Lettre de protestation de la SOCICO/Kasaï Occidental face à son exclusion de l'At sur l’efficacité de l’aide au développement

Société Civile du Congo
- SOCICO -
Enregistré sous réf. F92/3787 Ministère de la Justice
Coordination Provinciale du Kasaï Occidental
C/° RJMP/ONGDH : sIs Avenue SHABUNDA (ex Macar) n° 23, Commune De Kananga.
Téléphone : +243 997 406 289, email : rjmp_3269@yahoo.fr

Kananga, le 29 août 2008
N/Réf. SOCICO/KOCC/MEK/123/08

Objet : Exclusion SOCICO/KASAI OCCIDENTAL
Protestations

Aux Acteurs et Partenaires de la Société Civil
de République Démocratique du Congo

Excellences
Révérends (des),
Mesdames, Messieurs,

La Coordination Provinciale de la Société Civile du Congo (SOCICO/Kasaï Occidental, Forces Sociales) a le profond regret de porter à votre connaissance, pour dispositions, l’exclusion dont ses structures membres et son Coordonnateur Provincial, Monsieur Edel Martin KABUTAKAPUA, sont victimes de la part de certains partenaires de la Société Civile.
En effet, le comportement de Monsieur Alex MUKANYA –Coordonnateur de la plate-forme « Société Civile Forces Vives du Kasaï Occidental »- avec la complicité de la Division des Affaires Civiles de la MONUC/Kananga, fait des activités et appuis à la Société Civile une affaire personnelle, de famille et un club d’amis.
Excepté les activités organisées par le Gouvernorat de Province, le Bureau de Représentation Provincial de la CEI et les diverses sections ou divisions de la MONUC/KANANGA, sauf celle des Affaires Civiles, nos structures tout comme le Coordonnateur Provincial ne sont plus associés aux activités organisées en faveur des Organisations Non Gouvernementales. Pour illustration, nous en voulons la liste ci-dessous :
1. Exclusion de l’Atelier Provincial en prévision de l’Atelier National sur l’efficacité de l’aide au développement tenu et organisé à Kananga du 21 au 23 août 2008 par la Société Civile avec l’appui du PNUD et la collaboration de la Division des Affaires Civiles de la MONUC/Kananga. En élaborant la liste des 33 participants, la Société Civile Forces Vives et la Section des Affaires Civiles de la MONUC/KANANGA ont exclu totalement les structures membres de la SOCICO et son Coordonnateur Provincial au profit des seules les structures de la Société Civile Forces Vives dont la majorité des représentants audit atelier ont présenté une image négative des participants de notre Province quant à la maîtrise de la question traitée et à la participation active. Les animateurs de cet atelier peuvent en témoigner ou en dire plus;
2. Exclusion du don en matériel informatique le 1er juillet 2008 par la MONUC/Kananga. Seule la Société Civile Forces Vives a profité de cette faveur (voir en annexe notre réaction à Madame Chef du Bureau de la MONUC/Kananga qui, jusqu’à ce jour, demeure sans suite).
3. Menaces et bousculades du Coordonnateur Provincial de la SOCICO par Monsieur Théo BALANGANAYI (Assistant à la Section des Affaires Civiles de la MONUC/Kananga, Section favorable à la Société Civile Forces Vives. C’était en mai 2008. Le fait avait été porté à la connaissance de Monsieur Touré, Coordonnateur de la Section Electorale, car, les portes de Madame Veronika (coordonnatrice de la Section Affaires Civiles) que nous cherchions à rencontrer étaient tout simplement restées verrouillées.
4. Fausse accusation, par le Coordonnateur Provincial des Forces Vives, contre notre Coordination Provinciale d’être une création de l’Honorable Pierre SHINDANI Muamba, actuel Coordonnateur du BRP/CEI Kasaï Occidental, alors que nous avons repris nos activités depuis 2004 (voir notre réaction en annexe 2). Cette manœuvre visait simplement à nous effacer de la scène provinciale pour des raisons tribales et par souci de faire toujours de la Société Civile dans l’Ouest Kasaï un monopole, un clan, une famille ou un club d’amis.
Nous profitons de cette circonstance pour dénoncer avec véhémence la partialité manifeste des responsables de la Section des Affaires Civiles de la MONUC/Kananga dans ce dossier et sa complicité dans l’exclusion de la SOCICO/Kasaï Occidental des activités qu’elle organise à l’instar de deux ateliers au profit des acteurs de la Société Civile organisés et financés en 2007 et la restitution à travers les différents territoires de notre Province avec l’appui accordé à la seule Société Civile Forces Vives du Kasaï Occidental.
Pourtant, faisant preuve de maturité, de culture démocratique et de connaissance de la Société Civile en évitant toute discrimination lorsque l’occasion nous est donnée d’être point Focal d’une activité ou d’un projet. C’est le cas de :
• Du Cadre de Concertation de la Société Civile pour l’Observation des Elections (CDCE) de 2006. Nous avons inclus toutes les tendances de la Société Civile –tant à l’atelier de formation qu’au déploiement des observateurs sur terrain- dans l’intérêt supérieur de la population ouest - kasaïenne qui n’est le monopole ni de la SOCICO ni des Forces Vives ;
• Du Projet d’Evaluation des Programmes d’Education Civique et Electorale financé par l’ONG Internationale Christian Aid. L’atelier provincial de 20 participants organisé parmi lesquels le Président même de la Société Civile Forces Vives, Monsieur Alex MUKANYA MPANYA. Et j’ai pesé de tout mon poids pour le recrutement de l’un des leurs, en l’occurrence Monsieur Grégoire NYONGA MPOYI, en qualité d’Evaluateur Provincial dudit Projet.
De ce qui précède, tout en protestant contre tous les partenaires impliqués dans la marginalisation de la Coordination Provinciale de la SOCICO/Kasaï Occidental, au nom des structures de ladite Coordination, je sollicite votre intervention en ce qui vous concerne et à votre niveau pour que cessent rapidement ces injustices.
Je vous remercie de l’attention particulière que vous daignerez accorder à la présente et vous prie de croire, Excellence/Révérends (des)/Mesdames/Messieurs, en l’expression de ma haute considération.

LE COORDONNATEUR PROVINCIAL,

=/= Ass. Edel Martin KABUTAKAPUA=/=
Président Provincial