Partout dans le monde les femmes ont des revendications à faire

Les politiques en santé et sécurité n'abordent généralement pas la dimension de genre : les risques spécifiques aux femmes sont soit ignorés soit sous-estimés ; les priorités sont définies pour des activités et des secteurs spécifiquement masculins, etc. Le fait de ne pas prendre en compte la question de la santé des femmes au travail constitue une barrière à la mise en place de politiques efficaces de santé au travail et d'égalité des chances.

Depuis plusieurs années, le BTS et la CES s'efforcent d'intégrer la dimension de genre dans leur politique de santé au travail. En 2001, ils ont décidé de mener une enquête dans les quinze pays de l'UE afin d'évaluer la situation dans deux domaines :

* l'intégration de la dimension de genre dans les politiques de santé et de sécurité. L'objectif consistait à vérifier l'importance accordée aux questions relatives à la santé des femmes lors de la définition des priorités, des activités de recherche et des données statistiques, ainsi que l'importance que leur accordent les institutions et les acteurs respectifs. * l'identification d'expériences pratiques d'intervention en santé et sécurité qui tiennent compte de la dimension de genre.

La publication présente à la fois un exposé synthétique des principaux thèmes abordés par la recherche (l'état des connaissances, l'état des politiques et les perspectives) ainsi que des études de cas dans différents pays de l'Union européenne.


Brève description du lien

Cest un lien qui s'interesse aux femme victimes des violations diverses.