EXETAT 2007 : L’ARRETE FIXANT LES FRAIS DE PARTICIPATION A 4500 FC EST VIOLE PAR CERTAINS CHEFS D’ETABLISSEMENT A KINSHASA.

Du 25 au 28 juin 2007, plus de 300000 élèves finalistes présentent la 40 éme édition des examen d’Etat. Ces épreuves permettent aux candidats d’obtenir le diplôme d’Etat, qui est un document donnant accès aux etudes supérieurs et universitaires en RDC.
Par rapport à l’organisation de ce test, le Gouverneur de la ville a fixé son arrêté les frais de participation à 4500FC soit 9$US par élève, ce qui n’est pas le cas à Kinshasa où dans 20 écoles de Limete, Matete, Masina et Barumbu prises comme échantillon à l’enquête menée par l’Action Contre les Violations des Droits des Personnes Vulnérables (ACVDP) du 25 au 27 juin 2007 dont 40 élèves finalistes ont participés sur l’application de l’arrêté du gouverneur fixant les frais de participation par les chefs d’établissement.

Il résulte de cette enquête ce qui suit : 60% d’ecoles enquêtées n’ont pas respectés l’arrêté du gouverneur, les frais fixés par ces responsables d’ecoles variés entre 5500FC à 25$ US.

Eu égards au résultat d’enquête, l’ACVDP membre de la Campagne Mondiale pour l’Education déplore et dénonce avec la dernière énergie cette pratique qui viole les droits de l’enfant à l’éducation et contraire aux acquis de la semaine d’action de la campagne mondiale pour l’éducation 2007 qui avait comme thème : l’éducation est un droit humain.

Pour terminer, l’ACVDP demande au gouvernement en général et au ministère de l’enseignement primaire et secondaire ainsi que au gouverneur de la ville province de Kinshasa en particulier de punir sévèrement les chefs d’établissement et surtout les promoteurs des ecoles privées qui violent l’arrête et demande aux parents qui n’ont pas des moyens de mettre en gage soit des appareils de communication ou des biens de valeur.

Crispin KOBOLONGO KONGUNDE

Président