Alerte rouge: La vie des paysans menacée

ALERTE ROUGE : la vie des paysans menacée

Le Pourquoi de cette alerte ?

Il y a plus d’une décennie que nous, Animateurs de l’ONGD ‘’GRADIC’’ observons avec amertume la recrudescence criante de la maladie vectorielle dénommée ‘’La trypanosomiase’’ (maladie du sommeil) dans les villages des Groupements Nlamba, Seke Banza et Saka, Secteurs de la Bundi et d’Isangila dans le Territoire de Seke Banza, Province du Bas-Congo.
En effet, la population desdits villages souffre de plus en plus de cette maladie communément reconnue sous les noms vulgaires ‘’Makuendechi ou maladie ya pongi’’ et va se faire soigner à Kionzo, hôpital situé non loin du village Boko, Secteur de Lufu dans le même territoire.
Cette maladie a pour agent vectoriel ‘’les moches Tsé tsé’’ et dans les milieux concernés par notre publication, vous ne pouvez pas rester plus de vingt ou trente minutes sans être piquer par ces dernières.

Les conséquences de cette maladie

Une fois atteint par cette maladie, après dépistage, la victime est obligée de suivre des soins intenses pour sa guérison à défaut, elle (la victime) devient invalide car elle somnole en tout moment, improductive (inapte aux travaux agricoles) et voire même devenir un fou ou encore détraqué.
Le GRADIC, oeuvrant dans ce Territoire dans le volet sécurité alimentaire par l’appui en semences vivrières améliorées, outils aratoires, formations, suivi et accompagnement, s’interroge en ce jour ‘’qui continuerons à produire tant pour l’auto consommation que pour la vente en faveur de la population des milieux urbains ou péri urbains si rien n’est fait ?’’.

Qu’avons-nous déjà fait ?

Le GRADIC, devant ce problème, a pu installé quatre (4) pièges à Tsé tsé (acquis grâce à l’Unité Mobile de Lutte Anti Vectorielle de Boma) dans quatre (4) villages seulement (Kimpanana, Kimbuema, Kikiazi et Kimuendo) depuis les mois de Février 2006 et Mars 2006. Si nous publions aujourd’hui, c’est parce que les statistiques en notre possession, nous font peurs car la population est en danger au vue des chiffres effrayants que voici :

Mois de
Villages Févr. 2006 Mars 2006 Avr. 2006 Mai 2006
Kimpanana 230 123 156 206
Kikiazi 439 724 410 357
Kimbuema - 110 186 170
Kimuendo - 230 214 431

N.B : Ces chiffres démontrent le nombre des mouches attrapées par mois.

Nous avons écrit depuis plus de deux mois passés à l’Unité Mobile du projet ‘’Trypanosomiase’’ de Seke Banza basée à Kinzau Mvuete pour nous fournir des pièges mais malheureusement aucune suite ne nous est réservée jusqu’à ce jour.

Que désirons-nous ?

Nous voulons nous impliquer davantage dans cette lutte anti vectorielle car la ‘’Trypanosomiase’’ diminue la population agricole dans beaucoup de nos milieux ruraux ou encore péri urbains occasionnant ainsi la baisse de la production agricole et cela entraînera la famine parce que le Territoire de Seke Banza est reconnu comme ‘’grenier de la Province du Bas Congo’’.

Le souhait serait à ce que nous trouvions des partenaires nationaux ou étrangers qui pouvaient nous fournir un nombre important de pièges à Tsé tsé pour sauvegarder la santé et la vie de cette population afin qu’elle continue à produire tant pour elle-même que pour les autres.

Pour le GRADIC,

Ir. Roger NSUKA MAVUNGU/Assistant Technique
E-mail : nsukaroger@hotmail.com/ongradic@yahoo.fr