DECLARATION FINALE DE L’ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE DU CONAFED

DECLARATION FINALE DE L’ASSEMBLEE
GENERALE EXTRAORDINAIRE DU CONAFED

Nous,

Membres du Comité National de Femme et Développement de la République Démocratique du Congo, en sigle « CONAFED », réunis à Kinshasa au Centre Catholique Lassalien de Kintambo du lundi 20 au mardi 21 décembre 2004 en Assemblée Générale Extraordinaire réunissant les délégués de toutes les provinces de notre pays ;

Après avoir discuté, de façon contradictoire et suivant une méthodologie participative, de différents axes sous-tendant l’Acte Constitutif consacrant la personnalité juridique du CONAFED ;

Soucieux de notre mission d’accompagner les différentes communautés à s’approprier la stratégie genre et à s’investir dans la quête du développement humain durable ;

Après avoir suffisamment échangé sur la situation qui prévaut dans notre pays et sur la dégradation incessante du niveau de vie de nos populations ;

Saisissons cette occasion pour réaffirmer notre détermination à contribuer de manière efficace, à la reconstruction d’un Etat de droit en République Démocratique du Congo, à la consolidation des acquis du processus de paix dans notre pays et au renforcement des capacités de nos communautés de base à participer à la bonne gouvernance locale et nationale ;

De tout ce qui précède ;

1. Nous affirmons nous avoir approprié les recommandations du Conseil National des ONG de Développement (CNONGD) sur l’autonomie du CONAFED telles que adoptées au cour des Assemblées Générales de :
- juin 2002 à Mbandaka à l’Equateur ;
- juin 2004 à Mbuji-Mayi au Kasaï Oriental ;
- décembre 2004 (Assemblée Générale Extraordinaire) au Centre Kimbanguiste à Kinshasa ;
- de l’Assemblée Consultative Nationale du CONAFED en avril 2003.

2. Déclarons solennellement avoir adopté ce jour, tout au long d’un processus consultatif de nos différents partenaires notamment le Conseil National des ONG de Développement de la République Démocratique du Congo (CNONGD), les dispositions pertinentes de l’Acte Constitutif consacrant la personnalité juridique du CONAFED ;

3. Confirmons notre engagement de cheminer dans ce processus en approfondissant les consultations stratégiques avec tous nos partenaires pour une appropriation constructive par nos membres de tout ce qui découle de cette option et de l’intégration effective et durable du genre dans toutes nos activités ;

4. Réaffirmons notre détermination à appuyer les communautés à la base dans leur quête légitime d’autoprise en charge totale, notamment dans le cadre de la stratégie nationale de réduction de la pauvreté et de doter le pays des dirigeants légitimes et responsables ;

5. Nous engageons à renforcer nos capacités pour influer de manière notable, dans la gouvernance locale et nationale surtout dans la tenue à échéance convenue des élections libres, démocratiques et transparentes en République Démocratique du Congo ;

6. Profitons de cette occasion pour dénoncer toute tentative, d’où qu’elle provienne, de déstabiliser le processus de transition dans notre pays et demandons aux Animateurs des Institutions de la Transition ainsi qu’à la Communauté Internationale de briser toute velléité des pays voisins, notamment la République du Rwanda, de mener des incursions intempestives dans notre pays, incursions qui causent d’énormes victimes au sein de nos populations innocentes, notamment dans les groupes vulnérables des femmes et des enfants ;

7. Soulignons, avec force ce jour, que nous ne cesserons de mobiliser nos populations pour sauvegarder les acquis nationaux suivants :
• L’intégrité du territoire national et l’intangibilité des frontières nationales ;
• Le processus pertinent de pacification et de reconstruction nationale ;
• L’intégration du genre dans toutes les activités au niveau des associations, des ONG de développement, des Eglises et des Entreprises Publiques.

Ainsi, fait à Kinshasa, le 21 décembre 2004

Les participants