Base de l'Observatoire pour la R¦Épublique

La Base de l'Observatoire pour la R¦Épublique est une Organiosation Non Gouvernementale d'actions et de r¦Éflexion qui milite pour le d¦Éveloppement int¦Égral de la RDC.


Courriel

bordcongo@yahoo.fr//

Adresse, téléphone et télécopieur

27, AV. Malele, Q. Yolo-Nord, Comm. Kalamu
00243818136279, Fax: 0017752526550

Présentation, historique et objectifs

La Base de l'Observatoire pour la R¦Épublique est une Organiosation Non Gouvernementale d'actions et de r¦Éflexion qui milite pour le d¦Éveloppement int¦Égral de la R¦Épublique D¦Émocratique du Congo en agissant sur les moeurs pour la promotion d'une culture d'excellence et du progr¦Ès bas¦Ée sur le respect des Droits de la personne humaine.

Elle se propose d'accompagner d¦Ésormais, maintenant ou jamais la volont¦É de changement exprim¦É depuis toujours, mais dont il manquait, au delΰ du constat, des plaintes et de la d¦Énonciation, un r¦Épondant, un engagement r¦Éel qui permettrait de traduire en performance, la technicit¦É aujourd'hui incontestablement acquise.

La grande ambition de la BOR est de contribuer ΰ amener les congolais ΰ un regars nouveau sur leur comportement individuel et des groupes face aux imp¦Ératifs du d¦Éveloppment social d'abord et ¦Économmique ensuite. Le but final ¦Étant d'instaurer, par l'effort de tous, une soci¦Ét¦É solidaire qui devra garantir l'acc¦Ès aux ressources, aux services, ΰ une justice ¦Équitable et qui prot¦Égera les droits humains pour tous et surtout pour les groupes les plus d¦Éfavoris¦És.

Dans sa vision, la BOR pense que la pauvret¦É et le sous d¦Éveloppement ne sont pas une fatalit¦É, mais ils d¦Écoulent du comportement de l'homme et de son organisation sociale. Ainsi, l'action du d¦Éveloppment doit avant tout viser les causes qui en bloquent l'¦Éclosion. L'avenir de la RDC sera fait du congolais ΰ condition qu'il s'investisse activement dans la r¦Éorganisation de sa vie communautaire.

Historique

Avec un peu de recul, l'on se rend en effet compte que le profil de notre pays aujourd'hui est tristement caract¦Éris¦É par l'absence d'un v¦Éritable Etat: une administration ΰ la base du clivage Nord-Sud, l'absence d'une arm¦Ée unitaire, un dysfonctionnement des institutions et services publics, des disparit¦És sociales, des dettes ext¦Érieures ¦Écrasantes ΰ c¦Ót¦É d'une classe politique d¦Ésax¦Ée et d¦Éconnect¦Ée par rapport aux anjeux du moment et ΰ l'opinion. C'est la triste image que nous refletons ΰ travers le monde image fort accentu¦Ée par une guerre d'usure et de pr¦Édation avec son cort¦Ège des probl¦Èmes s¦Écuritaires, humanitaires, environnemenatux, de pillage et de violation ¦Éhont¦Ée des Droits de la Personne Humaine.

Ainsi quanrante ans apr¦Ès l'ind¦Épendance, la RDC n'a toujours pas ma¦Îtris¦É la gestion de son vaste territoire ni r¦Éussi la conversion de ses ¦Énormes potentialit¦És ¦Économiques en richesses imm¦Édiatement utiles ΰ sa population. Celle-ci, noy¦Ée dans une paup¦Érisation et une l¦Éthargie sans nom, confront¦Ée au sous-d¦Éveloppement, ΰ un ch¦Ómage g¦Én¦Éralis¦É, au sous emploi, ΰ l'insuffisance alimentaire et ΰ la r¦Ésurgence des maladies dont celles jadis ¦Éradiqu¦Ées.

La plus grande partie de la population est finalement r¦Éduite ΰ se battre au jour le jour pour la survie. Cons¦Équence: un peuple r¦Ésign¦É, soumis et ¦Éreint¦É par la mis¦Ère.

Les membres de la BOR pensent que la contribution ΰ la reconstruction et ΰ la lib¦Ération de notre pays est et doit ¦Être un devoir pour tout congolais car, comme disait Paulo FREIRE, "personne ne lib¦Ère autrui, personne ne se lib¦Ère seul, les hommes se lib¦Èrent ensemble." Pour qu'il y ait r¦Évolution disait un autre penseur, il faut: "une situation r¦Évolutionnaire, un personnel r¦Évolutionnaire et une id¦Éologie r¦Évolutionnaire." Id¦Éologie ΰ la base d'une action sur les moeurs et sur les pratiques de tout un chacun, lΰ o¦Ø il est, appel¦É par l'Etat ou attel¦É ΰ une t¦Âche lib¦Érale, selon qu'il est ¦Établi que du travail de chacun d¦Écoule le d¦Éveloppement pour tous. Dans cet ¦État de choses, et pour r¦Évolutionner la situation, chacun doit assumer ses responsabilit¦É: le pouvoir public, la classe politique et la Soci¦Ét¦É Civile. Ainsi, au moment o¦Ø l'on pense ΰ r¦Éformer les institutions et ΰ mobiliser les ressources, nous estimons qu'il faut observer et agir sur l'Homme, socle de tout changement et c'est pourquoi, en Juin 1995, nous avions d¦Écid¦É de cr¦Éer la Base de l'Observatoire pour la R¦Épublique, B.O.R. en sigle.

Comme Association, membre de la Soci¦Ét¦É Civile, la BOR, nous volons ¦Être r¦Éellement de cette composante de la Soci¦Ét¦É Politique, sans ambition politique, qui non seulement surveille, observe objectivement les actions du gouvernement mais aussi et surtout l'aide ΰ agir en cas de besoins pour le bien ¦Être de la population congolaise ΰ la base. C'est donc cette action synchronis¦Ée Pouvoir-Soci¦Ét¦É Civile, sans complaisance, qui caract¦Érisera notre dynamisme afin de contribuer au d¦Éveloppement int¦Égral de la RDC. Et c'est dans la recherche d'une v¦Éritable synergie pouvoir-peuple que nous voulons nous engager ardemment, exigeant par cons¦Équent les tenants du pouvoir ΰ baliser l'espace environnemmental afin que nous traduisions nos id¦Ées en actions efficaces et b¦Én¦Éfiques ΰ notre population.

Objectifs

La BOR s'assigne comme objectifs globaux:
- de militer en faveur des moeurs et pratiques qui visent la promotion du d¦Éveloppement int¦Égral de la R¦Épublique D¦Émocratique du Congo;
- par une action de lobbying et avec la solidarit¦É du mouvement citoyen mondial, de militer pour la d¦Éfense des int¦Ér¦Êts de la R¦Épublique D¦Émocratique du Congo ΰ l'ext¦Érieur.

Comme objectifs sp¦Écifiques:
- d'agir afin de conduire la RDC vers une paix durable par la protection et la promotion des Droits de la Personne Humaine, gage de tout d¦Éveloppment social;
- de lutter pour l'int¦Égration sociale et pour l'¦Éradication des antivaleurs, de la marginalisation et de l'exclusion sous toutes ses formes;
- de militer en faveur de la protection et de la conservation de la nature.

Réalisations à ce jour

- Apr¦Ès plus de 4 ans de travaux de d¦Énonciation en clandestinit¦É, c'est seulement ΰ partir de 2002 que les membres de la BOR ont d¦Écid¦É de travailer au grand jour. Nous avons effectivement r¦Éussi ΰ d¦Émarrer le processus d'obtention de la personnalit¦É juridique pour notre Association, cela nous a permis de signer un partenariat avec le Minist¦Ère des Droits Humains en vue de travailler en faveur de la protection des droits de la personne humaine plus particuli¦Èrement, les pensionnaires du site INSS situ¦É ΰ Mont Ngafula ΰ Kinshasa. A la suite des ¦Év¦Énements de la guerre d'aoϋt 1998, ces personnes de nationalit¦É rwandaise, congolaise, burundaise, ougadaise et m¦Ême kenyane, b¦Én¦Éfici¦Èrent du statut de "Personnes vuln¦Érables" par une commission mixte form¦Ée pae le Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme, le Minist¦Ère des Droits Humains et la Nonciature apostolique.

L'action de d¦Énonciation contre les pratiques inhumaines ΰ l'egars de ces personnes s'est poursuivie jusqu'en 2001. A partir de 2002, les conditions s¦Écuritaires se sont sensiblement am¦Élior¦Ées.
- Tenue d'une conf¦Érence-d¦Ébat sur les causes des guerres d'occupation dans la R¦Égion des Grands-Lacs et particuli¦Èrement contre la RDC
- Publication du feuillet d'informations d¦Énomm¦É: "Le Radar" et de son panflet "Le Signal".

Programme

Programme 2002-2003

Au sein des secteurs des Droits de l'Homme et de l'Int¦Égration Sociale, notre attention est focalis¦Ée depuis 2002 sur:
- l'assistance alimentaire des personnes vuln¦Érables du site INSS Mont-Ngafula.
- S¦Élection des candidats congolais pour la participation ΰ la formation des Droits de l'Homme organis¦Ée en Afrique du Sud, par le Centre Internation de Justice en p¦Ériode de Transision politique de New York, en collaboration de l'Institut de Justice et R¦Éconciliation de Cape Town et l'Universit¦É de Cape Town de Janvier ΰ juin 2002.
- l'apprentissage d'un m¦Étier aux personnes vuln¦Érables en vue de leur int¦Égration sociale apr¦Ès leur r¦Éinsertion au Congo, ¦Évacuation du Congo ou rappatriemment (au Burundi, au Rwanda, en Ouganda).
- la sensibilisation sur la lutte contre le VIH-SIDA par le biais d'une s¦Érie des bandes dessin¦Ées.
Au sein du secteur de l'Environnement, nous sommes impliqu¦És dans un vaste projet sur la Proposition des Notions d'Ecologie et Conservation de la Nature dans le programme national des Biologie et Sciences Naturelles de l'Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel. Ce projet de quantre ans est dillat¦É en micro-projets parmi lesquels, une s¦Érie des bandes dessin¦Ées sur l'Environnement, la Protection et la Conservation de la nature destin¦És ΰ la jeunesse essentiellement.
- Sensibilisation sur les Techniques de M¦Édiation et des N¦Égociations dans le cadre de la R¦Ésolution des conflits dans la R¦Égion des Grands-Lacs en g¦Én¦Éral et en R¦Épublique D¦Émocratique du Congo en partiulier: par des ateliers et conf¦Érences.

Responsables et structure

La BOR comprend deux organes:
- L'Assembl¦Ée G¦Én¦Érale comme organe de conception, de contr¦Óle et de d¦Écision de la structure;
- Le Bureau Directeur comme organe d'ex¦Écution, de gestion, de coordination et de suivi des activit¦És.
Le Bureau Directeur est structur¦É comme suit:
La pr¦Ésidence qui s'occupe de la direction, de la coordination, de la gestion et de l'administration
Le secr¦Étariat/caisse qui s'occupe des relations publiques statiques, de l'intendance et de l'¦Établissement des rapports financiers.
La cellule des relations publiques charg¦Ée du protocole, de la mobilisation et actions des masses, l'information et la communication;
La cellule des projets au sein de laquelle fonctionnent le secteur des Droits de l'Homme, le secteur de l'Int¦Égration Sociale et le secteur de l'Environnement, Conservation et Protection de la Nature.

Les Responsables au sein de la BOR sont:

Pr¦Ésident : Justin-Pascal B.BALEGAMIRE
Vice-Pr¦Ésident: Julienne B. KANYIKI
Secr¦Étaire Caissi¦Ère: Floride B. NAKASUNYU
Conseiller Charg¦É des Relations Publiques: Paul L. MITIMA
Conseiller Cgarg¦É des Projets: Innocent CHUBAKA
Animateur du Secteur Droits de l'Homme: Dieu Merci TSHITSHI
Animatrice du Secteur Intégration Sociale: Christine ASUMANI
Animatrice du Secteur Environnement: Angèle AMBALI
-

Réseaux dont cette organisation est membre