Le VIH/SIDA constitue un frein à la réalisation de l'Education Pour Tous

L'Internationale de l'Education tient à rendre hommage aux trois millions de personnes décédées de maladies liées au VIH/SIDA en 2003 dans le monde. Selon l'Organisation mondiale de la santé, le nombre de personnes séropositives continue d'augmenter et dépassera rapidement les 42 millions de personnes actuellement contaminées.
L'Internationale de l'Education compte des organisations membres dans tous les pays durement touchés par l'épidémie de VIH/SIDA. L'IE et ses affiliés sont témoins de l'impact considérable de cette épidémie sur les systèmes d'éducation, les enseignantes et enseignants et les élèves. Dans les pays les plus affectés par le VIH/SIDA, et notamment en Afrique australe, des milliers d'écoles sont confrontées à l'absentéisme des enseignants et à la pénurie de personnels. Des centaines de milliers de jeunes, qui constituent l'avenir de leur pays, sont privés de leur droit fondamental à recevoir une éducation et une formation.
L'IE et ses affiliés sont convaincus que ce n'est que par un effort concerté majeur que les systèmes d'éducation de ces pays seront sauvés. L'Internationale de l'Education s'est donc engagée, en collaboration étroite avec l'OMS, dans un programme de prévention du VIH/SIDA dans 17 pays d'Afrique et des Caraïbes. Dans ces pays, les syndicats d'enseignants travaillent de concert avec les ministères de la Santé et de l'Education dans une coopération optimale.
Le programme de formation, mis en oeuvre par les syndicats d'enseignants, a déjà permis de toucher des milliers d'enseignants et des centaines d'écoles. L'évaluation du programme IE/OMS a montré que limiter la formation à la transmission de connaissances de base sur le VIH/SIDA n'est pas suffisante pour avoir un impact durable. En conséquence, le module de formation insiste également sur le développement de compétences plus générales et d'aptitudes à se prendre en charge (life skills). Grâce à cette approche globale, enseignants et élèves instaurent un climat de confiance pour évoquer, dans le cadre scolaire, l'ensemble de la problématique posée par le VIH/SIDA.
L'IE et ses 315 organisations membres dans le monde se sont engagées à briser le "mur du silence". L'Internationale de l'Education est convaincue que le programme de formation actuel doit être élargi à davantage de syndicats enseignants dans d'autres pays en 2004 et au-delà. Les enseignantes et enseignants et l'ensemble du personnel éducatif font preuve, jour après jour, de leur détermination à lutter, par l'éducation, contre la propagation du VIH/SIDA.


Lien Internet suggéré

Brève description du lien

L'IE a consacré une section spécifique de son site internet à la lutte contre le SIDA.