Mutuelle des couples pour la lutte contre l'ignorance et la malnutrition

La Mutualité des Couples pour la Lutte contre l’Ignorance et la Malnutrition, en sigle « MUCOLIM », est une Association de couples engagés activement dans la pastorale du mariage et du développement du milieu. Elle est membre des réseaux RAF et UACDK.


Courriel

mucolim@yahoo.fr

Adresse, téléphone et télécopieur

Col.Ebeya n° 135 Q/Bamboma C/Kimbanseke

Présentation, historique et objectifs

a. présentation

La Mutualité des Couples pour la Lutte contre l’Ignorance et Malnutrition en sigle « MUCOLIM », est une Association de couples engagés activement dans la pastorale du mariage et du développement de notre milieu. Elle fut créée le 22 / 04 / 1990. Elle est composée de 27 couples membres. Son siège est situé sur rue Col-Ebeya n° 135, Q. Bamboma C. de Kimbanseke, Kinshasa République Démocratique du Congo. Elle est reconnue au Ministère de la Justice sous le n ° F.92 / 3991 / 20 / 415 / 96. Sa structure est composée de l’A.G, du Conseil d’Administration, du Secrétariat Exécutif et des services d’animation spécialisés : formation et promotion de l’homme, environnement, éducation civique, alphabétisation, maraîchage et élevage.

b. historique

Vers la fin des années 80, les couples LIBALA-MWINDA avaient beaucoup de difficultés pour nourrir et faire étudier leurs enfants d’une part et d’autre part, les jeunes et la population toute entière, éprouvaient les mêmes types des difficultés. C’est ainsi qu’au cours de leurs réunions mensuelles, les couples mariés LIBALA MWINDA ont décidé de traiter désormais des thèmes relatifs à leur vécu quotidien.
A ce propos, le thème sur « la survie des couples », fut choisi.

Ce thème suscita beaucoup d’intérêts auprès des couples. Une deuxième réunion pour la poursuite de ce thème était programmée, un mois après. A cette occasion, chaque couple proposa l’une ou l’autre solution d’après son expérience à l’un ou l’autre problème posé par les couples ou vécu par notre communauté. Ce début de solution fut presque des résolutions. Ainsi une journée de réflexion fut convoquée à l’ITS VILUKA le 22 / 04 / 1990. Au cours de cette rencontre, quelques décisions et objectifs furent donnés. Notamment ; les cotisations, la sensibilisation de la communauté…

Après 3 mois de cotisation, les couples se sont retrouvés à VILUKA pour le rapport de finances et des commissions.

Le nom du groupe fut trouvé à cette occasion : Mutualité des Couples Libala-Mwinda en sigle : « MUCOLIM », qui deviendra ensuite MUTUALITE DES COUPLES pour la LUTTE contre l’IGNORANCE et la MALNUTRITION en sigle « MUCOLIM » en vue de démarquer le nouveau groupe crée du groupe LIBALA-MWINDA de l’Archidiocèse de Kinshasa qui reste à tout à fait indépendant du notre.

Vers fin octobre, début novembre 1991, après le 1ère pillage, nous avons avec l’argent provenant de la vente d’une partie du stock des savons, commencé la vente des bois de chauffage, du pétrole, des braises ….., sur Madimba n ° 26. Mais ces activités seront de courte durée provisoire.

Cette activité était rendue possible en partie grâce au crédit du NPD ( Noyau Paroissial de développement de la paroisse St Mbaga ) comme 2ème commande, le Père LUIGI acceptera aussi que le groupe évolue sous l’ombre de la paroisse St Mbaga, en attendant qu’il ait ses propres documents. Le résultat généré par le dépôt, permettra l’achat du jardin appartenant jusque-là à la paroisse St Mbaga. Le don de la Sr RITA par le Père LUIGI interposé occasionna l’achat en date du 10 / 01 / 1994, de la concession à Nsingu-ndumba de près de 4 ha.

Nous avions tenté de même, plusieurs autres activités qui réussirent très peu ; l’élevage des poules, des cailles, des lapins…. Le T.R.P Jaques Thomas, alors Père Général de SCHEUT, nous octroya un don avec lequel nous construisîmes une maison de garde au jardin et achetâmes 2 couveuses à pétrole.

Au mois de novembre 1995, nous parvinrent à acheter notre siège grâce au financement de MANOS-UNIDAS ( un organisme espagnol ) sous le parrainage du R.P José RUBIO AGUERI.

c. objectifs

Parmi les objectifs que poursuit la MUCOLIM, on retiendra :

- l’encadrement de la population dans les activités de développement,
- l’éducation et la formation permanente des masses,
- lutte contre les différentes formes de misère.

Réalisations à ce jour

1. Atelier sur l’Analyse Contextuelle de la MUCOLIM et son environnement

La MUCOLIM avait organisé un atelier de réflexion sur l’analyse contextuelle et environnementale. Cet atelier avait connu la participation des membres dirigeant de la MUCOLIM, quelques membres effectifs, les autorités politico-administratives et les associations partenaires. Facilité par les animateurs de L’ADECOM, cet atelier a permis de faire une analyse critique sur le contexte actuel de la MUCOLIM en vue de renforcer les capacités d’analyse critique, les méthode de travail et définir clairement les domaines d’intervention de la MUCOLIM pour avoir une vision globale et critique autour de ses textes de base, des activités et les stratégies à entreprendre pour aboutir à un programme de développement.

2. Formation

Dans le cadre de renforcement et l’amélioration de ses A.P et O.B et la population cible, la MUCOLIM a organisé des diverses formations pour apporter une nouvelle dynamique afin d’acquérir l’aptitude et l’analyse critique pour aboutir à un bon résultat :

- La Commune de Kimbanseke est située dans la partie EST de la Ville de Kinshasa dont on trouve un taux élevé des analphabètes. Face à cette situation, la MUCOLIM a organisé deux séances de formation pour palier à ce fléau d’analphabétisme. 20 animateurs y ont pris part dont 13 hommes et 7 femmes.

3. Femme et la démocratie, la violence faites contre la femme et les méfaits d’IST / SIDA.

Conformément à la vision de la MUCOLIM et pour renforcer l’approche ‘’ Genre ‘’ les différentes sessions, formation et campagne de sensibilisation ont été organisées avec R.A.F dans divers endroits en vue de cultiver la notion de la démocratie, sensibiliser les femmes et jeunes filles-mères sur la violence faites contre la femme et IST / SIDA afin de leur apporter des nouveaux équilibres et une autre dimension. Ne disons-nous pas que « éduquer une femme, c’est éduqué une nation ? ». 90 participantes dont 55 mères et 35 fille-mères ont pris part à ces assisses.

4. Campagne de sensibilisation à l’enregistrement des mariages et la reconnaissance des enfants à l’état civil.

Dans le souci d’informer et de lutter contre l’ignorance la MUCOLIM en collaboration avec l’ADECOM a organisé du 22/11/2002 au 31/12/2002, une campagne de sensibilisation à l’enregistrement des mariages et la reconnaissance des enfants à l’état civil. En vue de faciliter les futurs recensements et de savoir le nombre de la population. 72 personnes y ont participé dont 48 hommes et 24 femmes.

5. Conseils et Consultations

Dans le cadre de la collaboration, d’échange d’expériences et de travail en synergie la MUCILIM a initié quelques visites, contacts et concertations auprès de ses associations partenaires et organisations de base (O.B) en vue de rechercher sa nouvelle politique et stratégie afin d’aboutir à un cadre des réflexions communes et de déterminer les domaines d’interventions. 10 associations partenaires et 3 organisations de base ont été visitées et contractées.

6. Animation culturelle

La MUCOLIM a organisé une quinzaine culturelle à laquelle 10 associations à caractère culturel ont été associées. Notamment quelques ballets et les écoles Mazongo et Institut Viluka ont participé à l’occupation de l’espace culturel en vue de cultiver et d’émerger notre environnement culturel.

7. Assainissement

La MUCOLIM a piloté du 19/11/2002 au 05/01/2003, le projet de salubrité et la lutte anti-érosive qui avait réuni 9 associations partenaires de la MUCOLIM. Le travail consistait à :
- évaluer 27 sites d’immondices dans les trois quartiers ( Bamboma, Nsumabua et Salongo ) ;
- sensibiliser la population de ces trois quartiers sur l’insalubrité, la lutte anti-érosive, la gestion des eaux de pluie ;
- construire de murets et latrines modèles ;
- mettre de sable dans des sacs pour protéger les endroits détruits par l’eau de pluie ;
- rendre accessible les grandes artères principales de ces trois quartiers.
- environnement afin de se prendre en charge.

Programme

La MUCOLIM a une expérience aujourd’hui de 13 ans dans l’animation et la formation de la population. Ses deux salles de capacité pouvant accueillir pour la première 500 personnes et 60 personnes pour la seconde, lui servent de cadre pour ce travail. La grande salle est louée chaque week end pour les différentes manifestations culturelles et autres festivités.

Chaque soir en semaine la MUCOLIM projette des films des divertissements, d’actions et d’éducation, suivis parfois des débats et conférences quand il s’agit des groupes spécifiques. La MUCOLIM organise aussi des sessions et ateliers de réflexions autour de différents thèmes touchant surtout les femmes et les MST ( maladies sexuellement transmissibles ) et beaucoup d’autres sujets sur le développement, les technologies appropriées, les droits de l’homme, l’assainissement, la santé… pour une réelle prise en charge.
La MUCOLIM a reçu monté un centre d’alphabétisation ; avec perspective d’installer un centre informatique et un site Internet, un centre de langue.

En outre, La MUCOLIM possède une concession cultivable d’environ 4 Ha et jardin potager de 625 m² dans lesquelles, elle fait une exploitation artisanale et expérimentale d’élevage des volailles et des lapins et des cultures locales.
La MUCOLIM mène à ce jour aussi des actions mobilisatrices consistant à sensibiliser la population dans le ramassage des immondices une fois par semaine dans les quartiers pour assainir notre milieu.

En outre, la MUCOLIM poursuit son programme d’action résumé en 2 volets essentiels à savoir :

- la lutte contre l’ignorance
- La lutte contre la malnutrition

Sa devise est " S’ unir pour bâtir avec Dieu "

Responsables et structure

Conseil d’Administration

1. Omer MINIMBU : Président du Conseil d’Administration
2. Alexis MUKUISILA : Secrétaire Exécutif, Membre
3. Pierre MVOVI : 1er Secrétaire
4. Célestine KIBALEKELA : 2ème Secrétaire
5. Zacharie SALU : Trésorier
6. MPUTU : Auditeur
7. Pedro MAKUMBI : Conseiller

Secrétariat Exécutif

1. Alexis MUKUISILA : Secrétaire Exécutif
2. Roger MAYELE : 1er Secrétaire
3. Gabrielle MAFUTA : 2ème Secrétaire
4. Emmanuel MBENSA : Compatble
5. Jean LUKA : Chef de centre
6. Pedro MAKUMBI : Conseiller

Réseaux dont cette organisation est membre