MISE AU POINT RELATIVE A LA CONVOCATION PAR LE DEPUTE BAHATI LUKWEBO D’UNE ASSEMBLEE GENERALE DE LA SOCIETE CIVILE FORCES VIVES

MISE AU POINT RELATIVE A LA CONVOCATION PAR LE DEPUTE BAHATI LUKWEBO D’UNE ASSEMBLEE GENERALE DE LA SOCIETE CIVILE FORCES VIVES DE LA RDC

Le Secrétariat Exécutif National de la Société Civile Forces Vives a suivi avec stupéfaction la convocation par M. Modeste BAHATI LUKWEBO, Député National et membre fondateur d'une plateforme politique bien connue d'une Assemblée Générale la Société Civile/ Forces Vives de la RDC au Centre Culturel BOBOTO pour lancer la campagne électorale pour les scrutins présidentiel et provincial du 29 octobre prochain. M. BAHATI a signé le communiqué comme Président de la Coordination Nationale de la Société Civile/Forces Vives.

Cet acte s’inscrit dans la logique de confusion et d’amalgames longtemps et délibérément entretenu par cet acteur politique a contribué à ternir l'image de la Société Civile congolaise vis-à-vis des partenaires internationaux et de la population congolaise qui ont pourtant de bonnes raisons de compter sur une société civile capable de jouer le rôle d’arbitre entre acteurs politiques et de contrepoids face au gouvernement. Cet acte appelle donc de la part du Secrétariat Exécutif National de la Société Civile/Forces Vives la mise au point ci-dessous, après concertation avec les Coordinations provinciales :

1. Monsieur Modeste BAHATI LUKWEBO n’a pas qualité ni droit d’agir au nom et pour le compte de la Coordination Nationale de la Société Civile/Forces Vives, organisme non partisan, légalement constitué par son congrès et reconnu par le Ministère de la Justice de la RDC.
2. Les élections du 30 juillet 2006 ayant mis fin à la logique des composantes et révélé au grand jour son engagement politique longtemps camouflé, M. BAHATI ne peut même plus agir pour le compte de ses collègues qu’il engageait dans les institutions de la transition. L’intéressé doit se raviser et comprendre qu’il ne peut dormir sur deux lits au même moment et, au besoin, agir pour le compte de son organisation politique déguisée en société civile, la SOCICO.
3. Monsieur BAHATI LUKWEBO est bel et engagé dans un camp politique pour prendre et exercer le pouvoir politique ; il doit donc laisser les acteurs et actrices véritables de la Société Civile engagés aux cotés des opprimés et autres victimes des violations des droits humains poursuivre leur noble mission auprès des populations a la base.
De ce qui précède :

1. Le Secrétariat Exécutif National de la Société Civile Forces Vives invite toutes les forces sociales qui restent encore fidèles à l'idéal de la Société Civile à se garder des attitudes que d'aucuns risquent d'interpréter comme une inféodation pure et simple aux familles politiques en compétition et à ne pas tomber dans les stratagèmes politiciens ;

2. Le Secrétariat Exécutif National, organe ayant mandat de la Coordination Nationale de la Société Civile Forces Vives n’ayant pas convoqué une assemblée quelconque ce dimanche 1er octobre 2006 au nom de la Société Civile/Forces Vives, il déclare nulles les conclusions d’une telle rencontre. Il encourage les derniers militants politiques camouflés sous le faux label de la SOCICO mais toujours à la recherche des postes politiques à manifester librement leurs engagements, à emboîter les pas à leur leader et à cesser de faire ombrage à la véritable société civile qui se trouve au chevet des populations congolaises.

3. Le Secrétariat Exécutif National de la Société Civile/Forces Vives invite enfin ceux des acteurs et actrices véritables de la Société Civile qui prennent leur liberté de se lancer dans la politique à respecter l’éthique de la Société Civile notamment en évitant d’entretenir la confusion avec ou au sein des structures de la Société Civile auxquelles ils/elles appartenaient. Il rend hommage à ceux/celles qui l’ont déjà fait et leur souhaite plein succès dans leur carrière politique en leur recommandant d’y honorer la Société Civile, leur moule formatrice.
Fait à Kinshasa, 30 septembre 2006
Pour la Société Civile/Forces Vives
KIBISWA KWABENE NAUPESS
Secrétaire Exécutif National


Fichier attachéTaille
DECLARATION_DE_MANDAT SEN.doc448 Ko