Violation des droits de l'Homme au Kasaï Oriental, un activiste des Droits de l'Homme arbitrairement arrêté à Gandajika.

Dans le Territoire de Gandajika, District de Kabinda Province du Kasaï Oriental, a été constaté la violation flagrante des Droits de l'Homme par l'arrestation en date du 18 octobre 2003 vers 14 heures locales par le Magistrat KALONJI du Parquet de Grande Instance de Kabinda, d'un Activiste des Droits de l'Homme et Membre de l'ONGDH "Les Amis de Nelson Mandela basé à Gandajika lorsque ce dernier a été visité les prisonniers de cette entité. La scène s'est passée devant la prison quand il lui a été exigé par les Elements de la Police Nationale Congolaise préposés à la garde de celle-ci qui lui ont demandé l'argent pour acceder dans la prison. Ayant protesté contre cette pratique de la 2è République du reste prohibée par toute la législation interne et externe en vigueur, la victime Activiste Augustin KALOMBO Muya a eu des menaces d'arrestation de la part de ses interlocuteurs de triste memoire. Curieusement, ces éléments de garde feront appele à l'Officier du Ministère Public qui, aussitôt arrivé ordonnera l'arrestation immédiate de l'Activiste Augustin Kalombo Muya en détention jusqu'à ce jour. Le souci qui avait amené ce dernier à cette visite, ce sont les conditions inhumaines dans lesquelles vivent les prisonniers congolais en général, ceux de Gandajika en particulier.
Ce qui inquiète dans cette triste arrestation arbitraire reste le fait qu'il a été privé eau et nourriture au malheureux Augustin Kalombo par les Policiers de garde sur ordre formel du Magistrat Kalonji. Ce traitement inhumain et dégrandant fut dénoncé dans un Communiqué de Presse de la Cordination Provinciale de l'ONGDH "Les Amis de Nelson Mandela du Kasaï Oriental publié dernièrement à Mbujimayi.

Radio Chrétienne de la Foi.


Lien Internet suggéré