Les Communicateurs catholique d'Afrique plaident pour la paix et la bonne gouvernance sur le continent

Nous, communicateurs catholiques de l'Afrique et des îles de l'océan Indien, à la fin du séminaire organisé par le Symposium des Conférences épiscopales d'Afrique et de Madagascar (SCEAM) et la Section Africaine de l'Association catholique mondiale de communication ( SIGNIS Afrique), sur la consolidation de la paix et la bonne gouvernance, qui s'est tenu au Centre de Conférence du secrétariat de la Conférence épiscopale de Tanzanie (TEC), à Kurasini, Dar-Es-Salaam, en Tanzanie, prenons résolutions contenues dans le présent communiqué:

(1) Nous exprimons notre reconnaissance à Dieu qui a suscité cette rencontre, au moment ou l’urgence de la paix se fait fortement sentir sur le continent. Nous réaffirmons que le rôle de l'Église dans cette perspective est plus que pressant. Nous implorons le Seigneur afin de toucher le cœur de nos dirigeants, de sorte que l'Afrique devienne un havre de paix.

(2) Il y a une nécessité pour toutes les parties prenantes en Afrique - gouvernements, organismes religieux, société civile, entreprises, Africains vivant sur le continent et de la diaspora, d'accorder une attention prioritaire à la question de la consolidation de la paix et de la bonne gouvernance en Afrique. Le développement du continent est à ce prix.

(3) Les conflits et les guerres dans les différentes régions sur le continent sont le résultat de l'ambition démesurée des dirigeants politiques et de leurs alliés, tant à l'intérieur qu’a l'extérieur du continent, de la corruption, du chauvinisme ethnique, du fanatisme religieux, du syndrome de l’enrichissement rapide d'une minorité de personnes dans les couloirs du pouvoir dans nos différents pays.

(4) Il urge de mettre un terme aux guerres et conflits dans les différentes régions du continent qui entravent le développement, ravagent le continent et appauvrissent la majorité des Africains malgré la bénédiction dont jouit l’Afrique avec l’abondance des ressources humaines et naturelles.

(5) Pour qu’advienne la paix souhaitée en Afrique, que tous les seigneurs de guerre sur le continent aient la crainte de Dieu dans leur cœur, le respect de la dignité humaine et du droit à la vie ; qu’ils s'imprègnent de l'esprit de pardon et d’amour vrai et donnent une chance à une véritable réconciliation dans la vérité, l'équité et la justice.

Tout en félicitant les évêques des différentes Conférences épiscopales catholiques sur le continent qui sont la voix des sans-voix par la condamnation de l'injustice et de l'inhumanité, nous leur demandons instamment de redoubler d’efforts et de donner un appui concret pour une communication efficace pour l'évangélisation en Afrique. Pour cela, nous remercions et félicitons le Conseil Pontifical pour les Communications Sociales dans ses efforts pour que les Conférences Episcopales intègrent la Communication Sociale dans leur planification pastorale.

Il est urgent pour l’Eglise catholique de faire de la communication, la pierre angulaire de la pastorale de l'Eglise sur le continent. Dans cette perspective, il y a nécessité pour l'Église en Afrique de consacrer davantage de ressources humaines, matérielles et financières aux moyens de communication sociale, car la Bonne Nouvelle de notre Seigneur Jésus-Christ, le communicateur par excellence, constitue la pierre angulaire de l'évangélisation.
Ce programme de communication doit être introduit dans le cursus des séminaires et maisons de formation religieuse sur le continent ; les chargés de cours dans ces établissements d'enseignement ainsi que les prêtres et les religieux doivent être bien outillés par le biais de la formation dans le domaine des communications sociales.
En tant que communicateurs catholiques, nous sommes résolus plus que jamais à mobiliser toutes les ressources pour la promotion de la paix, la réconciliation véritable et la bonne gouvernance sur le continent grâce à l'efficacité de nos outils professionnels de sorte à promouvoir la vérité, le respect de la dignité humaine, la justice et la paix ainsi que les cultures africaines qui développent ces valeurs. Nous soulignons également la nécessité d'une plus grande collaboration entre les départements de la communication et les autres départements des Conférences épiscopales, en particulier celle des commissions « Justice et paix ».
Nous sommes reconnaissants au Président du SCEAM, à la Conférence Episcopale de Tanzanie, au Président de SIGNIS Monde, à CAMECO (Catholic Media Council) et aux autres facilitateurs pour avoir contribué au succès de ce séminaire. Nous tenons également à exprimer notre gratitude à la Congrégation Pontificale de la Propagation de la Foi et à la Conférence des Evêques Catholiques des États-Unis (USCCB), pour leur soutien financier. Nous les assurons d'une nouvelle aube de la communication dans les efforts de l'évangélisation de l'Église catholique en Afrique, en particulier dans le domaine de la consolidation de la paix et de la bonne gouvernance.

Ont Signé :

Rév. Père Moses HAMUNGOLE,

Président SIGNIS Afrique,

Benedict B. ASSOROW (KSG)

Directeur des Communications du SCEAM