Présentation du réseau pour l'emploi des jeunes à la Radio Okapi

YOUNG WOMEN’S CHRISTIAN ASSOCIATION OF DR OF CONGO
Y.W.C.A.- D.R.CONGO
UNION CHRETIENNE FEMININE DE LA RD CONGO
U.C.F –R.D.CONGO, A.S.B.L.

PRESENTATION DU YEN A LA RADIO OKAPI
AU SIEGE DE LA MONUC
A KINSHASA-GOMBE
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

1. Définition du YEN.

Il s’agit du Youth Employement Network, YEN ou Réseau pour l’Emploi des Jeunes.

Le Réseau pour Emploi des jeunes a été créé par le Secrétaire général de l’ONU, Monsieur KOFFI ANNAN depuis 2003 dans le contexte de la Déclaration des Objectifs du Millénaire, dans laquelle les chefs d’Etat et de gouvernement ont décidé « de formuler et d’appliquer des stratégies qui donnent aux jeunes PARTOUT dans le monde une chance réelle de trouver un travail décent et utile ». Tel est l’objectif majeur de la création du YEN.

La RDC avait aussi adhéré à cette Déclaration.

2. L’origine du YEN.

Le Réseau pour l’Emploi des Jeunes (YEN), est ne d’une alliance entre l’Organisation Internationale du Travail ( OIT), la Banque Mondiale et les Nations Unies. C’est l’OIT qui en assume le secrétariat.

3. Nature du YEN

Le YEN regroupe des dirigeants politiques, des employeurs, et des travailleurs ; des JEUNES et d’autres partenaires qui mettent leurs compétences, leurs expériences, et leur savoir-faire au service de la recherche des solutions originales et durables aux problèmes d’emploi des jeunes.

Le YEN a comme soubassement juridique, les résolutions de l’ONU A/RES/57/165 de décembre 2002 sur la Promotion de l’emploi des jeunes et A/RES/ 58/133 de janvier 2004 concernant les politiques et les programmes qui impliquent la jeunesse.

4. Les objectifs du YEN.

¨ Faciliter, coordonner et appuyer la mise en place d’un programme de travail cohérent pour l’emploi des jeunes, qui intégrera les principes de travail décent et la question de lutte contre la pauvreté et auquel seront associés les partenaires sociaux.

¨ Impliquer les jeunes dans la mise en œuvre des programmes les concernant,

A ce titre, le YEN oeuvre en concertation avec les représentants d’organisations de la Jeunesse. Il offre ainsi aux jeunes la possibilité de jouer un rôle essentiel dans la conception et la réalisation de plans d’action nationaux.

5. Etat de lieu de l’emploi des jeunes en RDC

Pas des statistiques fiables. Néanmoins, le marché de l’emploi dans notre pays a de sérieux problèmes en ce sens que les demandes de travail évoluent en progression géométrique alors que les offres vont en régression proportionnelle à la recherche de l’emploi. ce qui crée un déséquilibre et un fossé profond entre les deux variables.
Les jeunes ne se retrouvent pas dans ce marché de travail. Trop des chômeurs, le nombre n’est même pas connu.

Les causes de cette situation :

¨ les guerres incessantes

¨ les crises politiques

¨ l’inadéquation entre la croissance économique et l’accroissement démographique ; le taux de dépendance est trop élevé en RDC (cause fondamentale)

¨ l’absence d’une politique volontariste de promotion de l’emploi et de la formation professionnelle particulièrement des jeunes ;

¨ une foi aveugle dans la capacité de l’école non seulement a donner a chacun l’accès a l’instruction et a la culture, mais aussi a transmettre les connaissances indispensables a une participation efficace des hommes au développement économique, a l’accès a un emploi qualifie et rémunérateur

¨ l’inadaptation entre l’enseignement et l’offre d’emploi sur le marche de travail.

6. La mise en œuvre du YEN en RDC

Pour la mise en œuvre du YEN, il est demandé aux Etats, d’après les Résolution des NU à ce sujet, de devenir PAYS LEADERS en présentant la candidature auprès du Secrétaire Général des Nations Unies ou au Directeur Général de l’OIT. Cette lettre de candidature doit formuler l’engagement du Pays à participer à la création des emplois décents pour les jeunes et à encourager toutes les initiatives des jeunes à ce sujet.

La candidature doit être accompagné d’un plan d’action national de création d’emploi décents pour les jeunes.
La YWCA-DRC a déjà mis ce plan d’action en chantier et sollicita l’adhésion de tous les intervenants, à savoir le Gouvernement, le Syndicat,

le Patronnât et toute la jeunesse à tous les niveaux afin de finaliser ce travail important pour notre avenir.
Les trois Institutions Internationales, à savoir la BM, l’OIT, les NU, valablement représentées ici en RDC sont appelé à apporter leur appui considérable à l’élaboration du Plan d’action National.

Dix pays sont déjà Pays Leaders du YEN, il s’agit de :

Azerbaïdjan, Brésil, Egypte, Indonésie, Iran, Mali, Namibie, Rwanda, Sénégal et Sri lanka.

7. Situation actuelle.

Nous avions apporté cette information à l’autorité concernée à savoir le Chef de l’Etat. Son Excellence le Général Major JOSEPH KABILA.

Nous avions aussi informé les trois INSTITUTIONS Internationales ICI à Kinshasa pour solliciter leur soutien à la mise en œuvre de ce Programme important, la MONUC aussi a été saisi, en tant que l’Institution spéciale de NU au CONGO.

Toutes ces Institutions ont été très favorable à ce projet et n’attende que au niveau du Gouvernement cette question soit considéré comme la priorité du PAYS.

Nous rappellons à nos autorités que nous allons vers les Elections Libres et Démocratiques. La situation socio économique des Jeunes doit être au centre de toute politique nationale.

Nous ne voyons pas un autre argument qui sera donné à nous les jeunes pour accompagner ces élections.

A ce sujet, nous encourageons le Chef de l’Etat, Son Excellence le Général Major JOSEPH KABILA à signer cette lettre de candidature dans le meilleur délais car le temps qui nous est imparti est très limité.

Il y aura la conférence internationale sur le Travail en Juin 2005, et une discussion générale sur l’emploi des jeunes sera à l’ordre du jour. Il sera surtout question de réfléchir sur les mécanisme de financement de ces plans d’action nationaux.

LA MONUC, en tant que Mission d’observation des NU en RDC est aussi appelé à s’impliquer dans ce processus, car l’emploi revêt le caractère vraiment SECURITAIRE DE TOUTE LA NATION à tous les niveaux.

Ainsi les jeunes congolais, à travers notre Organisation n’hésite pas à demander à Monsieur SWING, le Représentant spécial de la MONUC à se mette de notre coté en soutenant la candidature de notre pays auprès de KOFFI ANNAN, le Secrétaire Général des NU.

La présidente Nationale était assistée à cette émission par la vice présidente nationale, Mme Régine MAMBU

Fait à Kinshasa, le 09 /02/05

Me. ALICE MIRIMO KABETSI

Présidente Nationale de la YWCA-DRC