Organisation administrative coloniale et ses effets : Cas de la Chefferie des Kaliko-Omi (I)

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO
DEMOCRATIE ET CIVISME POUR LE
DEVELOPPEMENT INTEGRAL
DECIDI
e.mail :democratieetcivisme@hotmail.com Tél 0998 910 874
site web : http://www.societecivile.cd/membre/decidi
http://www.societecivile.cd
Personnalité juridique : AM n° 841/CAB/MIN/J/2005 du 15 août 2005

Organisation administrative coloniale et ses effets : Cas de la Chefferie des Kaliko-Omi (I)

En 1897, quand les premiers Européens occupèrent l’Enclave de Lado dans l’actuel Soudan, non loin des frontières Congo-Belge / Soudan, ils trouvèrent une organisation de la population autochtone, où des familles regroupées en clans, avaient à leur tête un Notable. Ce Notable était nommé Patriarche. Le plus connu fut Ombaga, Chef de plusieurs familles Kaliko/Madhi, qui occupèrent l’espace dans les actuels Territoires d’Aru et de Faradje, ainsi qu’une partie du Sud-Soudan.

En 1903 mourut le Patriarche Ombaga. Etant donné que l’organisation avait un conseil, le fils aîné du Patriarche Ombaga, du nom de Mava fut présenté aux Européens, qui le nommèrent Chef des familles en remplacement de son père défunt. Et il régna sur les Kaliko de deux côtés des frontières Congo-Soudan (Crète Congo-Nil).

A partir de 1910, l’administration et l’organisation de la Colonie furent soumises aux dispositions du décret du 02 mai 1910 et à l’ordonnance d’administration générale du 23 août de la même année.

Dès 1912, le Territoire des Kaliko s’est vu être scindé en deux, l’un au Soudan sous le règne du Chef Mava et l’autre au Congo, sous l’administration du Chef Adjuga. Ce dernier avait un territoire tellement vaste, que les Européens durent couper en plusieurs parties. Ainsi certaines familles furent rattachées aux clans Kakwa du Chef Seru, Clan Logo du Chef Kitambala et à Yibu.
Cette année 1912 vu également la création officielle du Poste administratif d’Aru, car le Chef-lieu du Territoire Aru-Mahagi se trouvait jusque-là à Mahagi.

Les enquêtes géo-ethnographiques menées par les Européens à partir de 1915 révélèrent que les habitants de cette contrée n‘étaient pas coutumièrement homogènes et qu’il fallait les séparer pour une bonne administration. Il fallait donc regrouper les gens selon les langues parlées, qui étaient les Lugbara, Kaliko, Logo, Kakwa,…
Comme conséquence, le Chef Mava qui se trouvait au Soudan devait regagner le Congo avec ses clans pour s’installer au Congo sous l’administration de la Colonie Belge. Et ce fut chose faite.

En 1919, le Chef Adjuga, qui avait pris la relève, mourut en fin mars. Le 29 novembre 1919, son fils Ombaga fut investi par le pouvoir colonial Chef et la Chefferie devint « Chefferie Ombaga ».
Les européens en profitèrent pour délimiter la région par la création des clans et des Chefferies.

Et le 26 novembre 1919 fut constituée officiellement et par Arrêté n° 223 du Commissaire de District du Haut-Uélé, à Niangara, la Chefferie des clans Omi du Chef Dema, le Chef coutumier du clan Awoloto. Dema fut nommé Chef de cette Chefferie.
En application des résultats des enquêtes géo-etnographiques, dix villages furent regroupés pour constituer la Cheffferie. Ce sont les villages d’Aloga, Ebibi, Ateya, Nyaku, Wadri, Amana, Kugi, Endraa, Andetsa et lomereko. Il est à noter que le Commissaire de District du Uaut-Uélé avait pris son Arrêté en tenant compte du rapport de l’Administrateur du Territoire, Mr. Grégoire (non autrement nommé), rapport daté du 25 novembre 1919.

Deux jours plus tard, soit le 28 novembre 1919, la Chefferie Omi du Chef Ombaga fut constituée par Arrêté n° 225.
Sur rapport de l’AT Grégoire du 28 novembre toujours de cette année 1919, le CDD de Niangara signa un Arrêté pour désigner à la tête de la Chefferie, le nommé Ombaga, Chef coutumier du clan Nyadura. Cette Chefferie était composée des villages dénommés Baza, Okaga, Amiroga, Anguzu et Godi.

Une fois Ombaga nommé, certains villages étaient restés sous la direction du Chef Govole, proche parent de Mava. Convaincu de regagner le Congo belge, Mava rejoint la région d’Aru et s’est vu confier la Chefferie où Govole était le Chef.

Le 06 octobre 1920, par Arrêté n° 243 du CDD du Haut-Uélé à Niangara, et sur proposition de l’AT Grégoire, la Chefferie des Kaliko Madhi fut constituée sous la direction du Chef Mava. Cette nouvelle Chefferie comprenait les villages dénommés Mava, Onia, Govole, Buta, Bagora, Losokore, Ataliva, Afegai, Alibe et Adraa. Mava mourut le 20 décembre 1920 et ne régna pas longtemps à la tête de cette Chefferie.
Au cours de la même année, le CDD du Haut-uélé créa la Chefferie Omi du Chef Ahuta par Arrêté n° 392 du 26 novembre, sous la direction du Chef Ahuta. Cette Chefferie était constituée des villages Ahuta, Amatsa, Dratsoa, Andetsa, Lomerega, Aloma, Amandi, Matoga, Aderebo, Bua, Abu, Odema, Oga et Buti.

Au cours de l’année 1921, plusieurs événements eurent lieu. Avec la mort du Chef Ahuta le 8 décembre 1921, nommé Chef de la Chefferie qui porta son nom, en date du 20 novembre 1920, la Chefferie fut dirigée par son puîné du nom d’Adraa. Sa désignation ne fut confirmée qu’en 1922.

La suite suivra, car l’histoire est longue. Seulement, nous voulons vous montrer par-là comment l’administration belge était organisée à son niveau et prenait beaucoup de temps pour étudier les Congolais en vue les organiser administrativement. Après l’indépendance cette allure a diminué. …

Fait à Kinshasa, le 18 octobre 2008

Pour la DECIDI

Honorable Bha-Avira Mbiya Michel-Casimir