JSF salue l'initiative du procureur de la République

Dans un document daté du 25 novembre 2002 et signé par M. Pierre Shindano, Justice Sans frontières salue l’ouverture par le procureur de la République d’une information judiciaire à charge des officiels de la République démocratique du Congo cités dans le rapport du groupe d’experts des Nations Unies sur l’exploitation illégale des ressources naturelles et autres formes de richesses de la Rdc.

Pour Justice sans frontières, le procureur de la République et toute la justice congolaise doivent s’assumer pleinement afin d’affirmer, une fois pour toutes, l’indépendance et l’impartialité de la justice.

Car, c’est de cette façon seulement que la justice congolaise pourra mériter la confiance de la population et rendre effectif et réel le principe de l’égalité de tous devant la loi.

Bien que sa nomination à ce poste important de la magistrature ait été faite sur proposition d’une des personnalités placées sous information judiciaire en sa qualité de ministre de la Justice de l’époque, Justice sans frontières invite cependant le procureur général de la République à se dépasser totalement et à faire preuve de son esprit d’indépendance et d’impartialité dans le traitement de ce dossier.

Justice sans frontières prie instamment le gouvernement de la Rdc, en particulier le ministre de la Justice, de laisser totalement les mains libres à la justice et de s’abstenir de toute immixtion dans l’instruction de ce dossier en amont ou en aval, comme ce fut dernièrement le cas avec le premier président de la Cour de sûreté de l’Etat, remplacé arbitrairement de son poste pour avoir eu le courage d’acquitter l’opposant politique Jean Baptiste Mulumba.

Par ailleurs, Justice sans frontières lance un appel vibrant à toute la population congolaise à répondre massivement et positivement à l’invitation d chef de l’Etat en déposant, à l’office du procureur général de la République, tous les éléments de preuve à charge et/ou à décharge pouvant concourir à l’établissement des faits et à la manifestation de la vérité.

Willy Tshitenge
Le Potentiel
19 novembre 2002