republique democratique du Congo via la Belgique. L'ONG Jeunesse du Monde demande au Ministère des Affaires Etrangères de se pencher sur ce cas d'imposture et de traduire l'infortunée en justice. Elle demande aussi à Direction générale de migration(DGM) de veiller sur l'authenticité des documents que les pays etrangers, surtout européens utilisent pour reconduire les congolais à la frontière, de peur que les noms congolais ne debarquent sur le sol congolais.
L'ONG Jeunesse du monde continue ses recherches sur ce cas et compte publier encore dans les jours avenirs les details de cette dame qui seme la desolation dans la diaspora norvegienne.
ONG Jeunesse du Monde


Syndiquer le contenu