L’ACVDP plaide pour L’installation d’un tribunal spécial sur les violations graves des droits de l’homme à Yumbi

Chers tous et partenaires,

Dans le cadre de suivi et évaluation de la situation des droits de l’homme dans le territoire de Yumbi province de Mai Ndombe précissement cités de Yumbi, Nkolo, Bongende et autres localités environnantes une année après les exactions des droits de l’homme commises entre le 16 et 18 décembre 2018, l’Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables ACVDP vient d’effectuer du 17 au 20 janvier 2020 une mission d’évaluation en rapport avec les Droits de l’homme, de Sensibilisation et d’Encadrement des victimes, des Communautés ainsi que d’identification des besoins prioritaires de la population de cette entité administrative.

Cette mission avait comme objectifs principaux :

- Faire l’état de lieu sur le respect des droits de l’homme

- Recueillir les besoins globaux et prioritaires de la population en vue d’élaborer les projets de développement communautaire et de promotion des droits de l’homme

- Sensibiliser les communautés sur les droits de l'homme

Après la rencontre avec les autorités territoriales entre autres l'Administrateur du Territoire le Colonel Olivier MOKONDO GASITA et le Secrétaire du territoire autour des objectifs de la mission, 5 fora de quartiers ont été organisés par l’équipe de la mission. A l’issu de cette consultation communautaire, plusieurs préoccupations ont été soulevés par la population notamment :

- La réparation des dégâts causés par les agresseurs

- La justice sociale

- L’éducation des enfants

- La santé

- La formation des jeunes

- Le détournement de tôles envoyées par le Gouvernement

- Les parcelles se sont transformées en cimentière

Ces différentes préoccupations ont été traduites en besoins globaux et prioritaires ci-après :

- L’installation d’un tribunal spécial pour les violations graves des droits de l’homme à Yumbi

- La réhabilitation et construction de 1500 maisons incendiées par les agresseurs

- La construction et réhabilitation de plus de 8 écoles détruites et incendiées

- La construction de forage d’eau d’au moins 3 par quartiers

- La création d’un centre des ressources sur la démocratie et les droits de l’homme de Yumbi

- La construction d’un centre d’informatique pour les jeunes

- L’ouverture d’un cimetière du 16 et 17 décembre 2018

Fait à Kinshasa, le 22 janvier 2020

Crispin KOBOLONGO KONGUNDE

Président