Droits de la personne

DROITS DE L’HOMME ET COVID 19 : LES ACTIONS DES DDH

Chers tous, Défenseurs des Droits de l’homme (DDH) et partenaires,

Alors que COVID-19 parcourt le monde, nous sommes confrontés à une crise sans précédent qui a un impact sur nous tous de manière variée mais profonde. Notre espoir, et celui de tout le monde en RDC en général et dans la ville province de Kinshasa en particulier, est que vous, vos proches, la population vulnérables que nous défendons et protégeons ainsi que les communautés restent en sécurité et en bonne santé en cette période difficile où depuis le 10 mars 2020 que notre capitale a connu le premier cas de cette pandémie selon le Ministre National de la santé.
Au jour aujourd’hui, plus de 50 personnes ont été touché par cette pandémie dont 4 morts déjà enregistrés à Kinshasa.


Droits Économiques, sociaux et culturels : ACVDP plaide pour le démantèlement de toutes les barrières installées le long du fleu

En attendant la publication de rapport sur les formes de tracasseries au niveau des ports de Kinshasa, et tout en saluant l’initiative du Gouvernement, celle de lutter contre les tracasseries et le démantèlement de toutes les barrières installées sur les routes nationales numéro 1 et sur d’autres routes principales par la mise sur pieds d’une commission mixte, Ministères de l’économie et de l’intérieur,


L’ACVDP plaide pour L’installation d’un tribunal spécial sur les violations graves des droits de l’homme à Yumbi

Chers tous et partenaires,

Dans le cadre de suivi et évaluation de la situation des droits de l’homme dans le territoire de Yumbi province de Mai Ndombe précissement cités de Yumbi, Nkolo, Bongende et autres localités environnantes une année après les exactions des droits de l’homme commises entre le 16 et 18 décembre 2018, l’Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables ACVDP vient d’effectuer du 17 au 20 janvier 2020 une mission d’évaluation en rapport avec les Droits de l’homme, de Sensibilisation et d’Encadrement des victimes, des Communautés ainsi que d’identification des besoins prioritaires de la population de cette entité administrative.


21 OCTOBRE : JOURNEEAFRICAINE DES DROITS DE L’HOMME, L’ACVDP PLAIDE POUR LA RATIFICATION DE LACHARTE AFRICAINE DES DROITS ET DU

Chers touts et partenaires,

Chaque le 21 octobre, la Communauté Africaine célèbre la Journée Africaine des Droits de l’Homme, réunie en sa 5éme Session Ordinaire à Benghazi (Libye) du 3 au 14 avril 1989 la Commission Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples, a adopté par la 18éme Conférence des Chefs d'Etat et de Gouvernement en juin 1981 à Nairobi (Kenya) la Charte Africaine des Droits de L'Homme et des Peuples qui est entrée en vigueur le 21 octobre 1986, conformément aux dispositions de son article 63.


La délégationde l’ACVDP reçue par son Excellence Ministre des Droits Humains

Chers partenaires,

La délégation de l’Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables ACVDP en sigle composée de :

1. KOBOLONGO KONGUNDE Crispin Chef de la délégation et président de l’ACVDP

2. ABIMANA Paul Chargé des programmers

3. YONGO Elysée Chargée des questions administratives et financière

4. NDUMBA Hortense Directrice du centre de formation professionnelle ACVDP

a été reçue hier mardi 08 octobre 2019 par Son Excellence Monsieur le Ministre des Droits Humains dans son cabinet de travail situé sur l’immeuble Kassaï au 5 eme niveau place royal dans la commune de la Gombe.

Au menu des échanges, les points suivants ont été développés :


Avec l’appui du Centre Carter : L’ONG «ACVDP» a démarré la sensibilisation aux Droits de l’homme à Kimbaseke

L’ONG « Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables » (ACVDP) a démarré, vendredi 30 août, ses activités de sensibilisation de la population, des autorités, des magistrats et des officiers de police judiciaire (OPJ) de la ville province de Kinshasa, aux Droits de l’homme, aux mécanismes de protection et à la participation citoyenne.


RAPPORT DE MISSION DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES MEMBRES DE L'ANTENNE ACVDP NORD KIVU

Introduction

Conformément à son programme de promotion des droits de l’homme et de lutte contre les violences sexuelles, l’ACVDP a initié le projet de renforcement des capacités de ses membres de l’antenne du Nord Kivu avec l’appui technique du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH) Monusco du 29 juillet au 05 août 2019 dans la ville de Goma. Il a été question de Renforcement des capacités des membres de l’ACVDP antenne Nord Kivu en technique de monitoring sur les cas de violences sexuelles en milieux scolaires et de jeunes qui s’inscrit dans le cadre de la mission de l’ACVDP et vise à contribuer à l’amélioration des connaissances des membres de l’ACVDP et la lutte contre les violences sexuelles faites à l’enfant ainsi que à l’amélioration de la protection et la promotion des droits humains universellement reconnus en République Démocratique du Congo en général et au Nord Kivu en particulier. Ce projet voudra résoudre deux problèmes majeurs à savoir :

La protection des enfants et le respect des droits de l’homme.

Les droits de l’homme et le droit de vote universellement sont reconnus par les instruments internationaux des droits de l’homme ratifiés par la RDC ainsi que le cadre juridique national comme la constitution.

D'où, pendant une semaine soit du 29 juillet au 05 août 2019, les membres de l’antenne ACVDP Nord Kivu étaient renforcés en capacité pour prévenir les prévenir les violences sexuelles dans cette partie de la République.

Déroulement de la mission


RDC : Un rapport de l’ONU sur la situation sécuritaire au pays fait une victime

Un rapport de l’organisation des Nations unies sur la situation sécuritaire en République démocratique du Congo (RDC) a fait une victime à Kinshasa, capitale du pays où une demoiselle du nom de TUNGU KILOLO Francine, 42 ans (Née le 23 août 1973), avait été accusée d’en assurer la distribution, selon sa famille.


Syndiquer le contenu