Rapport d'activité de Jeunesse Avenir année 2005

RAPPORT ANNUEL D’ACTIVITE DE JEUNESSE AVENIR 2005

Préambule : C’est dans l’abnégation et le don de soit qu’au nom de tous les membres de l’Assemblée Générale de Jeunesse Avenir que son comité de gestion, dévoué et dynamique, a conduit et maintenu la structure tout au long de l’année 2005.

En réalisant les activités énumérées dans le présent rapport, Jeunesse Avenir, structure créée en Août 1998, dont les actions à la base ont commencé à se faire sentir en 2002 pour remonter et reconquérir les institutions partenaires VOIR DOSSIER M j s / cab / 100/ 0804/ 2003 MIN. Aff. Soc/ CAB.Min /0138/2004
Jus. Dos. N° 0869 /2001 xixii folio 0909/30/08/2001
; Presque dans leur totalité, là juste où J.A. a débuté ses actions dès 1998 (voir rapport 1998 à 2002).

Pour mettre à la porté du public, ses actions dans la longue marche vers l’activation de la société civile dans sa composante jeunesse, pour mieux jouer son rôle d’interface entre les institutions et la population et pour un plaidoyer prenant en compte les aspirations les plus légitimes de chaque partie, Jeunesse Avenir a initié, co-organisé, plaidé ou contribué aux activités qui font objet du présent rapport.

Dans l’espoir de rencontrer votre particulière attention, et en vue d’une adhésion collective dans l’accompagnement et le soutien de cette dynamique,, Jeunesse Avenir a élaboré ce rapport d’activité 2005 sur base des actions phares en y incluant le planning 2006, dans le but d’obtenir, de votre part, des suggestions et autres remarques pouvant contribuer à l’amélioration de son travail social sur le terrain et en vue d’une impacte large et visible.

INTRODUCTION

L’année 2005 a été pour Jeunesse Avenir une année charnière, caractérisée par 3 événements majeurs pour son histoire.
* Elections en RDC (au point culminant du processus électoral avec comme enjeux ; l’enrôlement et le référendum populaire dans l’incertitude de la suite de la transition.
* L’implication de la composante jeunesse dans l’élaboration de la politique gouvernementale à l’égard de la jeunesse et la réorientation de la politique de formation pour une conscience collective à partir de la base.
* L’organisation des réseaux ; dans la lutte contre le VIH/SIDA avec l’appui de la communauté internationale, mais aussi pour une bonne coordination des actions citoyennes par la société civile ( exemple du Réseau des Organisations Partenaires de l’IFES ROPI en sigle ).

C’est autour de ces, trois principaux points que l’action de Jeunesse Avenir sera basée tout au long de l’année 2005.

Dans l’optique d’une économie de temps pour nos potentiels lecteurs, nous énoncerons les activités phares et si besoin y est, une petite synthèse sera faite ainsi concluerons notre rapport en énumérant des difficultés ainsi que de l’impact de l’action de ce travail en groupe que nous débutons par l’état de lieux.

II. ETATS DE LIEUX

La structure, Jeunesse Avenir, compte dans son actif plus de 50 membres localisés dans 6 provinces de la RDC notamment, Kinshasa, Katanga, Kasaï - Occidental, Kasaï – Oriental, Nord – Kivu, Sud – Kivu et Maniema avec un siège social à Mikondo et une bibliothèque comme instrument permettant une large diffusion des informations auprès du public et garder ainsi le contact avec la base. Dans ses avoirs, nous citerons des terres agricoles d’une superficie de 50 hectares et un centre d’encadrement à milieu ouvert des démunies dont la majorités de ceux qui y fréquentent sont des enfants et jeunes membres des mouvements et associations qu’accompagne Jeunesse Avenir.

Au jour d’aujourd’hui Jeunesse Avenir fonctionne comme un réseau et fait partie des plus de cinq regroupements thématiques ou réseaux (ROPI, RENOSTR, SOCIJEC, RCP+, UJEC, ANCE/RDC pour ne cité que ceux là et est membre à part entière du Conseil National de la jeunesse.

Jeunesse Avenir met sur pied une cartographie des associations et regroupement des jeunes dans les 5 quartier d’extrême Nord Est de la commune de Kimbanseke où il sensibilise et mobilise pour le plaidoyer social de travailleurs social de rue. ONG organise pour le compte du conseil communal de la jeunesse, les conseils locaux.
Jeunesse Avenir intervient au synergie avec d’autres structures dans l’éducation et la communication sur les VIH/SIDA et la prise en charge de PVV et PA dans son site de PARADIS.
Activités : En subdivisant l’année 2005 par trimestre, on retiendra qu’au premier trimestre l’ONG Asbl Jeunesse Avenir a effectué des tournées de sensibilisation dans une vingtaine d’associations de jeunes qu’il encadre dans la commune de Kimbanseke et dont la majorité réside les quartiers suivants : Mikondo, Ngampani, Kingasani II, Ngamazia et 17 mai ces visites avaient pour objectif ;

a) L’encadrement et le renforcement des capacités de ces groupes.
b) L’éducation civique et l’éducation à la citoyenneté grâce à la collaboration avec la fondation internationale des systèmes électoraux IFES en sigle.

L’organisation de la session de formation sur l’animation à la lecture en collaboration avec la bibliothèque Karibuni, l’aboutissement heureux de notre partenariat avec le Ministère des affaires sociales avec la réception et la distribution des biens aux nécessiteux du site de Jeunesse Avenir. L’obtention d’un lopin de terre auprès de la division urbaine de la jeunesse ville de Kinshasa pour le centre d’approvisionnement fruitier de Kinshasa,

Participation aux différentes rencontres avec la CEI dans le cadre de la concertation avec les Acteurs Non Etatique (ANES) qui ont conduit à la mise en place du RENOSEC et aussi à la signature d’un protocole d’accord avec la CEI. Sur cette même liste de contact entre ANES ; il faudra retenir la rencontre au Salon Rouge du Ministère des Affaires Etrangères qui a eu pour thème : la société civile parle à la société civile, réunissant les acteurs de la société civile se trouvant dans les institutions et ceux qui sont dehors. En cette même période, l’ONG Asbl a participé dans une série des rencontres pour la mise en place d’un réseau appelé LIVING VALUE.

Pour le deuxième trimestre les activités comme l’ouverture au public de la bibliothèque avec l’aide des partenaires étrangers dont l’ ANCE Belgique par entre mise de madame Fabienne Godfraind, FICE internationale et FICE France, l’appui de l’Attaché Culturel de l’Ambassade de France par les biais de service de la coopération et d’action culturel de l’Ambassade de France et la contribution morale et intellectuelle de responsable de la bibliothèque KARIBUNI particulièrement ANNA et STRELLA de Sujets Espagnols.

Cette bibliothèque de jeunesse offre de consultation gratuite et l’accès libre dans ses rayons et cela jusqu’au 23 avril 2006 le jour que nous prévoyons l’ouverture officielle à l’occasion de la journée mondiale du livre et de droit d’auteur.

Jeunesse Avenir a eu le privilège de participer à la formation organisée par l’EISA et IFES pour l’observation de l’identification et l’enrôlement des électeurs en RDC.

Nous retiendrons que c’est dans une atmosphère de tension politique que Jeunesse Avenir, fort de ses convictions d’éducateur civique tenant compte de cette décennie qualifier par les Nations Unies comme la décennie de la promotion d’une culture de la non violence et de la paix aux profit des enfants du monde Jeunesse Avenir a pris l’engagement de relancer la campagne d’éducation à la citoyenneté.

En collaboration avec l’ IFES et grâce à la distribution des centaines des fiches thématique sur la fin de la transition, cela dans une quarantaine d’associations des jeunes, ONG et écoles privées et publiques ; le 30 juin à Kimbanseke et qui sait « dans tout le Tshangu », n’a connu aucun coup de feu ni des violences majeures.

Le second semestre commence avec l’observation des opérations d’identification et d’enrôlement des électeurs. Une série des formations s’en est suivie entre autres pour l’élaboration de projet à soumettre au PNMLS dans le cadre de la lutte contre le VIH/SIDA, le séminaire de planification stratégique de RENOSEC, réflexion sur la politique de la jeunesse du Ministère de la jeunesse et du sport et par delà du gouvernement tout entier à l’égard de la jeunesse, sur le thème « la jeunesse Congolaise face aux contextes politique et socio – économiques, du moment. Ce trimestre prendra fin avec la mise en place et le démarrage des activités du comité d’organisation pour le FORUM de Kinshasa ( fixe au départ en février 2006 et reporté en fin du 3 au 7 avril 2006) qui était constitué de 2 membres de Multicartes et 2 membres de jeunesse Avenir, pour le compte de RENOSTR RDC, qui est l’atelier Congolais de travailleurs sociaux des rues chapeauté par Dynamo international (Belgique).

Nous ne terminerons pas ce chapitre du 3ème trimestre sans évoquer un point qui nous tien à cœur. C’est fort des acquis des différentes formations, jeunesse Avenir a pu élaboré deux projets banquables, l’un pour l’autonomie financière de la structure et le renforcement de capacité des ses ramifications, intitulé « projet de production et d’approvisionnement fruitiers de Kinshasa » et l’autre pour la prise en charge, communication et la compagne pour le dépistage volontaire pour la lutte contre le VIH/SIDA soumis aux bailleurs de fond par l’intermédiaire des nos partenaires l’un en Belgique et l’autre à travers le RCP+ qui est le réseau des personnes vivant avec le VIH/SIDA où nous échangeons l’expérience dans ce domaine avec les animateurs et experts du PNMLS, ONU SIDA, Global Found et autres.

Pour le dernier trimestre 2005, nous citerons d’abord ce que nous avons pu conclure, c’est l’accélération de préparatif du Forum Kinshasa2006 qui a pu nous conduire jusqu'en Belgique pour défendre ce projet et prendre langue avec beaucoup d’autres partenaires de Jeunesse Avenir de là tout comme d’ailleurs. Nous verserons dans ce lot les séances de travail avec Madame Fabienne GODFRAIND Présidente du comité de groupe CONTACT d’aide à la jeunesse d’une part et Edwin de Boevé, Directeur de dynamo International, de l’autre.

Dans le cadre du processus électoral, nous retiendrons la participation à la formation des formateurs, la formation et la participation à la formation des observateurs des opérations de ce référendum, la supervision des observateurs, la formation et pour la vulgarisation du projet de constitution mais aussi pour la sensibilisation porte à porte pour le référendum et la constitution dans 17 associations des jeunes et au siège sociale de Jeunesse Avenir. La distribution avec à l’appuis l’exposition en 4 langues nationales et le français du dit textes de constitution à la bibliothèque de jeunesse avenir pour une consultation gratuite du 10/10/ au 17/12/2005.
L’organisation de la restitution de voyage de Belgique du Président de Jeunesse Avenir pour le compte du RENOSTR. La participation aux ateliers de formation sur la prise en charge de personnes vivant avec le VIH/SIDA dans le cadre de RCP+ et la marche de PVV à la journée du 02 décembre 2005, de la participation tout au long du 2ème semestre à la mise en place des réseaux nationaux de jeunes et le VIH/SIDA sous la supervision de l’UNICEF et le PNMLS /Kinshasa et des participation à la rencontre entre la CEI et les ANES sous l’initiation de EISA au stade de Martyrs

DIFFICULTES
L’association travaillant dans l’environnement socio politique qu’est celle de la République démocratique du Congo, elle éprouve beaucoup des difficultés pour réaliser ses objectifs. Dévouée et dynamique, cette structure a besoin d’une attention particulière de toute la communauté ce qui semble ne pas être le cas. Cette attention est pour le moment timide et isolée. L’appuis en logistique ne correspond pas aux objectifs ambitieux que se proposent les animateurs de se groupe. Le non démarrage des activités agricoles dans le site de DUALE reste pour jeunesse avenir un affront pour l’année 2005, ce, par manque de source de financement sûre.

CONCLUSION

La vision du groupe étant de donner l’âme à la société civile congolaise en promouvant les association des jeunes pour qu’elles élargissent leur champs et qu’elles constituent, chacune dans ce qui le concerne, en interface entre les jeunes et les institutions à tout le niveau c'est-à-dire une association de quartier avec les autorités du quartier, celle de la commune avec les autorités communales et en fin une association nationale avec le gouvernement.

C’est dans cette logique, Jeunesse avenir, comme vous venez de lire le corps du rapport, n’a pas hésiter de porter les aspirations des ces structures partout où elle est passée. On peut inscrire cette optique avec la séance de travail avec le Directeur de Cabinet du Ministre de la jeunesse et sports, ou celle avec le directeur de production du secrétariat général de la jeunesse.
Ainsi l’axe du développement de l’implantation du groupe dans les provinces sont à glissé dans l’approche de fédérer les énergies pour un impact globalement positif dans l’ensemble du pays.
Raison pour la quelle remercions tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué ou collaboré à la réalisation des toutes les activités citées dans ce rapport 2005, ainsi souhaitons que leur bonne volonté soit comptabilisé dans le cadre de la restructuration du paysage culturel congolais et la formation de la conscience collective de chaque congolais. Toute en espérant recueillir vos avis et considérations sur ce travail social de rue.

Pour le Comité de rédaction

Sley Numbi

Chargé de la Culture

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO

JEUNESSE AVENIR
O.N.G. asbl
SIEGE ;8/AV, YUMBU Q/ NGAMPANI / C/ KIMBANSEKE
Tel ; 0999970588, 0999951008, 0818124325
E-mail: jeunav_mik@ hotmail.com

- Janvier 2006 -


Fichier attachéTaille
Rapport_d_activit_s_Ann_Jeunesse_Avenir[1].doc128 Ko
pg_fab_jeunesse_avenir[1].doc19 Ko