CRIS DE DETRESSE DU RJMP : APPEL AU PARTENARIAT ET A L’APPUI DE SES ACTIVITES

CRIS DE DETRESSE DU RJMP : APPEL A L’APPUI DE SES ACTIVITES

AUX RESEAUX, ORGANISATIONS, FONDATIONS ET PERSONNES DE BONNE VOLONTE A TRAVERS LA RDC, L’AFRIQUE ET LE MONDE ENTIER.

Excellences, Honorables, Révérends (es), Mesdames et Messieurs,

Créé le 04 août 1999 et sur terrain depuis 2002, le Réseau « Jeunes dans le Monde pour la Paix » (RJMP/Asbl des Droits de l’Homme et de Paix au profit des jeunes) réalise bénévolement un travail considérable dans la protection et la promotion des Droits de l’Homme dans les milieux tant urbains que ruraux reculés où se commettent gravement plusieurs exactions des droits et libertés fondamentales des citoyens.

Installé aujourd’hui dans sept Provinces de la République Démocratique du Congo (Kasaï occidental, Kasaï oriental, Kinshasa, Sud-Kivu, Nord-Kivu, Katanga et Equateur) ainsi que dans plusieurs territoires et villages des provinces de deux Kasaï, le RJMP encadre plusieurs centaines des volontaires dont le travail et l’unique présence physique contraignent les acteurs étatiques pointés du doigt comme violateurs des Droits de l’Homme au changement de comportement dans leurs milieux respectifs. Mais cette Structure des Droits de l'Homme et de Paix au profit des jeunes n'a pas des partenaires financiers et son travail sur terrain rencontre beaucoup de difficultés. Veuillez nous venir en aide avec votre contribution soit nous mettre en contact avec ceux qui peuvent être intéressés par notre travail. Car nous sommes installés dans une province où il n'y a pas des bailleurs.

En près de neuf ans d’existence, le RJMP a déjà accompli de grandes réalisations sur terrain par des actions de plaidoyer et de lobbying en faveur de la justice, de la paix et de la sécurité auprès des autorités locales, provinciales, nationales, internationales et auprès de différents partenaires. Nous organisons des conférences, sessions de formation, ateliers, etc. Depuis 2005 nous organisons annuellement une semaine dite de paix en partenariat avec le Réseau Mondial pour la Paix qu’est Pax Christi International. Nous avons fait par ailleurs une œuvre remarquable dans la formation civique des compatriotes Ouest-Kasaiens particulièrement lors de la période préélectorale. Le RJMP a été aussi invité à participer à des rencontres nationales et internationales, notamment au Burundi en 2005, au Rwanda en 2007, au Kenya en 2007, au Tchad en 2007, au Brésil en 2006 et en Israël. C’est la qualité de notre travail sur terrain qui nous vaut une grande crédibilité auprès de tous. Et pour éviter de ternir notre image nous prévoyons, chaque année, des enseignements adaptés au profit de nos membres surtout ceux habitants les milieux ruraux pour qu’ils agissent conformément à notre mandat et selon les normes nationales, régionales et internationales en matière de protection et de promotion des cultures de paix et de droits de l’homme. Ces enseignements sont dispensés lors de la tenue de notre Assemblée Générale regroupant les représentants de différentes cellules, sous-sections et sections du RJMP.

Nous recevons des coups des téléphones et nous servons comme agence de vérification des informations aux structures nationales et internationales qui recourent à notre Association.

Nous avons travaillé en partenariat avec l’Ambassade des Etats-Unis d’Amérique en RDC et le Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, Bureau de terrain en RDC. Notre Organisation est partenaire ou membre de certaines plateformes nationales (telle la Société Civile du Congo –SOCICO-, le Réseau des Organisations des Droits de l’Homme d’Inspiration Chrétienne –RODHECIC-, la Ligue Nationale pour les Elections Libres et Transparentes –LINELIT-, DRC Partners/ONGDH, …) et des Réseaux internationaux comme Pax Christi International, World Movement for Democracy/NED, Global Young Action –GYAN-, etc.

Nos actions, qui apportent à coup sûr changement dans certains coins visités et où sont installées des sections, sous-sections et cellules, nous attirent beaucoup d’appels de la part d’autres coins non visités espérant aussi un changement avec notre présence sur terrain. Malheureusement, nous ne pouvons pas répondre positivement à tous ces appels qui fusent de presque tout côté, faute des moyens conséquents et surtout par manque des moyens de transport autonomes.

Certes, les appuis moraux (les visites, le lobbying de la part de certains partenaires auprès des gouvernants de notre pays, les réactions positives de certaines autorités politico-administratives à nos rapports et nos dénonciations) font toujours avancer notre travail et accroissent notre crédibilité et notre visibilité en même temps qu’ils rehaussent le moral de certains membres encore fidèles à notre Réseau.

Signalons que la réalisation de plus de 80% de notre travail (les diverses formations, les espaces de bureau et charges, les fournitures de bureau et matériel, les frais de communication et poste, la prime allouée aux membres permanents, les frais de déplacement et indemnités, etc.) se fait avec nos moyens propres. Il y a lieu de signaler que le bénévolat prolongé amène d’autres membres au départ du Réseau. Nous manquons cruellement des partenaires financiers ou bailleurs pouvant prendre en charge les diverses charges.

Les quelques réalisations ci-haut énumérées ne sauraient nous faire oublier les difficultés –et elles sont nombreuses- auxquelles nous sommes confrontés. Ces difficultés qui sont d’ordre matériel et financier ne pourraient être résolues avec nos seules maigres ressources et les faibles cotisations de nos membres eux-mêmes démunis. Parmi ces difficultés et obstacles figurent :
1. Le bénévolat prolongé. Notre travail fait appel aux volontaires et la plupart de nos activités voire nos missions dans les coins reculés et parfois dangereux sont réalisées souvent avec les moyens de bord et surtout grâce à la VOLONTE ;
2. La navigation sur Internet nous coûte trop cher vu les distances à effectuer pour trouver des cybers et les moyens financiers à débourser pour la lecture des messages (à ce jour notre boîte mail compte plus de mille nouveaux messages non lus). Souvent c’est après mille et une difficultés que nous parvenons à communiquer avec différents partenaires et à publier nos activités car, la facture d’une minute de navigation et d’impression d’une page coûte respectivement 0,1$ et 1$ US ;
3. Le moyen de transport autonome (motos et voitures).

Voilà pourquoi le RJMP lance son cris de détresse qui est un appel à tous les hommes et à toutes les institutions de bonne volonté -qui l’entendent et qui le liront- dont en particulier les Organisations du Nord qui interviennent en Afrique de s’ouvrir et de soutenir le RJMP, de manière à nous aider à améliorer nos performances sur terrain dans l’intérêt supérieur du peuple congolais.

Nous pensons que votre soutien matériel et financier au RJMP accroîtrait sa capacité de travail sur terrain et permettrait le changement dans la vie des milliers des citoyens qui, jusqu’à ce jour, vivent plusieurs formes d’esclavage dans leurs milieux respectifs et leurs situations restent parfois méconnues de la planète. Soutenir le RJMP c’est vous engager dans la lutte contre l’injustice sur la planète.

Présentement, nos priorités pour relever les divers défis qui sont les nôtres sont :

1. La prise en charge du loyer de notre bureau et du personnel à temps plein avec une prime ou un salaire;
2. La connexion Internet autonome ;
3. La dotation de notre Structure d’au moins une voiture « tout terrain », de quelques motos et vélos pour rendre possibles les visites sollicitées et la mobilité sur terrain ;
4. Le financement de notre programme d’éducation civique à travers les médias (Radio, Télévision) et plusieurs contrées afin de lutter contre l’ignorance par l’organisation des émissions, des séminaires et sessions de formation au bénéfice tant des victimes que des auteurs des violations des Droits de l’Homme.

A tous ceux qui auront perçu notre appel et réagiront positivement, je transmets anticipativement les remerciements de notre Réseau.

Pour certaines informations sur le RJMP, vous voudriez bien visiter notre site Internet www.societecivile.cd/node.php?id=1257 soit vous référer à Pax Christi International, notre partenaire international qui nous a déjà visité et qui est en contact permanent avec nous par le biais de Monsieur Mark BARWICK (email : mark@paxchristi.net, Téléphone : +32 (0) 250 255 50).

Fait à Kananga/Kasaï Occidental en RDC, le 05 février 2009

Pour le RJMP/ASBL

Edel Martin KABUTAKAPUA
Président Administrateur
Email : rjmp_3269@yahoo.fr
Web : www.societecivile.cd/node.php?id=1257
Téléphone : +243 997 406 289/+243 898 594 833
Bureau National: 23, avenue SHABUNDA -ex Macar- (Référence Immeuble Tshiebue Mulomba/croisement des Avenues Noëla de Roover –ex de la Mission- et Shabunda, Commune de Kananga/Province du Kasaï occidental
République Démocratique du Congo