COORDINATION DES ASSOCIATIONS DE LA SOCIETE CIVILE DES TERRITOIRES OCCUPES REPRESENTEES A KINSHASA/CASCTO/KIN

Nous, associations de la société civile des territoires occupés représentés à Kinshasa dont les responsables sont des déplacés de guerre pour raison d'opinion ou de sécurité,
Sommes soucieuses :

- D'œuvrer pour le retour rapide de la paix dans notre pays ;
- D'informer, sensibiliser et mobiliser la communauté tant nationale qu'international sur le drame humanitaire qui se déroule dans notre pays (RDC) ;
- D'organiser et/ou participer à toute activité tendant à rétablir la paix et à mettre fin à la misère qui ravage nos populations.

Présentation

Il est créé une coordination des associations de la société civile des territoires occupés représentés à Kinshasa, en sigle "CASCTO".


Courriel

jplangana66@yahoo.fr

Adresse, téléphone et télécopieur

Kinshasa

Présentation, historique et objectifs

Nous, associations de la société civile des territoires occupés représentés à Kinshasa dont les responsables sont des déplacés de guerre pour raison d'opinion ou de sécurité,
Sommes soucieuses :

- D'œuvrer pour le retour rapide de la paix dans notre pays ;
- D'informer, sensibiliser et mobiliser la communauté tant nationale qu'international sur le drame humanitaire qui se déroule dans notre pays (RDC) ;
- D'organiser et/ou participer à toute activité tendant à rétablir la paix et à mettre fin à la misère qui ravage nos populations.

Présentation

Il est créé une coordination des associations de la société civile des territoires occupés représentés à Kinshasa, en sigle "CASCTO".
La coordination a son siège au siège du Secrétariat Technique de la société civile de la RDC. Sur décision du bureau exécutif et après approbation de l'assemblée générale le siège peut être transféré à un autre endroit de la ville de Kinshasa.

Objectifs :

Créée dans le contexte de la guerre, la coordination a pour mission principale la recherche de la paix.

En vue de la réalisation de son objet, la coordination s'emploie à :

1. Mettre en place un Bureau de coordination de nos actions;
2. Demander aux parties signataires de l'Accord de Lusaka de procéder à sa révision en tenant compte de la résolution 1304 du Conseil de Sécurité des Nations-Unies désignant nommément les deux pays agresseurs de la RDC et les exigeant de se retirer sans tarder;
3. Mettre en application le chapitre VII de la Charte des Nations-Unies eu égard à l'agression dont la République Démocratique du Congo est victime;
4. Mener des actions de lobbying auprès de la Communauté Internationale pour mettre fin aux violations des Droits de l'Homme dans les Provinces Congolaises occupées par les armées étrangères;
5. Impliquer les médias, les agences des Nations-Unies et des Organismes Internationaux dans un programme de prévention et de résolution des conflits en RDC;
6. Renforcer les mécanismes de communication et d'information entre les territoires occupés et le reste du Pays, aussi avec le Monde extérieur;
7. Publications régulières des rapports sur la situation des Droits de l'Homme dans les territoires occupés de la RDC;
8. Demander l'organisation d'un sommet regroupant la RDC, le Rwanda, le Burundi, l'Ouganda et d'autres Pays de la Sous-Région sur la paix et la sécurité;
9. Mobiliser l'aide humanitaire et des financements des projets en faveur des populations des territoires occupés;
10. Redemander à la MONUC en concertation avec les parties signataires de l'Accord de Lusaka d'ouvrir un couloir humanitaire en faveur des personnes déplacées de guerre;
11. Coaliser avec les ONG des Droits de l'Homme pour la mise sur pied rapide du Tribunal Pénal International de la RDC sur les crimes de guerre d'agression;
12. . REALISATIONS (2001)

I. Recherche de la paix

-Lobbying auprès du conseil de sécurité pour le retrait des troupes des pays agresseurs et de l’ application du chapitre VII de la charte des Nations Unies ;
-Implication des médias, des agences des Nations Unies et des organismes internationaux dans le processus de prévention et de résolution des conflits en RDC ;
-Demande de l’ organisation d’ un sommet regroupant la RDC, le Rwanda, le Burundi et l’ Ouganda sur la paix et la sécurité dans la S/Région des Grands Lacs :
-Demande à la MONUC en concertation avec les parties signataires de l’ Accord de Lusaka, d’ ouvrir un couloir humanitaire pour ravitailler les territoires sous contrôle rebelle en produits de première nécessité ;
-Participation à l’ atelier de la société civile pour l’ adoption des critères et modalités de désignation de délégués au dialogue( DIC) ;
-Rencontre avec la délégation de la banque mondiale le 25 Mars 2001 ;
-Rencontre avec la délégation du parlement européen ;
-Rencontre avec les députés britanniques.

II.Défense des droits de l’ Homme

-Actions de lobbying auprès de la communauté internationale pour mettre fin aux violations des droits de l’ Homme dans les provinces occupées ;
-Dénonciations de différents massacres perpétrés dans les territoires occupés ;
-Coalition avec les ONG de droits de l’ Homme pour la mise sur pied d’ un tribunal pénal international sur la RDC ;
-Participation à la conférence nationale sur les droits humains du 24 au 30 Juin 2001, à Kinshasa ;
-Publication régulière des rapports sur la situation des droits de l’ Homme dans les territoires occupés( non réalisé faute de moyens).

II. Appui aux ONG membres et aux déplacés de guerre

-Mobilisation de l’ aide humanitaire en faveur des populations des territoires occupés et des déplacés de guerre ;
-Mobilisation de financement des projets des ONG membres.

III. Informations, banques des données, et documentation

-Echanges avec les différentes composantes de la société civile sur la situation dans les territoires occupés ;
-Echange avec les déplacés de guerre et les ressortissants des territoires occupés résidant à Kinshasa ;
-Animation des émissions radio et TV sur la situation dans les territoires occupés ;
-Favoriser les mécanismes de communication et d’ information entre les territoires occupés et le reste du pays d’ une part et de l’ autre avec le monde ;
-Constitution d’ une banque des données ( non réalisé faute de moyens) ;
-Publication d’ un feuillet d’ information sur la situation dans les territoires occupés ( non réalisé faute de moyens).

Favoriser le séjour des déplacés de guerre et le regroupement familial des personnes séparées du fait de la guerre.

Réalisations à ce jour

REALISATIONS (2001)

I. Recherche de la paix

- Lobbying auprès du conseil de sécurité pour le retrait des troupes des pays agresseurs et de l’ application du chapitre VII de la charte des Nations Unies ;
- Implication des médias, des agences des Nations Unies et des organismes internationaux dans le processus de prévention et de résolution des conflits en RDC ;
- Demande de l’ organisation d’ un sommet regroupant la RDC, le Rwanda, le Burundi et l’ Ouganda sur la paix et la sécurité dans la S/Région des Grands Lacs :
- Demande à la MONUC en concertation avec les parties signataires de l’ Accord de Lusaka, d’ ouvrir un couloir humanitaire pour ravitailler les territoires sous contrôle rebelle en produits de première nécessité ;
- Participation à l’ atelier de la société civile pour l’ adoption des critères et modalités de désignation de délégués au dialogue( DIC) ;
- Rencontre avec la délégation de la banque mondiale le 25 Mars 2001 ;
- Rencontre avec la délégation du parlement européen ;
- Rencontre avec les députés britanniques.

II. Défense des droits de l’ Homme

-Actions de lobbying auprès de la communauté internationale pour mettre fin aux violations des droits de l’ Homme dans les provinces occupées ;
- Dénonciations de différents massacres perpétrés dans les territoires occupés ;
- Coalition avec les ONG de droits de l’ Homme pour la mise sur pied d’ un tribunal pénal international sur la RDC ;
- Participation à la conférence nationale sur les droits humains du 24 au 30 Juin 2001, à Kinshasa ;
- Publication régulière des rapports sur la situation des droits de l’ Homme dans les territoires occupés( non réalisé faute de moyens).

III. Appui aux ONG membres et aux déplacés de guerre

- Mobilisation de l’ aide humanitaire en faveur des populations des territoires occupés et des déplacés de guerre ;
- Mobilisation de financement des projets des ONG membres.

IV. Informations, banques des données, et documentation

- Echanges avec les différentes composantes de la société civile sur la situation dans les territoires occupés ;
- Echange avec les déplacés de guerre et les ressortissants des territoires occupés résidant à Kinshasa ;
- Animation des émissions radio et TV sur la situation dans les territoires occupés ;
- Favoriser les mécanismes de communication et d’ information entre les territoires occupés et le reste du pays d’ une part et de l’ autre avec le monde ;
- Constitution d’ une banque des données ( non réalisé faute de moyens) ;
- Publication d’ un feuillet d’ information sur la situation dans les territoires occupés ( non réalisé faute de moyens).

Programme

Le programme de la CASCTO va s’articuler autour de quatre points, à savoir :

I. La Recherche de paix
II. Défense des droits de l’ Homme
III. Appui aux ONG membres et aux déplacés de guerre
IV. Informations, banques des données et documentation.

Responsables et structure

. Les Responsables et Organes

a) les organes
-Assemblée Générale
-Bureau Exécutif
-Collège de commissaires aux comptes
-Collège de Conseillers
-Secrétariat
-Trésorier

b) les responsables

- Président : Jean- Pierre LANGANA
- V/ Président : Jean- Louis UGHENTO
- Rapporteur : Diane MOLE
- Rapporteur Adjoint : Paul SHABANI
- Trésorier : Denis WATHUM
- Conseillers : Christian BULAMBU, Symphorien MASANKA, François FATAKI , ELOI, Charles Lunjwire
, Pasteur KINYAMBA

Réseaux dont cette organisation est membre