Message de la jeunesse optative et engagée à l’occasion du 45e anniversaire de l’indépendance de la RDC

Jeudi 30 juin 1960 ˆ Jeudi 30 juin 2005 : Quarante cinq ans déjà !
Chers compatriotes,
Le 30 juin 2005, nous, peuple congolais, célébrerons avec faste sans doute le quarante-cinquième anniversaire de l'accession de notre pays à l'indépendance ; avant d'y arriver nous avions connu malheurs et misère sous le joug du colon belge qui a fini par fléchir devant la volonté si unanime et pressante des congolais !
Nous avons donc, à cette occasion, une pensée pieuse à tous les nôtres qui sont morts dans cette lutte inoubliable !
De l'indépendance politique acquise par la vaillance de nos héros, s'en suit une autre indépendance, celle que nous recherchons jusqu'à présent, l'indépendance contre notre propre irresponsabilité !
Nous avons fait preuve, depuis le 30 juin 1960, d‚une irresponsabilité notoire ayant plongé notre beau pays dans la pauvreté et le dénuement le plus total, du colon sanguinaire belge on est passé au congolais criminel et corrompu, en gros rien n‚a été changé dans le sens positif au point qu‚il y a parmi nous ceux qui regrettent l‚époque coloniale !
Pendant quarante cinq ans, la République Démocratique du Congo subit les affres des dirigeants « sangsues » qui ne pensent qu‚à leurs intérêts personnels au détriment de ceux du Souverain primaire ; des couvertures sont mises en place pour éviter au Peuple Congolais de ne pas exercer son devoir de choix libre et transparent de ses leaders !
Des crises sans fin sont volontairement créées pour maintenir le Peuple Congolais dans son état de pauvreté qui s‚empire du jour au lendemain alors que dans les hautes sphères politiques du pays on se la coule douce, la vie !
Les poches de violence en Ituri, au Sud-Kivu, au Nord-Kivu, au Nord-Katanga sont entretenus sous tables par ces mêmes personnes qui y tirent des dividendes immenses alors que les épidémies, la malnutrition et les déplacements des populations laissent leurs c˛urs de pierre insensibles !
Dans certains villages, les gens ne sortent que la nuit car ne pouvant pas se mouvoir pendant la journée faute d'habits !
Dans d‚autres, il est quasi impossible d‚avoir un cachet d‚aspirine alors que pour un simple rhume certains de nos dirigeants décaissent les comptes nationaux pour aller se faire soigner à l‚étranger !
Les systèmes scolaires sont en ruine, le circuit sanitaire n‚en parlons même pas, le tissu économique se dégrade de façon vertigineuse, l‚insécurité est monnaie courante, la situation sociale des fonctionnaires de l‚Etat en décrépitude car non payés et si payés mais avec des salaires de misère !
Toutes les couches de la population sont touchées avec cassure du tissu familial, la frange jeune la plus concernée. Les jeunes enfants subissent de plein fouet cette criminalité impunie à haute échelle de nos dirigeants politiques ; rien n‚est entrepris et rien n‚est fait pour extirper le Peuple de cette misère qui l‚englue.
Face à cet état de choses, que dire à l‚occasion de la célébration de « notre indépendance » ?
La jeunesse optative et engagée réunie au sein de ACTIONS JEUNESSE profite de cette occasion pour s‚adresser à tous les Congolais et plus particulièrement aux jeunes en ces termes :
- Faisons du 30 juin un jour sacré et immortel comme on le chante si bien dans notre hymne nationale
- Luttons de façon pacifique pour avoir notre « indépendance » des gestionnaires corrompus ; ceci ne peut se faire qu‚à travers une seule chose : Les élections ! Une chance nous est donnée de nous exprimer, de choisir et de jeter à la poubelle ˆ selon notre propre vision des choses ˆ nos leaders. Notre lutte pacifique doit obligatoirement passer par les élections, nous devons donc les sécuriser en étant vigilants et en évitant toute entrave à cette démarche pouvant soit la perturber soit aliéner ses résultats. Nous en appelons aux jeunes congolais afin qu‚ils évitent toute manipulation et récupération politicienne partisane ;
- Lors du choix de nos dirigeants ne pas oublier que parmi eux il y a trois classes : les pires, mes moins pires et les mauvais ! D‚où alors le besoin ardent d‚un nouvel élan, d‚un changement drastique, à nous de choisir ! Parmi les soixante millions de congolais, il doit y avoir quelque part des « bonnes gens » à la probité morale reconnue, donnons leur une chance et nous verrons !
- Comment célébrer cet anniversaire cette année ? Nous proposons des fastes méditatives, qu‚il soit célébré à tous les niveaux cette date pour que tous nous puissions nous imprégner de sa valeur et surtout passer le message aux générations futures ; les tollés généraux visant à nous forcer à rester enfermés dans nos maisons en ce jour ne sont qu‚une manipulation politicienne ; le Peuple est libre d‚exprimer sa joie !Il n‚y a qu‚au Congo « Démocratique » où la célébration de la fête nationale devient une date fatidique !
- Nous en appelons aussi au bon sens des animateurs de la Transition qui se complaisent à entretenir un climat de psychose autour de cette date afin de protéger leurs intérêts en trouvant une excuse pour la prolongation de la Transition, les aspects techniques le confirment, la période de Transition sera prolongée ; nous rappelons aussi que nous en serions pas arrivés là s‚il y avait vraiment une réelle volonté politique de leur part ; voilà pourquoi le peuple a besoin de s‚exprimer en cette date pour vomir son ras-le-bol afin que ces « transitionnaires » ne dorment pas sur des lauriers : cette fois-ci c‚est la bonne et aucun autre motif ne sera tolérée !

- Nous prenons en témoin la communauté internationale pour frapper fort tous ceux qui oseront user du peuple congolais comme caisse de résonance de leurs appétits partisans !
- Souhaiter à tous les congolais et congolaises une bonne fête de l‚Indépendance et leur rappeler qu‚il nous reste à arracher par tous les moyens une nouvelle indépendance contre les politicailleries et détournements des deniers publics ainsi que contre cette mentalité typiquement congolaise de toujours attendre que les étrangers viennent résoudre les problèmes dont nous avons la clé de solution, cessons d‚être d‚éternels assistés !
Patriotiquement !
ACTIONS JEUNESSE
Maison Multiculturelle de Promotion et de Défense des Droits de la Jeunesse congolaise