Un pas vers un nouveau pacte contre le réchauffement climatique

Les pays industrialisés sont convenus vendredi d'envisager une réduction drastique des émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2020, afin de progresser vers la définition d'un pacte de lutte à long terme contre le réchauffement climatique.
(Publicité)

Un millier de délégués présents aux discussions organisées à Vienne sous l'égide de l'Onu du 27 au 31 août ont évoqué une réduction des émissions d'entre 25% et 40% par rapport à leurs niveaux de 1990, comme point de départ non contraignant des travaux censés aboutir à un nouveau pacte sur le climat à l'expiration du protocole de Kyoto en 2012.

Les délégués des 158 pays représentés ont déclaré en conclusion de leurs travaux que cette fourchette de 25-40% "fournit des critères préliminaires utiles pour le degré général d'ambition en ce qui concerne des réductions supplémentaires des émissions".

L'Union européenne et les pays en développement souhaitaient une formulation plus ambitieuse.

"Ces conclusions (...) montrent ce que les pays industrialisés doivent accomplir pour faire preuve de leadership", a néanmoins fait valoir Yvo de Boer, secrétaire exécutif de la Convention-Cadre des Nations unies sur les changements climatiques.

"Cette réunion a mis la conférence de Bali sur les rails", a-t-il ajouté.

Les ministres de l'Ecologie des pays concernés doivent se retrouver en décembre à Bali (Indonésie) pour lancer officiellement des négociations sur un nouveau traité de lutte contre le réchauffement climatique, attendu avant fin 2009.

VIENNE (Reuters)


Brève description du lien

Le texte publié est intégralement tiré du lien suggéré.