Formation des enseignants d'éducation civique et des acteurs de la société civile sur réforme de la sécurité en RDC

Dans le cadre d’une large sensibilisation de la société civile (population), des acteurs de la sécurité et de la police sur la réforme du secteur sécuritaire, la composante redevabilité externe (DAI) a, conformément à son programme d’activité, organisé une session de formation en faveur du réseau de la société civile pour la réforme du secteur de sécurité et de justice (RRSSJ) et enseignants d’éducation civique de secondaire de la ville de KANANGA au Kasai Occidental et de MBUJIMAYI au Kasaï Oriental sur : « la police, la police de proximité, la justice, le genre et violences sexuelles ».
Ces deux sessions de formation se sont tenues durant 5 jours chacune.Les Centres BAMAMU TABULUKAYI du diocèse de KANANGA et MARIE AGNES du diocèse de Mbuji-Mayi ont servi de cadres à ces activités formatives destinées aux enseignants d'éducation civique et inspecteurs de l'enseignement secondaire ainsi que les Acteurs du réseau de société civile pour la réforme du secteur de sécurité et de la justice de ces deux villes du centre de la RDC.
Chaque session a réuni 35 Participants :
Quatre formateurs des formateurs et concepteurs des différents modules dispensés ont assuré cette formation; notamment:

- Me Emmanuel KABENGELE de CEFOP et Coodonnateur du BCN/RRSSJ et Magistrat Gisèle Fwakwanzo : REFEDEF pour le module "Police et Justice";
-Mr. Anaclet Tshimbalanga : TDH (Travail et Droits de l’Homme)pour les modules "police et droits humains et police de proximité",
- Me. Irène ESAMBO de CRJ 1325 pour le Module "Genre et les violences sexuelles".

Ces deux sessions avaient pour objectifs:

a)Objectif général

-Renforcer les capacités des acteurs de la société civile au sein du RRSSJ et des enseignants en matière de sécurité et de justice afin de soutenir les efforts de sensibilisation auprès des populations.
-Améliorer les connaissances des participants afin d’avoir un meilleur accès au service de la Police dans leurs milieux respectifs
-Permettre à la population d’avoir une meilleure connaissance de l’appareil judiciaire de notre pays afin d’améliorer la qualité de sa demande d’accès aux services de la justice lui offre.

b)Objectif pédagogique
-A l’issue de la formation, les participants sont capables de maitriser les concepts clés afin de mieux les transmettre aux autres, de faciliter l’accès aux services de Police et de permettre une collaboration Population - police pour les bénéfices des prestataires des services de sécurité et des bénéficiaires
-Les participants comprennent l’organisation et les acteurs judiciaires

Au terme de ces deux séances tous les participants à savoir: Les enseignants et acteurs de la société civile évoluant dans le secteur de la réforme du secteur de sécurité et de justice dans les deux villes ont salué avec joie la tenue de cette session de formation dont le contenu a été très intéressant selon eux. Ils ont manifesté leur l’intérêt à la question qui du reste est d’actualité chez eux et ont résolu d’apporter le message à leurs bases respectives en rapport avec les objectifs assignés par la présente session.
ANACLET TSHIMBALANGA : formateur des formateurs module POLICE