RAPPORT DE LA JOURNEE DU PREMIER DECEMBRE 2004 AU SIEGE DE JEUNESSE AVENIR

COMPTE RENDU DE LA REUNION

de prise de contact entre :la responsable de la Bibliothèque KARIBUNI, les volontaires de la bibliothèque KARIBUNI ( vbk ) ,la jeunesse avenir en collaboration avec pax junior, le centre d’encadrement culturel de Mikondo (Bibliothèque de Mikondo) et les Responsables des ONG et Etablissements scolaire de kimbanseke en prévision de la formation sur l’animation a la lecture qui aura lieu au siège de Jeunesse Avenir en janvier et février 2005

L’ONG ASBL Jeunesse Avenir ( J.A. ) a eu l’honneur de recevoir ce Mercredi 01/décembre/2004 à 16h 00 à son siège la visite de l’ensemble de ses partenaires dans le projet culturel « Animation à la lecture » qui tire sa source de constats faites lors de la 2ème Croisade Culturelle de kimbanseke qui a eu lieu du 8 août 2003 au 6 sept 2003 dont le rapport se trouve dans le site www.societecivile.cd

Pour réussir cette activité, Jeunesse Avenir propose aux enseignants du primaire et du secondaire ainsi que certains membres des ONG de la place une formation sur L’animation à la lecture enfin que ceux ci servent de point d’appuis à l’association pour suscité l’envie de lire dans le chef des enfants. C’est dans cet ordre d’idée que la rencontre du Mercredi 1èr décembre 2004 a rassemblé tous les acteurs du développement pour qu’ils se connaissent, qu’ils échangent leurs expériences mais surtout qu’ils définissent des stratégies conduisant à la réussite de cette formation en déterminant au mieux la période la mieux indiquée qu’elle doit avoir lieu en prenant en compte le calendrier scolaire.

La rencontre de ce Mercredi 1èr décembre a commencé par les mots de bienvenue du Vice-Président ( V/P ) de J.A. Monsieur champion Uyanze qui a souhaité la bienvenue aux participants et particulièrement à l’ équipe de la bibliothèque KARIBUNI conduite par Mademoiselle Anna. LeV/P a aussi présenté brièvement l’ONG asbl J.A.avant de passer la parole à Mr Sley Numbi ;son Chargé de la Culture. Ce dernier a, en quelques mots, présenté les deux groupes de partenaires présents c.à.d , d’une part les responsables de la bibliothèque et les acteurs du développement constitués des responsables des ONG, des chefs d’établissements scolaires, des enseignants ainsi que certaines indépendants. Tout en les rappelant l’origine du projet culturel qui les a mit au tour d’une même table avant de laisser la parole à leurs hôtes pour qu’ils puissent faire la présentation de leur structure et des animateurs, Monsieur Sley a souligné l’importance de l’ activité du jour et les mobiles qui ont motivés le choix de ses cibles.

Prenant la parole à son tour, Anna a voulu avant tout préciser que son groupe n’est pas uniquement à la Gombe mais aussi dans le quartier populaire tel que Bumbu et qu’ils ont l’idée d’étendre leurs activités partout où les besoins se feront sentir. La parole a été donné tour à tour à ses collaborateurs qui ont , chacun à ce qui le concerne, expliqué les biens fondés del’animation avec cette précision telle que indiquée par la responsable de l’équipe « l’animation n’est ni l’Alphabétisation ni la substitution de l’école mais plutôt un apport des techniques et pratiques qui peuvent pousser l’enfant, l’élève ou le jeune à s’approcher du livre et l’aimer en suite.

Tous , de Monsieur Joseph à Estrela en passant par Bruno et Souzane, tous ont axé leur intervention dans le sens qui démontre le bien fondé de cet activité sur les enfants. Grâce à leurs expériences personnelles, ils ont démontré l’importance de l’animation en faisant ressortir le rôle combien capital de l’Animateur pour que l’enfant aie le goût de lire. Donc l’Animateur doit être lui-même un lecteur.
Quand aux participants, ils ont souhaité que le calendrier de la formation soit élaborer en tenant compte de calendrier scolaire enfin que l’activité aie lieu soit les dix premiers jours du mois de janvier ou repoussée au mois de février ou mars 2004 . En outre , puisque nous allons initier, faire aimer et habituer les enfants à lire, il faudrait qu’il y aie une disponibilité des ouvrages et que ces ouvrages soient adaptés à l’apprentissage. Nous devrions commencer par apporté les Bandes Dessinés ( BD) et les Comptes avant d’atteindre les Documentaires et les Romans.

D’autres questions comme l’intégration des enfants qui sont hors circuit scolaire, l’évaluation d’actions déjà amorcées et leur impact sur le terrain et la durée de la formation ont étés évoquées par les participants et que la lumière a été apportée là dessus par les intéressés. Ex. de la durée qui est de 12heures de formation reparties en une heure trente minutes par jour.

Pour terminer et avant la visite de la Bibliothèque du Projet Mikondo, les participants se sont convenus pour une rencontre consacré à l’élaboration de calendrier de la formation et d’en proposer aux amis de KARIBUNI pour la confirmation.

Commencer à 16heures 15’ la rencontre à pris fin à 17heures 40’

Liste de présence en annexe