Ituri : le pétrole qui divise

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
DEMOCRATIE ET CIVISME POUR LE
DEVELOPPEMENT INTEGRAL
DECIDI
e.mail :democratieetcivisme@hotmail.com Tél 0998 910 874
site web : http://www.societecivile.cd/membre/decidi
http://societecivile.cd
Personnalité juridique : AM n° 841/CAB/MIN/J/2005 du 15 août 2005

Ituri : le pétrole qui divise

Une découverte plus catastrophique que bénéfique. Avec toutes ses potentialités en or, en agriculture, en élevage, en forêt, en eaux (énergie), en poissons (Lac Albert), l’Ituri n’a pas été heureux. Et l’or noir …

Depuis la belle époque, l’Ituri possédait ses forêts et ses ressources naturelles, abondantes et diversifiées.
Depuis 1905, les Européens ont commencé à exploiter l’or de l’Ituri. Cet or était jaune.
L’Okapi, l’animal rare au monde, n’existe qu’en Ituri et ses environs immédiats. A l époque, cela attirait beaucoup de touristes.
Le lac Albert n’avait rien à envier aux océans, car il pouvait nourrir les Ituriens et faire exporter ses ressources.

Chaque partie, chaque portion de terre en Ituri est fertile. Tout poussait : légumes, fruits, café, coton, tabac, arachides, riz, pomme et pomme de terre, sorgho et maïs, haricot, manioc,…

Et pourtant., et pourtant, …jusqu’aujourd’hui, en 2008, l’Ituri, ce District de la Province Orientale, avec ses 66.000 Km2, n’a ni un mètre carré de routes asphaltées, ni un mètre carré de voie ferrée, même pas un moyen de transport sur le Lac Albert, encore moins un moyen de transport en commun routier. L’Aéroport de Bunia est un héritage colonial, réfectionné par la MONUC (Mission d’Observation des Nations Unies au Congo). Le petit Aérodrome de Aru est l’œuvre de la MONUC avec l’aide de la population locale.

Alors, toutes ces richesses pour quoi et pour qui ? Or, pétrole, bois grume, okapi, éléphant, arachides, tabac, coton, vaches, mouton, où êtes-vous ? Pourquoi avez-vous étés créés, pour le bonheur ou pour le malheur de l’Ituri ? Si c’est pour le malheur, alors retirez-vous, s’il vous plaît de notre territoire.

La situation actuelle concernant le pétrole du Lac Albert est trop triste. Avant même d’être exploité, des problèmes se posent : Ministres, ministrables, parlementaires nationaux et députés provinciaux abandonnent leur poste pour aller sur terrain au lieu de défendre l’Ituri à partir de là où ils sont. Dans ce cas, que fera la base, ceux qui sont restés pour protéger ces biens ?

La DECIDI, qui est membre de la Société Civile de l’Ituri aussi, appuie totalement la position de la SOCIT, qui vise à déposséder le Ministre Mende Lambert de toutes responsabilités de signer au nom du Gouvernement congolais le dossier du pétrole du Lac Albert. Aussi, la DECIDI demande à tous les membres de la SOCIT d’être unis et de ne suivre que les intérêts de la région. Attention aux autres qui partent de n’importe où pour aller décider à partir de l’Ouganda, après des réunions clandestines et interminables à Kinshasa, à Kisangani, en Europe, …

A la Société Civile de l’Ituri de tenir bon, car la vérité vaincra et surpassera la corruption, même si elle est pratiquée par des experts comme nos frères et sœurs Congolais.

24.06.2008
La DECIDI

http ;//www.societecivile.cd