Recrudescence de la rage canine à Kamina au Katanga

D'après les statistiques du service de vétérinaire dans cette ville, 27 cas et trois décès ont été enregistrés depuis le début de cette année. Ainsi, le week-end dernier, les autorités administratives et sanitaires de la place ont lancé une opération d'abattage des chiens errants. Le médecin vétérinaire du district parle d'une situation déplorable, rapporte radiookapi.net
Le docteur Kazadi Lubamba fait état d'un chacal dans la savane environnante. Cet animal s'introduit de temps en temps à la cité et transmet la maladie aux chiens. Le chacal, a-t-il dit, est considéré comme un réservoir à virus. Pour lui, la population court un grand risque de contamination car il n'y a pas de vaccin antirabique. Par conséquent, la personne mordue peut attraper la rage et en mourir.
Le médecin indique par ailleurs que le chien atteint de la rage meurt généralement endéans 15 jours.