COLLECTIF DE DIFFUSION D'INFORMATION ET D'APPUI AUX FEMMES

Sa mission est « d’accompagner les couches sociales pauvres, vulnérables et défavorisées des quartiers populaires de Kinshasa à identifier leurs problèmes et à y chercher des solutions appropriées (simple, réalistes et réalisables) ».


Courriel

codiaf_org@yahoo.fr

Adresse, téléphone et télécopieur

avenue pete pete n° 31 bis,
Quartier kingabwa,
commune de limete
TEL: 00243-0815013422 - 0815013423 - 9918406

Présentation, historique et objectifs

Le Collectif de Diffusion de l’Information et d’Appui aux Femmes en sigle CODIAF est une association sans but lucratif de droits Congolais.Créé à Kinshasa le 02 septembre 1992 par un groupe de 9 femmes et de 3 hommes.Sa mission est « d’accompagner les couches sociales pauvres, vulnérables et défavorisées des quartiers populaires de Kinshasa à identifier leurs problèmes et à y chercher des solutions appropriées (simple, réalistes et réalisables) ».

CODIAF est une organisation non gouvernementale de développement, enregistré sous le régime juridique d’une A.S.B.L.(association sans but lucratif) au Ministère du Plan et Reconstruction par la lettre n° 111 /MIN- PL/DCRE/91 du 12-09-96. Il a été enregistré ensuite à l’Hôtel de Ville de Kinshasa sous le dossier n° 72/93, cfr n° JUST. 0512/ n°1297/DVJGS/CUL. ASS/1993 et enfin au Ministère de la Justice et Garde des Sceaux pour sollicitation de la personnalité civile, cfr. n° F 92/2885 cfr n° JUST/CAB/MIN/ 20/111/ 94 du 17-03-1994.

L’action du CODIAF se résume en ces mots : « Appui, formation information, diffusion d’idées »par l’approche « recherche-action ».

La recherche par l’animation sensibilisation a permis au CODIAF d’identifier les besoins et/ou les problèmes des femmes sur terrain et diffuser les différentes activités de celles-ci à travers un journal « les femmes parlent » aujourd’hui « Codiaf-info ».

L’Action :
CODIAF agit par des appuis directs sur terrain en vue d’aboutir à une amélioration des conditions de vie des femmes à la base et des familles démunies.

Le programme d’Appui Conseil pour les groupes des femmes qui ont des activités de production et de transformation.

Le programme d’appui technique pour les groupes des femmes qui doivent apprendre des nouvelles techniques de production, de transformation et d’écoulement des produits alimentaires.
Pour y parvenir :

¨ Regrouper les femmes par recherche animation et sensibilisation ;
¨ Appuyer les activités de développement des groupes cibles afin de s’auto prendre en charge ;
¨ Conscientiser les membres par la formation information dans différents secteurs de la vie communautaire active…

* domaines d’intervention et groupe cible

le codiaf intervient dans le secteur socioéconomique, participation populaire, statut et défense des droits de a femme. Ainsi dons le gros de son action est axé sur :

§ le volet soc-économique dans la lutte contre la pauvreté ;
§ le programme des micro-crédit dans le cadre de renforcement et d’appui aux activités de la femme démunie ;
§ le volet formation-information dans le but de produire des fiches techniques et de diffuser l’information ;
§ l’assistance juridique aux femmes illégalement détenues à kinshasa.

*Les Objectifs Institutionnels de CODIAF

CODIAF réalise sa mission d’accompagnement des groupes défavorisés des quartiers
populaires à travers huit objectifs :

-favoriser l’autonomie et l’auto- promotion des groupements de base par des séances d’éducation à la vie, à la citoyenneté, des rencontres d’échange et de réflexion et des appuis des activités de production et de transformation alimentaire ;

-promouvoir la culture de l’égalité des chances entre les hommes et les femmes ;

-impliquer les femmes dans le processus démocratique en vue de leur participation à la prise des décisions pour la consolidation d’une paix durable, condition sine qua none de tout développement ;

-Encadrer les filles mères et les enfants pour une meilleure intégration ;

-diffuser des fiches techniques sur les activités de production, de transformation, de gestion et de marketing des femmes ;

-informer les femmes sur les expériences réussies de développement entreprises par d’autres femmes dans le pays, à travers l’Afrique et le monde ;

-organiser des groupes coopératifs des femmes selon leurs activités et défendre les intérêts des femmes marginalisées et des enfants ;

-développer l’esprit d’entreprenariat chez la femme et renforcer les activités de micro finance.

* Bénéficiaires

Sur terrain, CODIAF travaille avec 8 groupements déjà organisés. Ce sont ces groupes qui constituent la première catégorie des bénéficiaires. Sur terrain, l’identité de ces groupes se présente comme suit :
-veuves : 317 membres
-mariées : 280 membres
-femmes seules : 150 membres
-enfants : 560 membres
-hommes libres (seuls) : 50 membres, soit un total de 1.609 personnes à atteindre.

Le choix porté sur ces groupes est significatif. Dans les quartiers, ce sont généralement des personnes sans occupation et qui sont disposées à recevoir n’importe quelle information et sont facilement manipulables à cause de leur situation de misère.
Ces groupes sont des associations de référence ou de base pour CODIAF. Mais CODIAF ne travaillera pas seulement avec ces groupes, mais aussi avec les femmes des confessions religieuses (protestantes, kimbanguistes, catholiques…).

Dans une perspective d’extension de son action, CODIAF compte élargir le nombre de groupement des femmes à la base.
Il est à noter que ces femmes sont regroupées dans les groupements à la base de production tels que AMAKWA/ MOMBELE, AMAKWA / KINGABWA, AMAPA/ MOMBELE, AMAPA/KINGABWA, Filles mères de mombele, AFEP MASINA, Amour du prochain de Kimbanseke et la charité kingabwa

* Appartenance et affiliation aux réseaux

CODIAF est membre du Conseil Provincial des ONG de Développement de la ville de Kinshasa, CRONGD Kin. Etant membre du CRONGD Kin, il est automatiquement membre du Conseil National des ONG de Développement de la République Démocratique du Congo, CNONGD en sigle.

Avec ce statut, le CODIAF assure, par l’intermédiaire de sa Présidente, le secrétariat exécutif du CONAFED (Comité National Femme et Développement), branche technique et d’animation de la problématique Genre et de Développement du CNONGD.

Il est également membre du réseau d’éducation civique au Congo, RECIC en sigle mais aussi de la plate-forme des organisation des droits de l’homme. CODIAF est aussi membre du Réseau Femme et Développement (REFED-Kinshasa) et fait partie du réseau des organisations de défense des droits humains en collaboration avec Voix des Sans Voix (VSV) pour les droits de l’homme , le Groupe Jérémie et du Cojeski

Réalisations à ce jour

* Activités

CODIAF travaille autour de 5 priorités ou thèmes :
-la lutte contre la pauvreté et la sécurité alimentaire ;
-l’éducation civique, politique et citoyenne et l’assistance juridique aux femmes : la participation populaire des femmes au processus de démocratisation, de pacification et de la réconciliation ;
-la formation et l’information en gestion et en micro finance dans le cadre de
-renforcement des capacités et d’appui aux activités des femmes ;
-la diffusion des informations par des fiches techniques et la publication d’un feuillet
-l’animation à l’auto-promotion et à l’autonomie des groupes.

Sur le terrain, CODIAF entreprend les activités suivantes :

- la publication des informations sur les activités et expériences des femmes dans le feuillet « Les Femmes Parlent », aujourd’hui CODIAF - Info
- la formation des femmes dans des diverses techniques de production, de transformation
et de fabrication comme alternative à l’auto- prise en charge et à l’autonomie des groupes ;
- l’octroi des micro crédits en nature et en espèce pour appuyer les activités d’auto-prise en charge et d’autonomie ;
- l’accompagnement des groupes sur le terrain dans l’identification des besoins, la recherche des solutions aux problèmes identifiés et la mise en route des activités de développement arrêtées par les groupes ;
- l’appui conseil en gestion des activités initiées et l’assistance technique dans l’organisation de la production ;
- La formation civique et l’assistance juridique des femmes détenues illégalement.

Responsables et structure

* Les organes

CODIAF fonctionne avec les organes suivant :

-Une assemblée générale des membres ;
-Un conseil d’administration ;
-Un comité de contrôle ;
-Une coordination ;
-Les groupements à la base.

*Fonctionnement des organes :

1.Assemblée générale :

Composée de 45 membres dont 40 délégués des groupements de base, 5 membres de la Coordination, elle détermine les orientations des activités de l’Association et les objectifs prioritaires à poursuivre. Pour l’efficacité des activités et l’effectivité rapide des décisions le Bureau de l’A.G. est d’office le Conseil d’Administration. Elle se réunit une fois l’an en assemblée ordinaire.

2. Le Conseil d’Administration :

Il est composé de 5 membres qui constituent le Bureau de l’A.G.Le C.A. a pour mission de s’informer de la mise en application des orientations prises lors de l’A.G. Il se réunit trois fois l’an en vue d’évaluer le niveau d’avancement de la politique générale de l’Association.
- présidente: Elise MUHIMUZI
- vice-présidente: Julienne MAMPUO
- vice-présidente(2): Eugénie LUSHIMA
- rapporteur:Hortence BOMBUMA
- membres: Marie MBUZI,...

3.Le Comité de Contrôle :

Il est composé de trois membres et se charge du contrôle des ressources (financières, humaines et matérielles), les analyser et apprécier la santé financière programmes et faire les rapports.La Coordination est donc l’organe d’exécution de toutes les décisions prises à l’A.G.

4.Les groupements à la base :

C’est la base opérationnelle du CODIAF, les bénéficiaires des activités de l’Organisation. Cette base est composée de 8 groupements dont AMAKWA- Kingabwa, AMAPA-Kingabwa ; AMAPA-Mombele, AMAKWA-Mombele ; Mamans BOLINGO/Ndjili ; La Charité /Ndjili ; et le Groupe « La Charité » à Kingabwa ainsi que les filles mères.
A ces groupements, s’ajoute AFEP (Action des Femmes en lutte contre le pauvreté), une organisation partenaire qui bénéficie de l’encadrement du CODIAF.

* Personnel

L'équipe exécutive de CODIAF est composée de 6 membres :
-Un coordinateur des activités;
-Un chargé des programmes et animation ;
-Un agronome;
-Une animatrice du service juridique;
-Une animatrice des micro crédits;
-Une informaticienne
-Et une caissière chargée des finances et comptabilité.
Selon qu’il s’agisse des besoins, cette équipe se fait assister des personnes extérieures dites « personnes ressources » du CODIAF.

CODIAF fonctionne sans appui institutionnel. Les personnels se contentent de petites primes occasionnelles liées souvent aux projets ponctuels financés.
Vu l’état de fonctionnement actuel de CODIAF, tous les agents opèrent comme des bénévoles acquis pour la cause de la femme. Il n’existe pas un tableau barémique des salaires définis pour les agents de CODIAF en dehors des prîmes ponctuelles dont la répartition dépend du volume de l’enveloppe et du montant négocié.

Réseaux dont cette organisation est membre