Nouvel d’Espoir Pour Tous :LA REINSERTION DES ENFANTS DE RUE EST-ELLE UNE PRIORITE ?

La réinsertion des enfants de rue, le temps qu'on y consacre, la place que l'on Y accorde , font -elle partie de la priorité sociale? Cette question m'a été posée dans un débat bien très récemment.
Mon interlocuteur voulait savoir si dans le contexte actuel, les enfants en rue sont devenus la priorité sociale et s'il n'était pas plus rationnel de s'occuper des milliers d'enfants qui sont encore dans des familles oû le quotidien frise la misère. A quoi bon remettre un enfant dans une famille problématique qu'il a quitté pour se sentir homme ?

L'EQUATION D'UN PROBLEME

Il est certain que cette problématique ne manque pas d'embarras. Et l'on n'en est si souvent arrivé à faire bien de bruits autour des enfants en rue que parfois l'on oublierait que d'autres enfants vivant en famille sont loin de vivre le minimum requis pour la survie mondialement reconnue légale pour un enfant tant pour l'éducation, la protection que la sécurité globale.

Mais borner la perception du problème à ce point serait comme quiconque dirait "à quoi bon s'occuper de soigner les malades qui approchent la mort pendant que beaucoup de gens en semblant de bonne santé ont besoin de soins?"

Plus le mal est profond plus l'exigence des soins est obligatoire. L'adage vaut pour le mal social qui frappe l'enfance. Le mal est devenu profond au point que s'il n'est soigné en conséquence il deviendra dangereusement mortel pour la société. Le problème de l'enfance en République Démocratique du Congo devra trouver des pistes de solution dans une double perspective : Celle du développement par "prévention" et celle du développement par traitement curatif.

ETAT DES LIEUX.

Le dernier recensement exhaustif des enfants dans la rue remonte à plus de 10 ans. Et l'enquête estimative que nous avons mené à ce point , il y a une année nous a conduit ,alors de penser que leur nombre se chiffrait à 24 000 enfants. Au jourd'hui, ce nombre semble bien dépassé. La guerre a continué au pays amortissant de plus en plus la vie quotidienne. Le déplacement des populations des régions occupées à celles sous contrôle gouvernemental ne s'est pas arrêté. Des orphelins et des enfants aux parents sans toits se sont donc déversés dans la rue. Bien des familles, frappées par le chômage, ont un pouvoir d'achat si soldé qu'elles sont littéralement incapables de prendre en charge l'éducation de leurs enfants. Et au rythme de ces mouvements, nous estimons aujourd'hui ce nombre à plus ou moins 31à 34 000 enfants dans la rue pour la seule ville de Kinshasa.

PROBLEME SOCIAL OU DANGER SOCIAL ?

Cette présence massive des enfants dans la rue ne va pas sans posé problème dans la société. La vie dans la rue a fini par créé un conditionnement des tempérament de ces enfants et en faire des cas sociaux particuliers. Plusieurs études ont bien démontré l'influence de la rue sur la psychologie particulière de ces enfants. La rudesse des conditions, le mépris quotidien, la survie quotidienne au bout du courage en ont fait une catégorie d'enfants dont la vision des choses est dessinée par une simple équation : la société est une jungle oû l'on survit par la mort de la morale.
Ainsi une culture de violence a vu le jour.

Il convient donc d'admettre que a question de l'enfance en rue est un problème social prioritaire ,mais bien plus un danger social.

Suite dans notre prochain article ( Luc Lutala Kyadi Président du Bureau d'Espoir pour Tous Ongd) .

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
Merci de visiter aussi notre site web: www.espoir.best.cd
Contacts : Adresse : 33/12 avenue Colonel Lukusa,
entre la station Shell et le cercle Elais; Gombe
Kinshasa, République Démocratique du Congo.
Téléphone: (0243) (0) 815203199
E-Mail : espoirpourtous@espoir.best.cd
; espoir_ongd@yahoo.fr


Lien Internet suggéré

Brève description du lien

web site des activités d'espoir pour tous ongd