INITIATIVES POUR LE DEVELOPPEMENT DE L'ENTREPRENARIAT FEMININ à la base

Devant l'incapacité de l'Etat à subvenir aux besoins des ménages, la population se débrouille pour survivre. Seule l'activité commerciale débouche sur une action directe de réponse à sa survie. Ele occupe plus de milliers de femmes et se déroule généralement dans le circuit informel.
De part leur nombre, ces femmes devraient jouer un rôle important en tant que micro-entrepreneurs pour le développement de leurs communautés et foyers respectifs. Malheureusement, leurs activités ne progressent souvent pas, le niveau de vie stagne, les capitaux dont elles disposent pour la plupart ainsi que les résultats des opérations demeurent faibles.
De ce qui précède, elles ont besoin d'être appuyées en vue de renforcer leur capacité d'entreprendre et de mieux gérer les activités génératrices de revenus qu'elles réalisent pour l'amélioration de leurs conditions de vie.


Courriel

idef_org@yahoo.fr

Adresse, téléphone et télécopieur

Avenue Mutombo Katshi n°5
Immeuble VIVI au Rez de Chaussée (dans la cour) local 1
Commune de la Gombe
BP:16772 KIN 1
Tél : (00243) 9945607, GSM : 8110139
E-mail : idef_org@yahoo.fr

Présentation, historique et objectifs

PRESENTATION

Initiatives pour le Développement de l'Entreprenariat Féminin en abregé "IDEF" est une association sans but lucratif, apolitique et n'appartenant à aucune obédiance religieuse, elle regroupe les femmes, les enfants et quelques hommes sans aucune discrimination.

HISTORIQUE

Créée en Février 1998 « Initiatives pour le Développement de l’Entreprenariat Féminin à la base» IDEF est enregistrée comme ONGD /ASBL depuis le 5 Juillet 1999. Il s’ agit d’ un projet qui débute avec comme objectif l’ aide aux initiatives économiques des femmes de Kinshasa en matière agricole et artisanale .Le projet est à ses débuts sur le terrain . La FAR l’ a visitée en 2001 et a déjà financé sur fonds propres une de ses activités . « Initiatives pour le Développement de l’Entreprenariat Féminin » a été créée en 1998 sur l’initiative d’un groupe de 3 stagiaires congolais formés en Israël sur la création de micro entreprises et le développement communautaire au Centre International de Formation Golda Meir à Haifa. En 1999, elle a aidé les femmes vendeuses des petits marchés et des ports communément appelées « mama bipupula », c’est-à-dire celles qui ramassent les déchets des maniocs pendant le déchargement des bateaux et qui partagent pour celles qui n’arrivent pas à acheter de sacs entiers de cossettes de manioc, mais mettent ensemble de l’argent pour avoir un sac. Le projet d’ IDEF couvrira trois entités administratives de la ville de Kinshasa à savoir :les communes de Lemba , de Kinsenso et Masina .IDEF exerce ses activités dans quelques zones périphériques de la ville de Kinshasa, plus précisément à Mbanza Lemba, Livulu et Kisenso. Ces contrées délimitent pour le moment son champ d’action. Ils ont été touchés par la guerre d’invasion qu’a connu la ville de Kinshasa en 1998. Ces milieux ont un environnement très malsain et sont enclavés par rapport au centre ville. Ils sont souvent attaqués par les érosions, la pauvreté est très visible et cela sous toutes ses formes, notamment : le chômage des hommes valides, l’analphabétisme de la femme et de la jeune fille, le faible pouvoir d’achat de la population, l’état de santé médiocre des enfants… pour ne citer que celles-là. Il est à signaler aussi que les activités lucratives n’y sont pas tellement prospères.Dans ces milieux présentés ci-dessus, la femme est la personne la plus touchée par la pauvreté. Elle n’est pas protégée, car les pratiques coutumières sont discriminatoires à son égard. La femme est surchargée et c’est elle qui produit et nourrit toute la famille, étant donné le chômage de la plupart de hommes valides et pères de famille. Malgré ce rôle qu’elle joue en cette période de crise, elle ne participe pas à la prise de décisions qui la concernent. Au niveau des enfants, on a constaté aussi que l’éducation est sélective, c’est-à-dire en défaveur de la petite fille, ce qui augmente le taux d’analphabétisme chez la femme et consacre à perpétuité sa dépendance et/ou son infériorité.
LES OBJECTIFS

a) Objectifs globaux :

· Lutter contre la pauvreté en vue de la libération progressive de la femme ;
· Promouvoir les Droits de l’Homme dans la dimension d’égalité et d’équité ;

b) Objectifs spécifiques :

· Développer l’entreprenariat féminin à la base ;
· renforcer tous les trois ans les capacités de 500 femmes productrices en matière de gestion ;
· initier tous les deux ans 300 femmes à la création et à la gestion des micro-projets générateurs de revenu (micro-entreprise) et susciter en elles l’esprit d’entrepreneuriat ;
· contribuer à la création d’au moins 500 emplois supplémentaires tous les deux ans à travers les femmes encadrées ;
· Augmenter les revenus de la femme du secteur informel et l’impliquer dans les programmes de développement et de reconstruction de la communauté ;
· Assurer l’éducation à la démocratie et à la culture de la paix durable.
· Améliorer l’environnement socioprofessionnel de la femme pour la prise en charge de son propre développement.

Réalisations à ce jour

Les activités réalisées par l’IDEF

· l’organisation et la structuration des groupements de femmes ;
· leur formation en techniques de Gestion ;
· la facilitation de l’accès au crédit
· la réalisation des opérations d’épargne et de crédit en faveur de ses membres et l’appui aux micro-projets ;
· la formation des femmes en technologies appropriées ;
· l’initiation des femmes à l’autopromotion et à la création des entreprises ;
· l’éducation des femmes aux principes socio-juridiques pour le raffermissement de leurs droits fondamentaux en tant que femme.
· la sensibilisation de la femme sur la nécessité de la paix et l’intérêt de sa participation au processus de règlement des conflits.
· l’application des principes du Gender dans tous les processus de suivi des projets.

Programme

FEMME:
Education
Formation professionnelle
Droits fondamentaux
Création d'emploi et de ressources
Santé de la réproduction
Hygiène

ENFANT:
Réhabilitation nutritionnelle
Santé - SIDA
Education et hygiène
Insertion - Réinsertion (petite fille)

ENVIRONNEMENT:
Reboisement
Création de jardins potagers scolaires
Création d'espaces verts dans les écoles et les quartiers
Assainissement et salubrité

Responsables et structure

Secrétaire exécutif : Mme KASHAMURA RIZIKI Charlotte
Administrateur et financier:MWAMBUSA Monique
Comptable : Mr POLEPOLE KALUME Marcellin
Chargée de la santé communautaire : Mme INGA charlotte
Chargée du terrain : Mme MAKEMBI Yvonne

Réseaux dont cette organisation est membre