Comment se présente la Chefferie des Kaliko-Omi à l’aube de la Décentralisation en RD Congo !

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
DEMOCRATIE ET CIVISME POUR LE
DEVELOPPEMENT INTEGRAL
DECIDI
e.mail :democratieetcivisme@hotmail.com Tél 0998 910 874
site web : http://www.societecivile.cd/membre/decidi http://www.societecivile.cd
Personnalité juridique : AM n° 841/CAB/MIN/J/2005 du 15 août 2005

Comment se présente la Chefferie des Kaliko-Omi à l’aube de la Décentralisation en RD Congo !

La Chefferie des Kaliko-Omi est lésée, très lésée par plusieurs années de règne des Congolais qui ne pensent pas au bien-être de la population. Pour faire entendre sa voix, les fils et filles de cette Chefferie recourent aux hommes de bonne volonté pour lui venir en aide, pas nécessairement en argent ou en matériels. Ainsi, la DECIDI présente les problèmes auxquels cette Chefferie est confrontée, problèmes qui sont d’ailleurs valables pour toutes les autres Chefferies du Congo.
:
Point I: La Collectivité , sa connaissance

Histoire, géographie et administration

A) Naissance de la Chefferie unie des Kaliko-Omi

Avant 1933, il existait 4 Chefferies dans la région située entre le Soudan et le Congo Belge. Il s’agissait de la Chefferie du Chef Dema
Chefferie du Chef Ombaga
Chefferie Omi du Chef Ahuta, et
Chefferie du Chef Madhi,
qui furent réunies en Chefferie des Kaliko-Omi par l’Arrêté du 21 juin 1933, signé de Mr F. ABSIL, alors Commissaire du District de Kibali-Ituri, à Irumu. La reconnais-sance de la Chefferie unie des Kaliko-Omi par le Commissaire du District se base sur un rapport de l’Administrateur du Territoire, Mr J. QUIX, rapport daté du 20 juin 1933. Et ce dernier s’est référé au Procès-Verbal issu de la rencontre du Conseil des Notables tenu au Village du Notable Aubha en date du 19 sept 1932. La Chefferie unie des Kaliko-Omi fut placée sous le règne du Chef Dema, avec Chef Aubha comme Adjoint ou Sous-Chef. Elle comprenait alors 2 tribus : Omi et Madhi, divisées en 15 clans avec 15 Chefs à leur tête et 90 familles, dont 80 familles Omi et 10 familles Madhi.
Voici les clans de la tribu Omi
Clan Nom du Chef nombre des familles
Awoloto Dema, Chef de la Chefferie 8
Mitria Leko 7
Leya Androbo 8
Ombatsi Ambo 1
Alinya Tsama Moke 7
Adibo Bidri 6
Azigi Baza 4
Nyandura Aubha, Sous-Chef 6
Egerako Tsakayi 7
Ombatsi Eyaba 5
Odranyi Ebibi 10
Morodo Aloga 4
Geyeya Andetsa 4
Amati Oba 3

Le clan de la tribu Madhi
Madhi Kalika 10

B) Coutume ancestrale
Le Chef portait des objets de valeur en plus de l’habillement qui couvrait le
corps. Ces objets de valeur étaient cousus, confectionnés ou forgés. Il s’agissait
notamment de
- manilles (bracelet massif) en fer aux poignets, aux chevilles
- peau de chèvre, antilope, singe, boa, léopard, lion, hyène, suspendue à
l’épaule (droite ou gauche) coiffure en peau de léopard ou de lion
- lance à la main droite des perles suspendues sur la peau.
Bien sûr que tout cela n’était pas porté à la fois et à tout moment.

Le trône du Chef était bien garni et embelli de peau. La première femme (Dame)
du Chef – car il pouvait en avoir plusieurs - commandait les autres et était
respectée par tout le monde. Considérée comme conseillère numéro 1, elle prenait
parfois part à des grandes réunions du Conseil de la Chefferie.

C) Archives à rechercher à DIVATER/Kisangani
(Division de l’Administration Territoriale – Documents de référence)
- Décret du 02 mai 1910
- Ordonnance d’Administration générale du 23 août 1910
- Rapport d’enquêtes de l’AT Grégoire du 28 novembre 1919
- Arrêté n° 223 du 26 nov 1919 du District du Haut-Uélé, à Niangara
- Rapport d’enquêtes de l’AT du 02 juin 1920
- Arrêté n° 392 du 26 juin 1920 du Commissaire de District du Haut-Uélé,
à Niangara
- Arrêté n° 243 du 06 oct 1920 du Commissaire de District du Haut-Uélé
- Rapport du 24 sept 1920 de l’AT , Mr. Grégoire
- Rapport d’enquêtes de l’AT Morkes du 04 août 1921
- Arrêté du 14 juil 1924 du CDD de Kibali-Ituri, à Irumu, Mr. Hackers
- Rapport de l’AT Bleuzé du 27 sept 1925 Arrêté n° 391 du 15 déc 1929
- Arrêté n° 315 du 15 déc 1929 PV du Conseil des Notables tenu au
village du Notable Aubha en date du 19 sept1932
- Note de regroupement en date du 20 sept 1932 de l’AT J. QUIJ
- Arrêté du 21 juin 1933 du CDD de Kibali-Ituri
C’est très important d’avoir des archives, surtout que le Bureau du Territoire de Aru a été incendié par des criminels en 2005. Le feu avait consummé toutes les archives.

d) Evolution :
- Population 1959 16.774 habitants
1977 29.717 “
1980 30.520 “
(Densité de la population au KM2 en 1980 égale à 25,62 habitants –
soit sur une superficie de 1.174 Km2)
2005 112.015 habitants

- Structure administrative et politique
En 2008 la structure administrative et l’organisation politique de la
Chefferie se présente comme suit :
De 2 tribus en 1933, on est à une seule, la tribu ou ethnie des Kaliko-Omi
De 15 clans, on est à 6 Groupements administratifs
Les 90 familles, dont 80 Omi et 10 Madhi forment aujourd’hui
51 Localités administratives et coutumières

e) Statistiques de la production vivrière : année 1977

Manioc 58.794 to Haricot 5.899 to Maïs 2.582 to
Arachides 1.532 to Eleusine 804 to Paddy 382 to
Patate douce 6 to Banane 80 to Sésame 783 to
Total de production: 70.662 to
Ce qui place la Chefferie des Kaliko-Omi au-dessus de toutes les autres
Chefferies et Secteur du Territoire d’Aru, soit
Lu 68.476 to Kakwa 40.304 to Zaki 36.897 to Aluru 23.058 to Nio 15.068 to Ndo 6.671 to Otso 5.725 to

f) Limites / Frontières

La Chefferie des Kaliko-Omi a des frontières avec le Soudan et des limites avec des Chefferies et Territoire suivants:
Au Nord: La République du Soudan et la Chefferie des Kakwa
A l’Est : La Chefferie des Kakwa et celle des Zaki
Au Sud : La Chefferie des Aluru et le Secteur des Ndo
A l’Ouest : Le Territoire de Faradje, dans le District du Haut-Uélé.

NB : Selon une carte géographique tourisique dressée par le Prof Idringi Ade Nyori en 1999, les limites entre les Territoires d’Aru et Faradje passent au milieu du Mont Nzinzi. Il reste à savoir , quelle est l’étendue de l’endroit “Nzinzi”.

g) Quelques éléments sur la Chefferie des Kaliko-Omi: Situation de 2006
Ecole maternelle néant
Ecole primaire 39
Ecole secondaire et technique 11
Grandes compagnies de production économique 3
Grands commerçants néant
Hôpital de Référence 1
Centres, postes de santé tradi-praticiens 19
Centres de négoces 2
Foyer social 1
Site touristique 2

h) Proposition pour la composition de l’Exécutif
Dans le cadre de la décentralisation, il y aura des lois qui vont déterminer les
fonctions spécifiques du Chef coutumier, ainsi que la composition de son
Bureau. Mais, compte tenu des particularités de chaque entité, l’organisation
du Bureau du Chef dépendra des besoins en personnel de cette entité, étant
donné que la Fonction publique sera locale, donc supportée financièrement
par l’entité qui l’emploie.

Pour la Chefferie des Kaliko-Omi, nous proposons ce qui suit :
- Un Secrétariat administratif bien équipé (correspondance, protocole,
relations, 5 personnes) - Un Conseiller politique et juridique
- Un Conseiller chargé de développement et des Affaires Sociales
(Agronomie, Elevage, Pêche, Forêt, Femme et Famille)
- Un Conseiller chargé de l’Economie, Finances, Commerce, Mines et Energie
- Un Conseiller chargé des Infrastructures, Tourisme, Sports et Jeunesse

i) Proposition pour le Conseil de la Chefferie
Commissions de Travail : Trois, en raison de 4 Conseillers par
Commission, le Président faisant la navette

- Commission Politique, Administrative, Juridique et Socio-Culturelle. Missions : Culte et religion, santé, éducation et enseignement, femme et famille, jeunesse, sports, fonction publique,
- Commission Economique, Financière et Infrastructures.
Missions : Budget, Finances publiques, Commerce, Agriculture, Eaux et Forêts, Environnement
- Commission Sécurité et Relations Extérieures : Armée, Sécurité, Diplomatie, Migration, police, ordre public

Comme dit plus haut, l’organisation interne de la Chefferie devra beaucoup plus tenir compte de l’efficacité et non des ordres parachutés qui souvent ignorent les réalités du terrain. Les conseillers élus auront à débattre de cette liste avant de faire le Règlement Intérieur.

Point II : Programme de développement sera axé sur

Santé: Chaque Zone de santé est composée de 6 éléments:
BCZ Bureau Central de Zone
HGR Hôpital Général de Référence
CSR Centre de Santé de référence
CS Centre de Santé
PS Poste de santé
PEV Programme Elargi de Vaccination avec des Services
spécialisés: Lèpre, Tuberculose, Peste, ,...

Pathologies dominantes dans le Disrtict de l’Ituri: Paludisme, infections
Respiratoires aiguës, maladies diarrhéiques, grippes, MST/SIDA, maladies
transmissibles à l’enfant, lèpre, tuberculose, peste, infections bucco-dentaires et
ophtalmiques, maladies mentales, malnutrition, rougeole, choléra.

Enseignement et éducation: Etat de lieu
Bourses d’études pour les meilleurs
Compétences expatriées recherchées et sollicitées
Enseignement de la religion, morale, ethique et civisme
Manuels scolaires, bibbliothèques, librairies
Infrastructures, taux de scolarisation, taux de réussite aux examens

Recherche scientifique: Les activités de production nécessitent des recherches
appliquées à tous les niveaux. Ce que doit faire la Chefferie, c’est de
- faire l’inventaire des chercheurs avec capacités localement
- publier et appliquer les résultats de recherches
- cibler les domaines de recherche
- encourager et motiver les immigrés dans la recherche

Agriculture, infrastructures routières, énergie
- Faire l’état de lieu, améliorer les semences , cibler les productions rentables,
- réhabiliter les routes pour l’évacuation des produits,
- énergie pour la transformation des produits périssables

Economie, habitat, foncier
- Contrôle des prix, publication des statistiques, constitution des stocks,
- suppression des tracasseries,
- création des centres et villages agglomérés, initier la distribution des
parcelles dans les centres agglomérés,
- monnaie et indice des prix,
- juguler les conflits fonciers,
- créer des coopératives, maisons d’épargne, desinstitutions financières

Sécurité, administration, environnement, justice
- organisation d’un recensement général
- libération de la vie associative
- contrôle de la migration, garantie des circulations
- éviter les feux de brousse, protéger les boisements et forêts
- veiller à la justice distributive , rééduquer les prisonniers

Sports, jeunesse, genre, culte
- Encourager les sports d’élite
- encadrer les femmes et les familles
- créer des centres professionnels
- lutter contre l’ivresse et le dopage, ainsi que contre la consommation
des drogues
- Révaloriser l’art ancestral et moderne

Point 3: Partenariat pour le développement

L’ASBL DECIDI (Démocratie et Civisme pour le Développement Intégral) est le premier partenaire de la Chefferie des Kaliko-Omi. Elle va l’accompagner dans l’organisation et la conduite des travaux pour le développement.
Aussi, la DECIDI pourra aider la Chefferie des Kaliko-Omi à entrer en contact avec la Chefferie des Bayeke au Katanga et de Kaziba au Sud-Kivu pour leur expérience dans le retracement de leur histoire et de jumelage avec des villes en Europe. La DECIDI possède déjà une documentation importante pour le début d’une bibliothèque à Mado.

Pour bénéficier de l’expérience des Kaliko-Omi qui vivent dans la diaspora, la DECIDI fera un recensement de ceux qui sont à Kinshasa, Kisangani, Bunia et dans des pays européens, asiatiques, américains, etc
A Kinshasa, nous avons l’AKOKIN: Association des Kaliko-Omi de Kinshasa,
A Bunia, il y a Atsiti, à Kisangani, on s’organise encore.

Sur place dans la Chefferie, nous avons commencé à recenser des associations, telles que:
- Groupements agricoles de Rereva, de Oria, de Wayiko, d’Abedu, des mamans de Popo,
de Dhoya, de Ara,...
- Coopérative des Eleveurs Kaliko,
- Association des planteurs de tabac de Auzi
- ASBL des Eleveurs de Mobiri, de Oli, de Popo, de Dhoya, de Katsa
- Alphabétisation des mamans de Laybo,
- Association des commerçants de Mado
- Culture attelée de Wayiko,
- Associatioin des ébénistes de Popo
- Association des menuisiers de Azay,
- Radfio Club Envoa de Wala etc.

Observation finale:
Il serait mieux que la Chefferie interdise immédiatement l’exploitation des bois rares chez les Kaliko-Omi par des Ougandais, bois exploités anarchiquement et systématiquement.

Pour la conservation des routes en bon état, la Chefferie doit dès maintenant bénéficier des taxes de péage routes et non le Territoire.

En attendant vos idées, nous restons à votre écoute. L’objectif de la DECIDI est que les Chefferies se connaissent, afin de pouvoir faire face aux lois et règlements qui descendront de la Province ou de Kinshasa, car les ennemis de la vraie décentralisation sont très nombreux.

Fait à Kinshasa, le 27 septembre 2008

Pour la DECIDI

Honorable Bha-Avira Mbiya Michel-Casimir