PREMIERE ET DERNIERE MISE EN GARDE A L’ENDROIT DES SBIRES DU POUVOIR DESPOTIQUE PSEUDO-KABILISTE.

C’est dans une profonde consternation que des patriotes militaires, aussi bien présents au pays qu’en exil, ont suivi hier, à travers différents médias, toutes les péripéties de l’ignoble carnage prémédité de la population civile que des soldats et policiers tueurs du pouvoir en place, commandités par les généraux pseudo-kabilistes Didier Etumba, Jean Claude Kifwa, Céléstin Kanyama et autres, ont accompli sans aucun état d’âme, ce lundi 19 janvier 2015, plus particulièrement à Kinshasa.

En effet, tout au moins le simple OPJ Didier Etumba et le technicien d’état-major Célestin Kanyama, ne sont pas sans savoir que, en matière de MROP ou de MDP, il est strictement recommandé l’observance de principes de gradation des moyens et de la riposte proportionnée. Ainsi dit, ces deux sbires du pouvoir en place peuvent-ils nous dire qu’ils avaient hier respecté, hier, ces deux sacro-saints principes des opérations anti-émeutes ? Si oui, comment alors expliquer ces odieux carnages de ce lundi dans la capitale ? D’ignobles tueries des Congolaises et Congolais auxquels s’adonnent présentement, en toute impunité, les ADF/NALU, FDLR et autres groupes armés étrangers à Beni et ailleurs à l’Est du pays ne sont-ils suffisants pour qu’ils en ajoutent encore en pleine capitale ? Celui qui nous déçoit le plus c’est l’ancien de l’EFO Célestin Kanyama, dont nous avions jusque-là une certaine appréciation des qualités militaires.

Notre modeste personne tient à intervenir ici, en sa qualité de patriote militaire et au regard du dispositif de la constitution congolaise qui autorise tout fils et fille de ce pays à combattre tout despotisme. C’est dans ce sens que nous disons que, des patriotes militaires présents au pays et en exil ne vont pas continuer à assister impuissants à d’ignobles tueries de fils et filles du pays par des sbires d’un pouvoir qui, se sachant très honni par le peuple, cherche par tous les moyens à tricher pour continuer à implémenter au sommet de l’Etat congolais une médiocratie qui fait que, plus que le grand Congo-Zaïre s’enfonce dans la pauvreté et le sous-développement, plus ses petits voisins consolident leur processus de développement en pillant son pétrole, son coltan, son or etc.

Ainsi dit, notre modeste personne met à profit la présente tribune pour adresser à la bande assassine à Etumba, Kifwa et Kanyama et autres tueurs pseudo-kabilistes cette première et dernière mise en garde que des patriotes militaires congolais ne vont pas continuer à assister passifs à leurs diaboliques besognes consistant à tuer des manifestants dans le seul but de démobiliser la population en créant un climat généralisé de peur qui leur permettra de tricher pour rester au pouvoir au-delà des 2016 ;

En effet, la déontologie de notre métier des armes nous astreignant à verser notre sang pour sauver la vie de nos concitoyens et la constitution congolaise légitimant le soulèvement contre toute autorité despotique, nous disons à la clique des Etumba, Kifwa, Kanyama et autres qu’ils peuvent être rassurés de se retrouver en face de nous si jamais ils continuaient à pratiquer leur actuelle cynique stratégie de la terreur, en attendant ce que leur réserve la CPI.

Par la même occasion, nous demandons ici solennellement aux officiers, sous-officiers, caporaux et soldats congolais, tant présents au pays qu’en exil, de se tenir prêts à empêcher que le sang des Congolais, qui n’a que trop couler à l’Est du pays, ne puisse plus continuer à couler à Kinshasa, Lubumbashi, Goma etc. Restons tous à portée des voix. Moto akende mosika te. Mipimbwa mizali. Nakanisi toyokani !!!

Colonel Faustin BOSENGE
Patriote militaire