SOCIETE CIVILE DU KASAI OCCIDENTAL DECU PAR LE CHEF DE L'ETAT

COMMUNIQUE DE PRESSE N° SOCICO//K.OCC/MEK/001/10

La Société Civile de la République Démocratique du Congo, Coordination Provinciale du Kasaï Occidental, est profondement indignée de n’avoir pas été reçue par le Chef de l’Etat Congolais, Joseph KABILA KABANGE durant son séjour kanangais du 29 au 31 août 2010 sans oublier son séjour de Tshikapa du 31 août au 02 septembre 2010.
Le regret de la SOCICO/Kaasaï Occidental s’explique par le fait que dans les autres provinces où il est passé, le Président de la République a conféré avec la Société Civile. Au Kasaï Occidental, le Chef de l’Etat a reçu presque toutes les couches importantes de la province. Partout, sauf comme par hasard au Kasaï occidental, la Société Civile Organisée n’a pas été reçue ! Pour quelles raisons ? La Société Civile n’existe pas au Kasaï Occidental ? Qui a empêché à ceque la Société Civile rencontre le Chef de l’Etat ? Il n’y a que les services proches du Chef de l’Etat lui-même dont en particulier son protocole d’Etat qui peut répondre.
En effet, la Société Civile du Kasaï Occidental qui s’était alignée comme, tous les citoyens, pour accueillir avec joie le Chef de l’Etat lors de son arrivée respectivement dimanche 29 août à Kananga et mardi 31 août à Tshikapa, avait apprécié à sa juste valeur l’itinéraire suivi (la route) par le Président Joseph KABILA. La SOCICO/Kasaï Occidental avait pris contact avec les services de l’Etat pour être reçue. L’opinion publique se souviendra que, dans les informations données et les communiqués radio-diffusés par certaines chaînes de Radios locales dont la Radio Okapi le soir du lundi 30/08/2010, la réception de la Société Civile figurait au programme du Chef de l’Etat en séjour à Kananga. Mais, curieusement, le Président Provincial de la Société Civile et toute son équipe qui s’étaient présentés ce mardi 31 août 2010 à l’entrée du Bâtiment Administratif du Kasaï Occidental ont été informés qu’ils n’étaient pas alignés et qu’ils ne pouvaient même pas déposer leur mot écrit adressé au Chef de l’Etat !
La SOCICO/Kasaï Occidental reste convaincue que toutes les couches reçues n’ont parlé que de leurs propres problèmes comme on a lu dans les cahiers de charges de certaines structures auxquelles le Chef de l’Etat avait accordé l’audience. Les désidératas profonds du peuple ouest-kasaien ne pouvaient être mieux présentés et dans des termes non voilés que par la Société Civile non infectée qui vit avec et dans la population.
Qu’à cela ne tienne, la SOCICO/Kasaï Occidental va utiliser tous les moyens à sa disposition pour faire arriver son mot au Chef de l’Etat.
Croyant que le développement durable de la RDC ne sera pas possible sans l’implication de la Société Civile, la SOCICO/Kasaï Occidental reste disponible dans sa collaboration et dans son partenariat avec l’Etat congolais à tous les échelons.
Fait à Kananga, le 02 septembre 2010

Pour la SOCICO/Kasaï Occidental

=/=Edel Martin KABUTAKAPUA =/=
Président Provincial