RAPPORT DE LA DEUXIEME CROISADE CULTURELLE DE KIMBANSEKE

RAPPORT DE LA DEUXIEME CROISADE CULTURELLE DE KIMBANSEKE

INTRODUCTION

Suite à la détérioration de la situation socio – économique due aux pillages de 1991 et 1993 relayés par des guerres de 1996 et 1998 en République démocratique du Congo (Rdc), la majorité des associations socio – culturelles de Kimbanseke, la commune la plus populeuse de Kinshasa, sombrent dans la léthargie. Les jeunes de Kimbanseke, particulièrement les élèves, manquent de loisirs sains et instructifs, surtout pendant les vacances.

Mû par l’ambition de changer cette image, Monsieur Job NKUNA KATENDE, journaliste de profession et encadreur des jeunes, a profité de ses fonctions de président du Pool V et de vice – président du Conseil communal de la jeunesse de Kimbanseke pour lancer , en juin 2002, l’idée de l’organisation annuelle d’une croisade culturelle à Kimbanseke. Cette idée a été appuyée par Monsieur Sley NUMBI KALUME Chargé de la culture de Jeunesse Avenir vice – président du Pool V, et par tous les membres des associations socio – culturelles de Kimbanseke dont « Jeunesse Avenir » et « Pax Juniors » ainsi que par les autorités communales .

C’est ainsi que le coup d’envoi de la 1ère Croisade culturelle a été donné par le Bourgmestre de la commune de Kimbanseke, Maître Fidèle MAYENGELE KIVUNGA, le vendredi 16 août 2002 dans la salle de la paroisse catholique Mama wa Bosawa, située sur l’avenue Ndjoko, au quartier Ngampani. Cette 1ère édition s’est déroulée du 16 au 24 août 2002.

Après cette expérience, la 2ème Croisade culturelle de Kimbanseke (CROICULKIM) s’est déroulée du 9 au 24 août 2003. Le présent rapport retrace le déroulement de la 2ème édition de ce festival qui fait la fierté de la commune de Kimbanseke.
2
I. ACTIVITES DE LA CROISADE

PREMIERE JOURNEE : CEREMONIE D’ OUVERTURE OFFICIELLE

La cérémonie d’ouverture officielle de la 2ème Croisade culturelle de Kimbanseke (CROICULKIM) a eu lieu le samedi 9 août 2003 à 12 heures 30 minutes dans l’enceinte de la paroisse catholique Mama wa Bosawa en présence des autorités communales de la jeunesse ; en l’occurrence, le chef de service de la jeunesse de Kimbanseke, Monsieur SHITA KATUNDA et le président du Conseil communal de la jeunesse, Monsieur Paul SAMBA LUMINUKU, accompagnés de leurs collaborateurs respectifs. L’assistance était composée des membres des associations socio – culturelles et de diverses organisations non gouvernementales (ONG) ainsi que d’une forte délégation des enfants membres de la paroisse Mama wa Bosawa inscrits pour les divers concours dont les détails sont fournis dans le volet relatif à la journée récréative.

A cette occasion, Monsieur l’abbé Gustave BANTU, aumônier des jeunes de ladite paroisse a souhaité la bienvenue à toutes les délégations et émis le vœu de voir les différentes activités se dérouler dans la confiance mutuelle. Quant au président du Bureau de coordination des associations des jeunes du Pool V, Monsieur Sley NUMBI KALUME, il a circonscrit le cadre de la croisade avant de remercier l'assistance pour son concours au bon déroulement du reste des activités. Enfin, quelques jeux ont été organisés pour illustrer ce qui sera fait dans chaque concours de la croisade. Et cela, après le mot d’ouverture de la 2ème Croisade culturelle de Kimbanseke prononcé par le chef de service de la jeunesse. La cérémonie d’ouverture était agrémentée par « le Groupe Vocal » et « La Voix du Salut », deux orchestres des jeunes de la paroisse Mama wa Bosawa.

DEUXIEME JOURNEE : DEROULEMENT DE DIFFERENTES EPREUVES

Le dimanche 10 août 2003, ont eu lieu les concours de culture générale et d’éloquence française ainsi que le championnat de scrabble. 24 jeunes, des indépendants (n’appartenant pas à des associations)

pour la plupart, ont concouru sous la supervision d’un jury composé de cinq membres venant de différentes associations socio – culturelles et

organisations non gouvernementales (ONG) établies au Pool V, c’est – à – dire dans les quartiers de la commune de Kimbanseke ci – après :Kingasani II, Mikondo, 17 Mai, Ngampani et Ngamanzita. La répartition des candidats se présentait de la , manière suivante :

a) Scrabble

Cinq (5) concurrents sous la direction d’un membre du jury , en la personne de Monsieur Sley NUMBI KALUME, président des associations des jeunes du Pool V. Après épuisement des touches, un champion a émergé avec 669 points.
b)Culture générale
Quatorze (14) concurrents sous la supervision de 4 membres du jury dont les noms suivent : Champion UYANZE et Sébastien MAYALA de l’Asbl « Jeunesse Avenir » ; Kennedy MABESI, président de la Commission des jeunes de la paroisse Mama wa Bosawa et Job NKUNA , directeur de PAX JUNIORS, une ONG de formation des enfants messagers de la paix, d’éducation de la masse à la culture pacifique et de défense des droits de l’enfant. Le concours de culture générale consistait à répondre aux questions portant sur l’une des trois rubriques ci – après :
1) La géographie et l’histoire de la commune de Kimbanseke ;
2) L’histoire et les missions des institutions du système des Nations Unies ;
3) L’actualité immédiate telle que diffusée par les médias congolais et étrangers.

Sur les 14 participants, 3 ont choisi de concourir sur la géographie et l’histoire de la commune de Kimbanseke, 3 autres sur l’actualité et la majorité restante (8 personnes) a choisi la rubrique des Nations Unies.
Après une série de 23 questions tirées au sort, 3 gagnants ont été retenus pour les trois rubriques. Un meilleur parmi eux a été obtenu

après une épreuve des questions fusionnées sur les différentes rubriques.
c)Eloquence française
Cinq (5) concurrents dont deux (2) candidats et trois (3) candidates ont été enregistrés Ils ont conversé avec un membre du jury, Monsieur Job NKUNA, qui a supervisé ce concours. En effet, cette épreuve consistait à converser pendant une minute, pour chaque participant, avec le membre du jury précité en respectant les règles suivantes :
a)Parler bien (sans faute et vite) ;
b)Eviter le « oui », le « non » et tout adverbe qui se termine par « ment » (évidemment, par exemple).

A l’issue de ce concours, une participante s’est distinguée en atteignant une minute de conversation éloquente.

TROISIEME JOURNEE : JOURNEE RECREATIVE ET CONCOURS POUR LES ENFANTS

C’est la journée la plus longue qui a eu lieu le vendredi 22 août 2003 et la plus complexe de la Croisade , car, exigeant une bonne organisation et une disponibilité permanente pour encadrer 50 enfants venus de 4 coins géographiques du Pool V et âgés de 5 à 15 ans. Cependant, cette journée a accueilli, exceptionnellement, une fillette de 3 ans nommée Eugènie KASIANGA, domiciliée sur l’avenue Ndjoko n°43, au quartier Mikondo. Malgré l’atmosphère de crise socio – économique, nous avons réussi à retenir l’attention des enfants de 10 heures 30 à 16 heures 30. L’équipe d’organisation pour cette journée récréative était composée de 4 personnes : Messieurs Job NKUNA et Jean – Claude MUAMBA de PAX JUNIORS, Mesdames Mado BINYANGIE et Régine LUSAMBA du Centre d’encadrement socio – culturel de Mikondo (CECMI) et Monsieur Sley NUMBI KALUME, président du Pool V.
Les encadreurs ont pu divertir, par des jeux et concours divers les enfants en leur offrant ainsi des meilleurs moments pendant lesvacances. Dans ce sens, divers jeux – concours dont les chants, la course, le puzzle, le colin – maillard, le jeu « Qui a mangé le bonbon » ainsi que les questions de connaissance générale adaptées au niveau des enfants ont été organisés pour déceler le plus aptes et les plus courageux, bref, le meilleurs. Au terme des épreuves, six (6) lauréats ont émergé.

QUATRIEME JOURNEE : CEREMONIE DE CLOTURE OFFICIELLE
La cérémonie officielle de clôture a eu lieu le samedi 6 septembre 2003 dans l’une des salles de la paroisse Mama wa Bosawa en présence d’une forte délégation représentant le Bourgmestre de la commune de Kimbanseke et composée des personnalités suivantes : Chef de service a.i de la jeunesse, EONGO BOKOME ; chef du quartier Ngampani ( abritant la paroisse), Monsieur Barthélemy NSONSA ; président du Conseil communal de la jeunesse, Monsieur Paul SAMBA LUMINUKU sans oublier les agents du service de la jeunesse.
Après l’hymne national et la prière par Monsieur l’Abbé Justin KITOKO, ce dernier, en sa qualité de représentant du curé de la paroisse hôte, a pris la parole pour souhaiter la bienvenue à tous avant de remercier les organisateurs et l’assistance. Puis, le président du Pool V, Monsieur Sley NUMBI KALUME, a prononcé le mot de circonstance. Il a rendu compte de tout ce qui a été fait pendant la 2ème Croisade tout en remerciant tous les participants. Il a, enfin, souhaité que les prochaines éditions de ce festival connaissent plus de succès. L’occasion a été donnée à quelques enfants d’offrir au public, à titre illustratif, des séquences de jeux – concours (puzzle…).
Après cette détente, le président du Comité d’organisation de la croisade, Monsieur Job NKUNA , a procédé à la proclamation des résultats. Les autorités présentes ont , tour à tour, remis les prix apprêtés par les organisateurs aux lauréats. Enfin, le chef de service de la jeunesse a.i et représentant personnel du Bourgmestre a déclaré close la 2ème Croisade culturelle de Kimbanseke.

II. LES PRIX DECERNES
En dépit de nombreuses demandes d’assistance adressées aux personnes morales (ambassades, institutions du système des Nations
Unies …) et personnes physiques, le Comité d’organisation de la croisade remercie vivement le Centre d’information du système des Nations Unies d’avoir répondu favorablement en lui offrant un lot d’ouvrages intitulés :« ABC des Nations Unies » et « Image et Réalité : questions et réponses sur les Nations Unies ». Outre ces ouvrages, PAX JUNIORS et JEUNESSE AVENIR, deux associations membres du Comité d’organisation, ont acheté , avec des moyens de bord, divers

objets scolaires (cahiers, stylos, lattes, crayons, fardes plastiques) destinés aux enfants lauréats.
Les gagnants du concours de culture générale et du championnat de scrabble ont reçu des ouvrages offerts par les Nations Unies tandis que la lauréate du concours d’éloquence française a obtenu un dictionnaire de français et un exemplaire de l’ouvrage « Image et Réalité : questions et réponses sur les Nations Unies ». Les meilleurs perdants ont été également récompensés avec un ouvrage par personne. Ainsi, le palmarès des lauréats et des meilleurs perdants se présente de la manière suivante :
A. Concours de culture générale

Lauréats
1. Monsieur Albert KADJU ;
2. Mademoiselle Ariane DIKENGI ;
3. Monsieur Jules KIPELA.
Meilleurs perdants
1. Monsieur NTOTO NDOMBE ;
2. Monsieur Thierry LUNGELE.
B. Concours d’éloquence française
Lauréate
Mademoiselle Natacha MAYO
Meilleure perdante.
Mademoiselle Esther MAYO
C. Championnat de scrabble
Champion : Monsieur Didi LONGONGO
Meilleur perdant : Monsieur Tonny LISASO
D. Concours organisés pour les enfants de 5 à 15 ans dans le cadre de la journée récréative
1. Puzzle et colin – maillard : Mademoiselle Francine KIMANGA
2. Course : Ernestine KONGOLO et Ophnie LUMEYA
3. Culture générale (questions sur les devoirs et les droits de l’enfant)
Mademoiselle Gracia PAMBU
4. Jeu « Qui a mangé le bonbon » : Monsieur SALOMON KABASELE
5. Hymne national : Mlle Ariane DIKENGI (lauréate) et Mr Parousia
FULAMBI (meilleur perdant).

III. OBJECTIFS DE LA CROISADE
La Croisade culturelle de Kimbanseke organisée du 9 au 24 août par le Bureau du Pool V avec la commission des jeunes de la Paroisse Mama wa Bosawa, L'Ong « PAX JUNIORS », les ASBL « JEUNESSE AVENIR » et « CECMI « répond aux objectifs suivants :

1. Susciter et entretenir le goût de la culture par la promotion des activités saines, intellectuelles et compétitives ;
2. Promouvoir la culture de la paix au sein de la jeunesse ;
3. Encadrer les enfants et les jeunes pendant les vacances scolaires ;
4. Vulgariser les droits de l’enfant et promouvoir l’éducation civique dès le bas âge ;

5. Informer et former la jeunesse, considérée à juste titre, comme l’avenir de la Nation congolaise.
IV. IMPACT DELA CROISADE
.Par rapport à la 1ère édition, la 2ème Croisade culturelle de Kimbanseke a connu une forte participation des concurrents aux différents concours organisés. C’est le cas de la culture générale et surtout de la journée récréative des enfants. Le nombre d’encadreurs aussi a augmenté et facilitant l’organisation de différentes épreuves. Il convient de signaler l’implication remarquable des responsables de la Paroisse en charge des jeunes dans l’organisation et la coordination de la 2ème Croisade. L a présence de l’Asbl « CECMI » a conduit les organisateurs de la Croisade
envisager des « journées livres – ouverts » à travers les écoles primaires et secondaires de différents quartiers de la commune de Kimbanseke en vue d’aider les écoliers à se familiariser avec la lecture, et partant à fréquenter les bibliothèques. Il s’agit là d’un prolongement de la Croisade grâce à une activité de plus qu’est la lecture. Enfin, signalons la présence massive des autorités communales en charge de la jeunesse démontrant ainsi l’importance et l’incontournabilité de la Croisade culturelle de Kimbanseke.

V. DIFFICULTES RENCONTREES

La plus grande difficulté, c’est le manque des moyens matériels et financiers. Ainsi, certaines activités de la Croisade telles que la conférence prévue avec le Centre d’éducation à la vie sur les comportements sexuels à risques et celle programmée avec le Bureau provincial du Programme national de lutte contre le VIH/SIDA ainsi que le festival de théâtre n’ont pas eu lieu. Nous avons même été sollicités par l’Association des amis du camarade Joseph KABILA ( ACJK) dont nous avons salué l’initiative de soutenir la Croisade par des prix mais ces amis n’ont pas tenu leurs promesses. Pire, les assurances qu’ils nous avaient données suivies curieusement de leur silence ont même perturbé le calendrier de la Croisade. D’où, la nécessité de doter ce festival, unique en son genre à Kinshasa, d’un financement permanent. L’apport des partenaires soucieux de la continuité de cette initiative est vivement souhaité et sollicité.
CONCLUSION
Lancée comme un grain de maïs dans le sol en 2002, la Croisade culturelle de Kimbanseke a germé et produit des fruits que les habitants de notre commune savourent. Ce festival est soutenu moralement par la population bénéficiaire, mais celle – ci ne peut le financer à cause de la pauvreté qui sévit dans cette entité politico – administrative. Le soutien matériel et financier est sollicité en vue d’assurer la continuité de ce projet bénéfique pour la population de Kimbanseke.

Fait à Kinshasa, le 06 septembre 2003

Job NKUNA Sley NUMBI KALUME
P


Lien Internet suggéré