DES CONGOLAIS REFOULÉS DE LA REPUBLIQUE DE L'ANGOLA

DECLARATION DES MEMBRES DE LA SOCIETE CIVILE DU BANDUNDU SUR LA SITUATION DES COMPATRIOTES CONGOLAIS REFOULES DE LA REPUBLIQUE DE L‚ANGOLA

Nous, Associations et Organisations Non Gouvernementales (ONG) Membres de la Société Civile du Bandundu, réunies au bureau du Conseil Régional des ONGD (CRONGD) de la Province du Bandundu, le jeudi 08, le samedi 10 et le mercredi 14 janvier 2004,
Après avoir entendu les témoignages des refoulés qui ont atteint la ville de Kikwit après plus de 14 jours de marche ,
Compte tenu des conditions inhumaines dans lesquelles nos Compatriotes sont refoulés et du nombre important de ces victimes sans minimiser les préjudices subis et des pertes en vies humaines.
Au regard de la situation dramatique et toutes les conséquences sociales que ce mouvement peut créer : le risque d‚épidémies à cause des fortes concentrations dues au refoulement forcé , le traumatisme.
Comptant sur la solidarité agissante et l'intervention des Organismes Humanitaires en faveur de certaines Communautés en cas de catastrophes naturelles ou de déplacement massif ;
Vu l'urgence et la nécessité impérieuse :
* Exprimons notre désapprobation totale face à cette façon d‚agir du Gouvernement Angolais en violation de toutes les normes internationales en matière des Droits de l'homme et de tous les Accords de bon voisinage unissant nos deux pays .
* Lançons un appel pathétique et pressant à notre Gouvernement ainsi qu'aux autorités de la Province du Bandundu, afin de prendre toutes les dispositions pratiques et des mesures d'encadrement urgentes en faveur de nos Compatriotes sinistrés .
* Invitons toute la population du Bandundu , par où passent nos Frères et Soeurs refoulés, de faire preuve de compassion , d'hospitalité et de solidarité .
* Demandons aux Organisations Humanitaires et surtout à celles qui interviennent déjà dans la Province du Bandundu , de mener des actions caritatives urgentes ( transport , restauration, soins de santé) en faveur de ces victimes durement touchées.
* Exhortons toutes les Organisations locales du Bandundu de se mobiliser afin de faciliter le processus de réinsertion sociale de nos Compatriotes refoulés.
Fait à KIKWIT , le 14 janvier 2004
Pour la SOCIETE CIVILE DU BANDUNDU

REVEREND NAKWETI
JACQUES MITINI
GHISLAINE LANASA
JEAN MBONGOMPASI
JULES VALENTIN MANDAYI
RAYMOND KITAKO
MANZANZA DIEUDONNE
LAURENT BUHENIA
DEOGRATIAS KABAMBA
AUGUSTIN AKATUMBILA
ALEXIS KUZANGAMANA
JOSE ZUBI
ARSENE NGONDO
DENIS IMPITI
REVEREND JEAN-ROGER MUANDA TONDO
REVERENDE MANGILA
SERGES MABONGO