CAMPAGNE SUR LA VIOLENCE ET SIDA

01/01/1970 - 01:00

Kinshasa du 11 au 14 novembre 2002

En partenariat avec le Ministère International des Femmes, des Enfants et de la Jeunesse de l’Eglise Méthodiste-Unie, le Comité National Femme et Développement (CONAFED) a organisé, à Kinshasa, du 11 au 14 novembre 2002, une campagne sur le thème « violence et Sida ».

L’attention de la population sur cette campagne a été éveillée au moyen de banderoles placées dans les différentes places de la capitale, lesquelles étaient sélectionnées en fonction de leur grande affluence habituelle ou leur forte fréquentation.

Chacune des banderoles portait un message spécifique se rapportant à la lutte contre le Sida et la violence.

Les autres supports utilisés pour assurer la publicité de la campagne ont été les affiches ainsi qu’ un dépliant tiré en 2000 exemplaires et distribué au grand public.

L’objectif global de la campagne était de contribuer à l’adoption , par tous les individus, d’un comportement responsable susceptible d’une part, d’endiguer l’avancée du Sida et d’autre part d’éliminer la violence au sein des communautés.

Spécifiquement, la campagne visait à :

- renforcer le débat public sur le fait réel du VIH/SIDA et des violences ;
- libérer l’expression et déclencher la prise de conscience et de position d’auto-défense de la part des groupes cibles ;
- exprimer les revendications des droits au sein des communautés locales et exiger la protection contre le VIH/SIDA et les violences
- susciter des réseaux de solidarité entre les différentes communautés.

Pour mener à bien cette activité, les organisateurs y ont impliqué des organisations expertes dont :

- « Un Avenir Meilleur pour les Orphelins » AMO-CONGO en sigle
- Fondation Femme Plus
- Le service de Santé de la Police Nationale.

Par ailleurs, le concours d’autres organisations expertes a été sollicité pour la constitution de la documentation, du matériel et des outils pédagogiques nécessaires. Il s’agit ici de :

- Programme National de lutte contre le sida, PNLS en sigle
- Médecins Sans Frontières
- ALPI PLUS et
- Les services du Ministère de la santé Publique.

Quatre sites ont été ciblés pour le déroulement des activités de la campagne à savoir, la Paroisse Méthodiste Mapamboli située sur la rue Mbomu dans la commune de Kinshasa, les écoles Méthodistes EMMAUS et Ebenga fonctionnant dans la même enceinte à Kinshasa NGABA, le grand marché de Kinshasa et le camp Lufungula de la police Nationale Congolaise.

Dans tous les sites, il a été procédé :
1° à la projection du film intitulé « les maladies de l’ombre » qui a fortement tenu le public en haleine et a marqué son esprit quant à la réalité des IST et du sida.
2° au partage que madame ASUNTA, personne vivant avec le VIH/SIDA, a fait de son expérience.
3° à la sensibilisation du public sur les violences et le sida.

Dans la sensibilisation l’accent a été mis sur :

- la nécessité pour tous de se soumettre au dépistage volontaire qui est gratuit chez AMO-CONGO et qui permet de connaître son état sérologique pour l’adoption d’un comportement conséquent ;
- les modes de transmission du VIH/SIDA.
- La prévention.

Quant au partage d’expérience, madame ANSUNTA a insisté sur la nécessité qu’il y a à avoir de la considération, de l’affection, de la tendresse et un regard positif pour les personnes vivant avec le VIH/SIDA.