Réouverture des cantines scolaires par l’UNAF

COMMUNIQUE
Réouverture des cantines scolaires par l’UNAF
Depuis lundi 03 Avril 2003, l’Union Nationale des Femmes du Congo (UNAF) a enfin procédé à la réouverture de son projet pilote de « Cantines Scolaires » grâce à l’appui financier de l’Agence Canadienne pour le Développement International (ACDI) et de l’organisme Catholique Canadien Développement et Paix, ainsi que le Programme Alimentaire Mondial (PAM) avec l’approvisionnement en denrées non périssables.
Cela, à la grande satisfaction de 4.000 élèves bénéficiaires directs des repas journaliers gratuits qui commençaient à perdre espoir à cause d’une si longue interruption du projet qui remonte à la fin de l’année scolaire 2001-2002. Le personnel du projet, 130 personnes en majorité des femmes, les femmes vendeuses de légumes, du charbon, d’huile, des poissons ; les parents d’élèves, les autorités locales tout comme les enseignants ont accueillir avec grande joie la relance de ce projet d’utilité communautaire et vitale.
Dans un premier temps, ce sont les quatre anciens sites ACDS/Mikondo, RED/Masina, Elikya/Kisenso et ACISJF/Kingasani qui viennent de reprendre. Une cinquième cantine va fonctionner à partir du mois de mai 2003.
L’importance de ce projet n’est plus à démontrer au regard de la situation de pauvreté aiguë dans laquelle se trouve la population périphérique de Kinshasa, où il s’opère un délestage alimentaire dans les familles. Les cantines scolaires qui nourrissent 1.000 élèves par site, soit 4.000 élèves par jour sont considérées comme une bouffée d’oxygène pour les jeunes enfants qui accusent des déficiences nutritionnelles, une faible fréquentation scolaire, l’absentéisme, l’abandon précoce et des résultats scolaires médiocres.
Les Cantines scolaires sont à leur troisième année. Elles sont gérées par l’UNAF en bonne intelligence avec les partenaires Développement et Paix et PAM.
L’UNAF remercie très sincèrement tous ces partenaires pour cette marque de confiance qu’ils lui accordent à travers la relance de ce projet.
L’U N A F