SJS-GRAJ pour la formation des jeunes à la résolution des conflits

Un conflit oppose à ce jour deux familles, l’une propriétaire et l’autre locataire, à Kimbanseke, une des communes les plus populeuses de Kinshasa. Source du conflit : la mort le mercredi 13 novembre 2002, dans des circonstances peu ordinaires, de la fille du locataire. Les témoignages recueillis des deux parties en conflits et d’autres personnes sur place établissent les faits suivants : le mardi 12 novembre vers 19 heures, la petite fille du bailleur (12 ans), porte un coup de bâton sévère à la tête de la fille du locataire pendant leurs ébats ludiques . cette dernière venu pleuré dans les jupes de sa mère se voit frapper à son tour pour n’avoir pas répliqué à la fille du bailleur. La situation de la fille du locataire s’aggrave au point que mort s’en suive. Pour la famille du locataire, c’est le coup de bâton de la fille du bailleur qui a occasionné sa mort . Disputes, bagarres… La Police intervient pour sécuriser les uns contre la colère des autres. la famille de la victime porte l’affaire en justice et réclame cinquante mille dollars américains (50 000$ US) en guise d’indemnisation …

Ceci n’est qu’un cas de conflit parmi tant d’autres auxquels sont confrontées les populations kinoises dans leur vie, tandis que ceux des zones où sévit la guerre les vivent en même temps que les conflits armés. Et si certains pensent qu’organiser des palabres en vue des résolutions pacifiques des conflits, n’est plus d’actualité , ils ont bien tort.

Voilà pourquoi le Groupe de Réflexion et d’Action pour la Jeunesse ,Si Jeunesse Savait, (SJS-GRAJ) » organise le mois prochain à Kinshasa un atelier de formation sur le thème jeunesse, paix et résolution des conflits en RDC. Destiné aux jeunes congolais vivant aussi bien dans les régions sous contrôle du gouvernement congolais (Kinshasa) qu’à ceux des territoires occupés par les rébellions (Gbadolite, Province orientale, Nord-Kivu, Sud-Kivu, Maniema, Kalemie), cet atelier traitera de la compréhension, la prévention et la transformation et de résolution pacifique des conflits. Les jeunes regroupés au sein de SJS-GRAJ sont convaincus que la mauvaise compréhension des conflits et la mauvaise façon de les gérer sont, dans nos communautés source de beaucoup de maux. La plupart des victimes desdits conflits , armés ou non, se comptant parmi les jeunes, c’est donc à ces derniers qu’il convient d’apprendre à les gérer et à les résoudre.

Considérant que les conflits armés que connaît depuis plus de cinq ans, la RDC, ont facilité la circulation de beaucoup d’armes légères (fusils, armes blanches, mines antipersonnel…), les participants à cet atelier seront également instruits sur les actions de désarmement pour le développement que gère l’unité de réduction d’armes légères du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), principal partenaire dans l’organisation dudit atelier.

Si vous êtes jeune, habitant l’un des territoires précités, actif dans une association ou ONG des jeunes sur place et que vous êtes désireux de participer à cet atelier à Kinshasa afin de participer à cette longue marche vers le règlement pacifique des conflits et de le relayer dans vos communautés d’origine, écrivez-nous (sjs@cooperation.net).